À quoi sert une arme à plasma ? et comment fonctionne-t-elle ?

 

Que savons-nous réellement des armes utilisées par les armées ? De nombreuses recherches sur l’énergie libre, on couté cher à Nikola tesla – voir ses brevets ici. Mais qui sont les innovateurs dans le domaine du plasma ? Avant de comprendre comment fonctionne une arme à plasma, nous vous invitons ici, d’entreprendre les spécificités incluses à cette approche. Peu d’informations nous sont parvenues, «les rapports secret défense sont bloqués.»

L’homme prendra toujours en considération la matière comme « une chose » que l’on peut changer, modifier à des fins non justifiées.

Le plasma étend utilisé par une minorité de personnes telle que les armées, les laboratoires à juste titre à des fins de recherche ( Expérimentation scientifique) aura toujours un seul but et le restera.

  1. – Le contrôle
  2. – Le pouvoir
  3. – La mainmise

Exemple avec le Laser.

Regardons ;

1 – Le plasma

2 – Une arme a plasma

3 – la ionisation

1 –

Le plasma

est l’un des quatre états de la matière, avec les états solide, liquide et gazeux. La matière devient plasma quand elle est chauffée à très haute température (environ 2 000 degrés Celsius ). Cela varie en fonction de la matière irradiée gaz ou solides.

En physique, le plasma décrit des états de matière désordonnée constituée de charges libres dans un champ de force et ayant une durée de vie de charge locale importante par rapport aux temps de déplacements. C’est aussi le foyer d’importantes émissions d’énergie calorifique ; le soleil est par exemple à l’état plasma.

 

générateur libre !! plasma

 

Un plasma est une phase de la matière constituée de particules chargées, d’ions et d’électrons. La physique des plasmas n’est pas à proprement parler un domaine de la physique à part entière. Elle s’inspire et approfondit les concepts fondamentaux des autres disciplines (physique atomique, physique quantique, physique statistique, etc.) pour l’adapter au problème compliqué par nature de l’étude d’un rassemblement disparate de particules chargées ou non, un plasma.

La transformation d’un gaz en plasma (gaz ionisé) ne s’effectue pas à température constante pour une pression donnée, avec une chaleur latente de changement d’état, comme pour les autres états ; mais il s’agit d’une transformation progressive. Lorsqu’un gaz est suffisamment chauffé, les électrons des couches extérieures peuvent être arrachés lors des collisions entre particules, ce qui forme le plasma. Globalement neutre, la présence de particules chargées donne naissance à des comportements inexistants dans les fluides, en présence d’un champ électromagnétique par exemple.

Un plasma peut également se former à basse température si la source d’ionisation lui est extérieure. C’est le cas de l’ionosphère, cette couche élevée de l’atmosphère terrestre qui, bien que froide, subit en permanence un intense bombardement ionisant de particules venant du soleil. Les aurores polaires sont l’une des manifestations de ce plasma.

Cet état est le plus commun dans l’univers, car il se retrouve dans les étoiles, le milieu interstellaire et aussi l’ionosphère terrestre. À une autre échelle, on trouve également des plasmas dans les tubes fluorescents, les propulseurs spatiaux. Ils sont couramment utilisés dans l’industrie notamment en micro-électronique.

 

Plasmas spécifiques et applications :

  • plasma quark-gluon, un état de la matière où les quarks et les gluons ne sont plus confinés dans des particules, mais libres ;
  • plasma astrophysique, une matière qui représente la grande proportion de l’espace en dehors des galaxies, étoiles et planètes ;
  • plasma de fusion, ces types de plasmas sont crées avec des lasers en Fusion par confinement inertielle.
  • plasma stealth, utilisation de plasma (état de la matière) dans la recherche de la furtivité ;
  • lampe à plasma, qui utilise la luminosité du plasma ;
  • écran à plasma, écran plat dont la lumière est créée par du phosphore excité par une impulsion électrique plasma ;
  • torche à plasma, méthode de génération de plasma utilisée dans différentes applications (en chimie, traitement des déchets, etc.) ;
  • accélération laser-plasma, méthode de production de faisceaux d’électrons.

2 –

Les armes a plasma

utilise de la matière constituée de particules chargées, d’ions et d’électrons ; enflamment un faisceau, un arc ou un flux de plasma à l’état excité (état de la matière), avec des électrons atomiques & des noyaux et les électrons libres si ionisés, ou toute autre particule conductrice si celle-ci est compressée par des forces magnétiques.

 

Programme Marauder :

Le programme MARAUDER (Magnetically Accelerated Ring to Achieve Ultra-high Directed-Energy and Radiation – Anneau accéléré magnétiquement pour l’obtention d’une très grande énérgie cinétiaue) utilisa le projet Shiva Star (une banque de condensateurs de haute énergie qui fournissait les moyens de tester les armes et autres dispositifs nécessitant de brèves et très grandes quantités d’énergie) pour accélérer un tore de plasma vers un pourcentage significatif de la vitesse de la lumière.

 

 

Faisceau électrique dans le vide :

Dans le vide (par exemple, dans l’espace), une décharge électrique peut parcourir une distance potentiellement sans limite à une vitesse légèrement inférieure à celle de vitesse de la lumière. C’est parce qu’il n’y a pas de résistance électrique significative au passage du courant électrique dans le vide. Cela rendrait ces dispositifs utiles pour détruire les parties électriques et électroniques des satellites et des engins spatiaux. Toutefois, dans le vide, le courant électrique ne peut pas former un faisceau laser, aussi d’autres moyens doivent être utilisés pour maintenir le faisceau d’électrons dans la bonne direction et pour l’empêcher de se disperser.

 

La vitesse de l’arme :

La vitesse de l’arme à énergie est déterminée par la densité du faisceau. S’il est très dense, alors il est très puissant, mais un faisceau de particules se déplace beaucoup plus lent que la vitesse de la lumière.

Sa vitesse est fonction de la masse, la puissance, la densité ou la densité particules/énergie.

3 –

La ionisation

est l’action qui consiste à enlever ou ajouter des charges à un atome ou une molécule. L’atome — ou la molécule — perdant ou gagnant des charges n’est plus neutre électriquement. Il est alors appelé ion.

Les applications sont nombreuses mais pour ce qui en est des armes, cette approche aura pour but de contrôler, éviter les émeutes ( dans des circonstances telle que des attentats , manifestation )
  • décontamination alimentaire
  • modifications des plastiques
  • stérilisation des matériels médicaux
  • étude des matériaux
  • propulsion spatiale
  • etc.