Alimentation et radiations, pourquoi devrais – je arrêter l’usage des fours à micro-ondes ?

Que savons nous vraiment des micro-ondes radios ? Que savons des portables que nous avons en main et qui émettent des ondes entre eux? Que savons nous de la Résonance et des effets que peuvent avoir les ondes sur nos aliments que nous mangeons ?

Nous savons très peu de choses aux sujets des ondes, tout simplement parce que les innovations qui ont été mises en place dans les marchés ne sont pas étudié ou trompé. Les agences de sécurité ne travaillent pa pour votre santé et ne sont la que pour dire qu’il y a des risques, en aucun cas ils retirent du marché. Cela rapporte beaucoup d’argent pour les entreprises.

C’est exactement comme les portables que vous avez en main, qui génèrent et émettent des ondes ( wifi – bluethoot) autour de vous et dans votre cerveau.

J’ai résumé ici, quelques une de mes recherches que j’ai fait au sujet des micro-ondes et de leurs effets, en vous les regroupent ici.

Je ne parlerais pas des ondes radars, des ondes utiliser par vos portables ou bien les diverses technologies qui permettent de modifier le climat à l’aide des ondes – voir la catégorie Géo ingénierie, la Modification du climat dédiée sur mon site. Notez que tous ce qui existe autour de vous est électromagnétique, et résonnent selon une fréquence.

Les fréquences peuvent détruire les bienfaits ( vitamine ) d’un aliments et les rendent inutile pour notre alimentation.

Publication effectué en plusieurs points.

1 Des consommateurs meurent

2 Cuire au micro-onde est, techniquement, une forme d’irradiation de la nourriture.

3 Voici quelques-unes des découvertes récentes sur les aliments cuits au micro-onde :

4 Les micro-ondes

5 Méthodes de cuisson des aliments

6 La pénétration des ondes à l’intérieur de l’aliment :

Des consommateurs meurent aujourd’hui en partie parce qu’ils continuent de manger des aliments morts tués par les fours à micro-ondes. Ils prennent un morceau parfaitement sain, chargé de vitamines et d’éléments nutritionnels, puis les irradient dans le micro-onde et détruisent presque tout son côté nutritif.

Les humains sont les seuls animaux de la planète à détruire la valeur nutritionnelle de leur nourriture avant de la manger. Tous les autres animaux consomment la nourriture à son état naturel, non transformé, mais les humains courent en fait des risques pour rendre les aliments moins riches au plan nutritionnel avant leur consommation.

Pas étonnant qu’ils soient les mammifères affligés de la plus mauvaise santé de la planète…

En Russie, les fours à micro-ondes ont été interdits en 1976, à cause de leurs conséquences négatives sur la santé comme l’ont montré diverses études sur son utilisation. L’interdiction a été levée après la Perestroïka au début des années 90.

L’invention des fours à micro-ondes et son adoption en masse par la population coïncide avec le début de l’obésité dans les nations développées du monde.

Le micro-onde a permis non seulement de manger davantage d’aliments favorisant l’obésité, il a aussi détruit une majorité de composants nutritionnels de ces aliments, laissant les consommateurs dans un état croissant de suralimentation avec malnutrition.

En d’autres mots, les gens mangent trop de calories mais pas suffisamment de nutriments réels. Le résultat en est, bien sûr, ce à quoi nous assistons aujourd’hui : diabète galopant, cancer, maladies cardiaques, dépression, insuffisance rénale, troubles du foie et autres.

Ces maladies sont toutes causées par la combinaison d’une malnutrition et l’exposition à des produits chimiques toxiques (plus d’autres facteurs comme les traumatismes émotionnels, le manque d’exercice, etc.).

Les micro-ondes créent virtuellement une automatique malnutrition et s’exposer aux toxiques chimiques est facile à faire en mangeant simplement des aliments transformés (qui sont universellement fabriqués avec une addition de poisons présents en tant que conservateurs, colorants, rehausseurs de goût etc).

Cuire au micro-onde est, techniquement, une forme d’irradiation de la nourriture.

Je trouve intéressant que les gens qui disent ne jamais manger d’aliments « irradiés » n’ont aucune hésitation à « micro-onder » leurs aliments.

C’est la même chose (juste une longueur d’onde différente).

En fait, les micro-ondes se nommaient à l’origine « cuisinière radar ».

Ça semble bizarre aujourd’hui, n’est-ce pas ? Mais quand les premiers micro-ondes ont été introduits dans les années 70, on en faisait une fière promotion en tant que cuisinières radar. (Photo : 9ème jour après arrosage avec eau passée au micro-onde (à gauche) et eau normale)

Vous exposez votre nourriture à un radar à haute fréquence et elle chauffe. On regardait ça comme une sorte de miracle de l’ère spatiale dans les années 70. Peut-être qu’un jour un inventeur créera un appareil à chauffer les aliments qui n’en modifie pas radicalement la valeur nutritionnelle, mais je ne me fais pas d’illusions là-dessus.

Le meilleur moyen maintenant de chauffer les aliments est probablement d’utiliser un simple mini-four et de chauffer aussi bas que possible.

En passant, le micro-onde fonctionne comme annoncé. Il chauffe votre nourriture. Mais le mécanisme qui produit la chaleur cause des dommages internes aux structures moléculaires délicates des vitamines et phytonutriments.

Les minéraux sont largement non affectés, cependant, vous obtenez donc le même magnésium, calcium et zinc dans les aliments cuits au micro-onde que ceux cuits autrement, mais toutes les vitamines B importantes, les anthocyanines, les flavonoïdes et autres éléments nutritionnels sont facilement détruits par les fours à micro-ondes.

Le micro-onde est l’appareil du mort vivant. Les gens qui utilisent le micro-onde de manière régulière sont sur la pente de maladies dégénératives et d’une permanente bataille contre l’obésité. Plus vous utilisez le micro-onde, plus votre état nutritionnel empire et plus vous risquez d’être diagnostiqué de diverses maladies et mis sous médicaments qui, bien sûr, créeront d’autres problèmes de santé qui mènent à une dégringolade de la santé.

Faites-vous une faveur : jetez votre micro-onde. Il est plus facile d’éviter de s’en servir s’il n’y en a pas un dans votre environnement. Il fera de la place sur votre comptoir, économisera de l’électricité et améliorera fortement vos habitudes alimentaires. Le mieux est de vous efforcer de manger plus de cru. C’est ainsi que vous obtiendrez la meilleure nutrition.

Voici quelques-unes des découvertes récentes sur les aliments cuits au micro-onde :

1. Les aliments cuits au micro-onde perdent entre 60 et 90 % de leur énergie vitale et ce type de cuisson accélère la désintégration structurelle des aliments.

2. La cuisson au micro-onde crée des agents cancérigènes dans le lait et les céréales.

3. Cuire au micro-onde modifie les éléments de base des aliments, entraînant des désordres digestifs.

4. Cuire au micro-onde change la chimie des aliments, ce qui peut conduire à des dysfonctionnements du système lymphatique et une dégénérescence de la capacité du corps à se protéger contre le cancer.

5. La nourriture cuite au micro-onde entraîne un pourcentage plus élevé de cellules cancéreuses dans le courant sanguin.

6. Cuire au micro-onde altère la décomposition des substances élémentaires si on expose des légumes crus, cuisinés ou congelés pour très peu de temps et il y a une formation de radicaux libres. (ce qui détruit l’argument de la seule utilisation du four pour décongeler)

7. Des aliments au micro-onde ont causé des tumeurs cancéreuses à l’estomac et aux intestins, une dégénération des tissus cellulaires périphériques, et un affaiblissement graduel des systèmes digestif et excrétoire chez un fort pourcentage de gens.

8. Des aliments cuits au micro-onde ont abaissé la capacité du corps à utiliser les vitamines du complexe B, la vitamine C, la vitamine E, les minéraux essentiels et les lipotropiques (qui corrigent ou empêche une accumulation de graisse dans le foie)

9. L’environnement dans le champ d’un micro-onde engendre aussi un tas de problèmes de santé.

10. Des mets préparés et chauffés au micro-onde ont créé :

• Du d-Nitrosodiethanolamine (un agent cancérigène bien connu)
• Une déstabilisation des composants biomoléculaires des protéines actives
• La création d’un effet reliant à la radioactivité de l’atmosphère
• La création d’agents cancérigènes dans les composants protéinés du lait et des grains de céréales.

11. Les émissions de micro-onde ont aussi entraîné une altération du comportement catabolique du glucoside et du galactoside – élements à l’intérieur de fruits congelés puis décongelés de cette manière.

12. Les micro-ondes ont modifié le comportement catabolique de l’alcaloïde de plantes quand des légumes crus, cuits ou congelés ont été exposés même très peu de temps.

13. Des radicaux libres cancérigènes se forment dans certaines formations minérales de plantes, surtout dans les légumes-racine crus.

14. En raison des altérations chimiques des substances alimentaires, des dysfonctionnements surviennent dans le système lymphatique, entraînant l’aptitude à une dégénération des systèmes immunitaires de se protéger contre des tumeurs cancéreuses.

15. Le catabolisme instable des aliments cuits au micro-onde altère leurs substances élémentaires, amenant des désordres du système digestif.

16. Ceux qui ingèrent des aliments cuits au micro-onde ont montré une incidence statistiquement plus élevée de cancers stomacaux et intestinaux, plus une dégénération générale des tissus cellulaires de périphérie avec une baisse graduelle de la fonction digestive et excrétoire.

17. L’exposition aux micro-ondes a entraîné une diminution significative de la valeur nutritionnelle de tous les aliments étudiés et une accélération marquée de la désintégration structurelle de tous les aliments.

Mike Adams de NaturalNews dit, à propos des micro-ondes :

« L’augmentation des carences nutritionnelles étendues dans le monde occidental correspond parfaitement à l’introduction du four à micro-onde. Ce n’est pas une coïncidence. Les fours à micro-onde chauffent les aliments par un processus de friction des molécules, mais cette même friction moléculaire détruit rapidement les délicates molécules des vitamines et phytonutriments qu’on trouve naturellement dans les aliments.

Une étude a montré que passer des légumes au micro-ondes détruit jusqu’à 97 % du contenu nutritionnel (vitamines et autres nutriments à base de plantes qui préviennent la maladie, booste la fonction immunitaire et améliorent la santé).

En d’autres mots, manger des brocolis crus vous fournit une médecine anti-cancer naturelle extrêmement efficace pour stopper la croissance de tumeurs cancéreuses. Mais passer les brocolis au micro-onde détruit les nutriments anti-cancer, donnant un aliment « mort » et appauvri au plan nutritionnel.

Il existe même des preuves suggérant que le passage au micro-onde détruit l’harmonie des molécules d’eau, créant un modèle énergétique de chaos dans l’eau qu’on trouve dans tous les aliments. En fait, le terme commun d’irradier vos aliments est approprié : utiliser un micro-onde est un peu comme verser une bombe nucléaire sur votre nourriture, puis consommer les retombées.

Donc, si vous allez utiliser un four à micro-ondes, il est suggéré de le placer hors de la cuisine à un endroit pratique. Il est conseillé de ne pas stationner devant un micro-onde pendant de longues périodes. Il existe de nombreuses recherches qui ont été effectuées sur les fours à micro-ondes et leurs effets sur le corps humain.

Les dernières études n’ont pas encore été publiées, mais si ce qui se trouve ci-dessus n’est pas une indication des effets négatifs sur la nourriture, je ne peux qu’imaginer les effets sur le corps humain. »

Si vous voulez favoriser une meilleure vie à votre famille et à vous, jetez votre micro-onde ! Un peu plus de temps passé à préparer un repas = une vie plus longue en meilleure santé

Source:  Apparently apparel
Traduction :  BBB

– – – – –

Les micro-ondes

1) Définition :

Une onde est un phénomène de propagation d’une perturbation dans un milieu sans transport de matière.

On peut découper par catégorie les ondes, et les micro-ondes sont une catégorie parmi tant d’autres.

Les ondes sonores sont audibles jusqu’à la fréquence de 25 000 hertz.

Les micro-ondes sont, elles, comprises entre 300 MégaHertz et environ 30 GigaHertz.

L’oreille humaine est donc très loin d’entendre la moindre vibration produite par les micro-ondes.

Les micro-ondes ont une particularité. Elles se propagent comme la lumière et ne sont pas absorbées par l’atmosphère lorsque leur fréquence est inférieure à 12 Gigahertz.

Elles sont utilisées pour la télécommunication terrestre et spatiale.

Au dessus de cette fréquence l’énergie électromagnétique, que l’on verra ci-dessous, est transférée aux molécules et aux atomes, lesquels résonnent et absorbent l’énergie.

Ce domaine nous intéresse puisqu’il sert au chauffage et au séchage des aliments.

 Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes ?Caractéristiques des ondes

2) Caractéristiques des ondes :

On qualifie les ondes sonores d’ondes matérielles car au cours de leur propagation elles déforment le milieu.

Les micro-ondes ont la capacité de se propager sans support de matériel, c’est-à-dire dans le vide.

De telles ondes sont appelées ondes électromagnétiques. Les micro-ondes et les ondes radioélectriques en font partie.

Les ondes électromagnétiques peuvent être générées d’une manière naturelle ou d’une manière artificielle. Une onde électromagnétique est une double ondulation, d’un champ électrique, d’une part, et d’un champ magnétique, d’autre part. Ces champs sont à angle droit l’un par rapport à l’autre et se déplacent dans l’air, avec la même ondulation, à la vitesse de la lumière, soit près de 300.000 kilomètres par seconde (voir ci-après le schéma d’une onde électromagnétique).

Le champ électromagnétique est généré par un système contenant des particules chargées. Il est possible de calculer la valeur d’un champ électromagnétique à l’aide des équations de Maxwell (nous n’étudierons pas ces équations, car elles dépassent le cadre de notre étude, qui est d’avantage qualitative que quantitative).

Le champ électromagnétique est le composé du champ électrique et du champ magnétique.

Le cas d’un champ électrostatique résulte de l’immobilité des charges lorsque le champ magnétique est nul.

Quelques schémas et exemples illustrés nous permettent de mieux comprendre.

Ce champ est créé par la présence de charges électriques dans la haute atmosphère (ionosphère). Il existe une différence de potentiel entre l’atmosphère et le sol. Des charges électriques de la terre quittent le sol vers l’atmosphère.

Un champ électrique naît (100 à150 V/m). Les orages assurent, grâce à la foudre, le retour de ces charges vers le sol afin de maintenir un équilibre global. Sous un nuage d’orage, le champ électrique peut être assez intense (de l’ordre de 10KV/m).

La Terre est entourée par le champ magnétique terrestre. Ce champ magnétique est généré par les courants du magma en fusion dans le noyau terrestre.

Des champs existent aussi dans le corps humain. Notre corps génère aussi des courants électriques et donc des champs électriques et magnétiques. L’électrocardiogramme enregistre l’activité électrique de notre coeur, l’électroencéphalogramme enregistre l’activité électrique de notre cerveau.

La vitesse de propagation d’une onde est caractérisée par la nature de celle-ci et le milieu traversé. Aux conditions normales de température et de pression les ondes sonores se propagent a la vitesse de 330 m.s-1 alors que dans l’acier elle est de 5000 m.s-1.
Les quatre caractéristiques principales d’une onde électromagnétique sont :

  • la fréquence
  • la longueur d’onde
  • l’énergie photonique
  • l’amplitude

Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes ?Structure d'une ondes elctromagnétique

Trois de ces caractéristiques sont liées entre elles : plus la fréquence est haute, plus la longueur d’onde est courte et plus l’énergie photonique est élevée.

La fréquence d’une onde électromagnétique est le nombre de crêtes d’ondes par seconde passant par un point déterminé. La grandeur est exprimée en hertz (Hz): 1 vibration par seconde correspond à 1 hertz.

Dans la pratique, on utilise des multiples du hertz pour désigner la fréquence des ondes électromagnétiques. 1 kilohertz (kHz) correspond à mille vibrations par seconde, 1 mégahertz (MHz) à un million de vibrations par seconde, 1 gigahertz (GHz) à un milliard de vibrations par seconde.

Relation: f=1/T (f est la fréquence en hertz, T la période en seconde)

L’amplitude est une mesure de la hauteur des crêtes de l’onde.
La longueur d’onde indique la distance entre deux crêtes d’onde successives.

Plus la fréquence d’une onde électromagnétique est élevée, plus la longueur d’onde est courte. Les fours à micro-ondes fonctionnent à une fréquence de 2,45 GHz, avec une longueur d’onde de 12 centimètres.

Relation: λ=V.T (V est la vitesse en mètre/seconde et T la période en seconde). Soit λvide=c.T (C’est la célérité en mètre/seconde = vitesse dans le vide c=3.108 m/s)

Une onde électromagnétique transporte de petites quantités d’énergie: les photons. Plus la fréquence est haute, plus l’énergie photonique est grande.
Une source de rayonnement émet des ondes électromagnétiques avec une densité d’énergie déterminée.

Les micro-ondes sont des ondes sinusoidales que l’on peut nommer comme « doubles sinusoidales ». le schéma ci-dessous caractérise une onde électromagnétique.

Toute charge en mouvement au cours du temps émet des ondes électromagnétiques. Ce phénomène est appelé rayonnement électromagnétique.

Le spectre électromagnétique :

Le spectre électromagnétique désigne l’étendue du rayonnement électromagnétique. On divise par secteurs ce spectre grâce a la connaissance de la longueur d’onde. On en déduit plusieurs domaines dont celui des micro-ondes. Le schéma ci-dessous résume le tout.

Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes ? -Le spectre électromagnétique

Producteurs de micro-ondes :

De part leurs nombreux avantages, les micro-ondes sont utilisées dans différents domaines :

  • pour les écrans d’ordinateur et de télévision qui utilisent des fréquences comprises entre 0,015 et 0,3 Mégahertz.
  • les plaques a induction produisent un champ magnétique qui chauffent les aliments sans l’apparition de flammes. La fréquence utilisée est comprise entre 60 hertz et 0,5 Mégahertz
  • Le chauffage par diathermie utilise les courants de haute fréquence afin de produire des effets thermiques (chaleur) en profondeur des tissus. Ces fréquences s’échelonnent de 13 a 2450 Mégahertz.

Le chauffage d’aliments par le four a micro-ondes nécessite la production d’ondes dont leurs fréquences sont comprises entre 915 et 2450 mégahertz. C’est donc le dernier domaine qui nous intéresse.

Le four à micro-ondes :

Comme nous venons de voir les micro-ondes peuvent chauffer des aliments. Le four à micro-ondes est donc capable d’en créer. Son rôle est aussi d’aider l’aliment à les absorber.

Il est donc intéressant maintenant de voir le schéma d’un four micro-ondes et de découvrir les différents composants nécessaires à l’acheminement des micro-ondes et a la capture de celles-ci par l’aliment.

  1. Dispositif de verrouillage de la porte, muni d’un système de sécurité provoquant l’arrêt du four en cas d’ouverture
  2. Hublot de la porte, normalement conçu pour permettre le passage de la lumière mais pas celui des micro-ondes
  3. Crochets de fermeture
  4. Cavité du four, ou applicateur
  5. Joint de porte, normalement perméable au passage des micro-ondes
  6. Plateau tournant, favorisant une bonne répartition des micro-ondes à l’intérieur de l’aliment
  7. Brasseur d’ondes, son rôle est de bien répartir les micro-ondes dans l’applicateur
  8. Prisme de l’entraîneur
  9. Bouton de sélection
  10. Bouton de minuterie
  11. Bouton d’ouverture, arrêtant le fonctionnement du four lorsqu’il est actionné

Méthodes de cuisson des aliments :

 Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes ? les aliments B

La pénétration des ondes à l’intérieur de l’aliment :

Le principal but des micro-ondes est de pénétrer l’aliment de façon à le réchauffer. La pénétration des ondes à l’intérieur des aliments diffère en fonction de la nature de ce dernier, à savoir sa concentration, sa composition et d’autres facteurs qui varient selon les matériaux utilisés.

En bref les micro-ondes ne pénètrent pas de la même façon selon l’aliment est ceci pose problème lorsque le concept de cuisson par micro-ondes est utilisé à des fins domestiques.

Suite à des expériences, menées sur l’utilisation des micro-ondes pour la cuisson ou le réchauffement de la nourriture on a remarqué que la pénétration est d’environ 5 cm, cette pénétration diminuant au fur et à mesure qu’elle avance dans l’aliment.Nous avons établit dans ce paragraphe que sur toutes les micro-ondes dirigées vers l’aliment, une partie est absorbée. L’autre partie est donc réfléchie par l’aliment.

Cette absorption non homogène des micro-ondes par l’aliment constitue le principal point faible du concept de cuisson par micro-ondes lorsqu’il faut le commercialiser.

Comme nous l’avons vu précédemment, la cuisson d’un aliment par le micro-ondes n’est pas évidente, en raison de la difficulté des ondes à pénétrer l’aliment. Par la suite, nous tenterons d’expliquer les artifices mis en jeu pour une cuisson améliorée.

La cuisson par cycles alternés ,

Dans la cavité du four, les micro-ondes traversent le plat et les aliments et se réfléchissent sur les parois de l’appareil

Ce système, original en matière de cuisson, l’est également en ce qui concerne la consommation d’énergie. Le magnétron ne peut être gradué.

C’est sur la durée de fonctionnement que le dispositif de commande ajuste la puissance de 600 watts; la durée de fonctionnement du magnétron est réduite de moitié. Il en résulte ainsi une alternance de périodes de chauffage et de repos, ce dernier étant mis à profit pour assurer une répartition homogène de la chaleur dans l’aliment.

La possibilité de réduire la puissance permet d’affiner la préparation des aliments les plus délicats, tels les poissons, les mets aux oeufs ou le filets de volaille, et de cuire en toute sécurité les légumes moins riches en eau (haricots, carottes, etc.).

Lors du rayonnement par micro-ondes les molécules d’eau bougent et créent un dégagement de chaleur mais se dégagement de chaleur n’est ressentit qu’à la fin du rayonnement.

C’est à dire que durant le rayonnement, la chaleur se crée grâce aux frottements et aux résistances des liaisons entre les molécules mais ce dégagement n’est jamais éparpillé dans l’aliment.

Par contre, si le rayonnement est interrompu quelques instants et repris, on constate un dégagement de chaleur durant l’interruption et qui dure encore quelques instants après la reprise.

C’est pour cela que dans un four à micro-ondes le magnétron ne fonction que par cycles. En bref il produit assez de micro-ondes pour agiter les molécules durant un certain temps, un arrêt durant le quel l’aliment est chauffer, et puis il continue ainsi jusqu’à la fin du temps programmé.

En général, sur une durée d’une minute, le magnétron travaille pendant 7,5 secondes et se repose pendant ce même temps et puis il reprend ce cycle trois fois encore pour compléter sa minute.

Tous les modèles ne fonctionnement pas sur les mêmes cycles alternés de travail et de repos pour obtenir la puissance de chauffage nécessaire. Voici, pour illustrer ces différences, plusieurs cas de figure avec des appareils d’une puissance de 600 watts.

Lorsque le magnétron reste enclenché pendant toute la durée de cuisson, l’appareil fonctionne à sa puissance maximale. 1 tour = 60 secondes. Énergie transmise: 600 watts x 60 secondes = 36 000 watt seconde.

Un fonctionnement à demi-puissance suppose que l’appareil peut être réglé sur 300 watts. Le cas échéant, la magnétron alterne les périodes de travail et de repos, selon les exemples suivants:

Fréquence de travail de 1 minute: les phases de travail et de repos alternent toutes les 30 secondes.

Fréquence de travail de 30 secondes; travail et repos alternent toutes les 15 secondes.

Fréquence de travail de 15 secondes; travail et repos alternent toutes les 7,5 secondes.

Dans les trois cas, les fours ont utilisé la même quantitéd’énergie.Ladifférence réside dans le rythme d’alternance, qui présente une importance décisive pour la cuisson; plus ce rythme est élevé, plus la qualité des aliments s’en trouve améliorée.

Ce qui fait par ailleurs les qualités d’un four micro-onde se sont ses capacités d’affiler le maximum de cycles. C’est ce qui fait que l’aliment est le mieux chauffer car ceci favorise le dégagement de chaleur qui est très important pour la cuisson.

Autres méthodes de cuisson :

Food collection

A ce système s’ajoute souvent d’autres techniques pour obtenir une bonne qualité de cuisson :

– La cuisson par convection : grâce à une réserve d’eau située sous le rayonnement de micro-ondes, on crée de la vapeur d’eau très chaude. Cette dernière est utiliser pour créer un air chaud qui tourne autour de l’aliment et chauffe ainsi sa couche externe.

– Lors d’une décongélation le rayonnement est appliqué par intervalles de façons à décongeler couches par couches (les différentes parties de l’aliment congelé). Un traitement continu risquerait de chauffer l’eau présente sur la couche externe de l’aliment et finirait par cuire ce dernier.

– La cuisson par conduction : le bas du four (plateau tournant) peut être à son tour chauffé et faire cuire ou chauffer ainsi le bas de l’aliment.

Tout ceci joue un rôle important dans la qualité de l’aliment et c’est ce qui fait les différences entre les différents fabricants de four à micro-ondes.

Nous avons vu dans ces deux parties comment le four à micro-ondes passait de la tension du secteur à la production de micro-ondes et quels effets elles avaient sur la nourriture. Face à cette méthode de cuisson qui utilise des ondes pouvant modifier momentanément la structure d’un aliment, nous nous demandons si cette dernière n’a aucun effet sur l’utilisateur.

– – – – –

Risques des micro-ondes et conseils pratiques :

Dangers pour la santé corporelle :

Notre univers quotidien est peuplé de machines électriques, magnétiques ou électromagnétiques qui émettent des ondes invisibles à nos yeux. Les hyperfréquences (2450 MHz ) ou ondes de grandes fréquences (appelées aussi micro-ondes en raison de leur petite longueur d’onde de l’ordre de quelques centimètres soit 12,2 cm avec une puissance qui s’échelonne de 300 à 900 W) sont animées par une énergie électromagnétique qu’elles conservent dans les milieux traversés et plus particulièrement ceux d’organismes vivants.

L’exposition aux micro-ondes est très dangereuse : l’énergie des ondes se transforme en chaleur dans le corps humain et provoque des brûlures profondes et des lésions. Les parties sensibles de notre organisme (yeux, cerveau, testicules, ovaires, tissus, etc…)

ne peuvent éliminer l’énergie absorbée et transformée en chaleur excessivement dangereuse. Un coup de chaleur ou l’épuisement peut s’ensuivre avec des risques d’hyperthermie locale sur des organes dont les mécanismes thermorégulateurs sont faibles. Le système de refroidissement du corps humain comme d’ailleurs celui de tout autre organisme vivant n’est pas capable d’évacuer un tel échauffement, entraînant une augmentation de la température corporelle.

La durée d’exposition, la fréquence et l’intensité des champs, la distance de la source, les niveaux d’efficacité en terme de protection sont autant de facteurs à prendre en compte en rapport à la santé.

Ces facteurs peuvent influer sur la glande thyroïde et la glande surrénale, sur la croissance des cellules, la modification des chromosomes, les processus enzymatiques. Il est à noter que les effets non thermiques perturbant l’équilibre physico-chimique des cellules et des troubles fonctionnels comme l’irritabilité, la fatigue, l’insomnie, sont connus des radaristes soumis à des ondes tout à fait comparables à celles des fours à micro-ondes.

Ces données sont bien connues et ont fait l’objet de publications par la très officielle Organisation Mondiale de la Santé (Hyperfréquences et Critères d’hygiène de l’environnement N° 16 )

Des expériences menées sur des cobayes ayant absorbé essentiellement de la nourriture cuite au four à micro-ondes montrent une modification de la fonction des composants sanguins, une baisse du taux d’hémoglobine, de lymphocyte, de cholestérol et une augmentation de la fréquence des cancers du sang.

Dans », huit chercheurs ont réalisé une étude et aboutissent à la conclusion que l’absorption de nourriture cuite dans un four à micro-ondes provoquerait une modification de la formule chimique du sang et serait nocive pour le métabolisme humain et donc qu’il valait mieux faire cuire sa nourriture dans un four conventionnel.

Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes ? livre -l'homme - electromagnetique

Les bactéries pathogènes (Salmonella, Campylobacter, Listéria,…) au cœur de certaines denrées ne sont pas toujours détruites en raison de la mauvaise répartition de la chaleur ; en effet la pénétration et la répartition des ondes dépendent du type de denrée et des caractéristiques de l’appareil (préférer un four à plateau tournant) ; une température inégale en profondeur et en surface ne détruit pas la flore microbienne .

Cette destruction ne peut être obtenue que par le maintien d’au moins 70°C pendant 2 minutes, on en déduira que le four à micro-ondes n’est pas un stérilisateur.

Si l’efficacité pour porter un liquide à l’état d’ébullition est indéniable, des interrogations naissent quant à l’intégrité des aliments dont la structure est profondément modifiée, ce qui pourrait être nocif au consommateur.

Dans ce mode de cuisson, les vitamines C et B sont détruites, la structure des protéines est transformée les rendant non métabolisables (observations publiées en 1990 par la revue médicale «  The Lancet »), la dégradation des graisses (favorisant l’athérosclérose, le vieillissement cellulaire et le processus de cancérisation) a été mise en évidence par une étude japonaise de 1968.

Une expérience menée par Henri Joyeux, professeur de cancérologie à l’institut du cancer de Montpellier; est en faveur de cette hypothèse. Trois lots de souris sont nourris avec les mêmes aliments préparés de façon différente :

  • Pour le premier lot, chauffage au four à micro-ondes.
  • Pour le second lot, cuisson à la cocotte minute.
  • Pour le troisième lot, état cru ou cuisson à la vapeur douce.

Les souris du premier lot ont refusé la nourriture pendant plusieurs jours puis, poussées par la faim, ont fini par manger. Des cellules cancéreuses ont alors été inoculées à tous les rongeurs. Le pourcentage d’animaux développant le cancer a été de 100% pour le premier lot, 50% pour le second lot et 0% pour le troisième lot.

Un autre type de dangers et non des moindres consiste dans le non respect des consignes d’utilisation. Ces négligences sont à l’origine des arcs électriques, des étincelles et plus gravement d’incendie.

Installer le four à un endroit facilement accessible.

Se conformer à un certain nombre d’indications spécifiées par le constructeur. En particulier, à l’installation veiller que les surfaces de contact de la porte avec le corps du four ne présentent aucun dommage.

Lorsqu’on a un doute sur le fonctionnement de l’appareil, faire appel aux services d’un réparateur qualifié. TOUT DEMONTAGE par une personne non avertie peut présenter des risques graves. Le remplacement du générateur de micro-ondes, la réparation des guides d’ondes nécessitent l’intervention de techniciens formés et compétents.

Si des arcs électriques, des étincelles ou un incendie venaient à surgir, ne pas ouvrir la porte, éteindre immédiatement le four et le débrancher. Avertir le fabricant.

Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes - Four_à_micro-ondes et Cuisson aliments

Vérifier après chaque utilisation que le joint d’étanchéité de la porte et que les surfaces intérieures sont propres.

Ne pas permettre à des jeunes enfants de le faire fonctionner.

Ne pas placer le visage contre la porte du four en fonctionnement, car les micro-ondes traversent plus facilement le hublot.

Ne pas faire cuire d’œufs en coquille ou des aliments contenus dans des sachets fermés, hermétiques et non poreux. La pression accumulée fait éclater les contenants.

Éviter des actions prohibées telles que sécher des êtres vivants dans le four. Ce serait les condamner à une mort certaine. En effet les molécules d’eau de l’organisme rentrent en ébullition et provoquent une forte pression interne entraînant une explosion des tissus corporels.

Les porteurs de stimulateur cardiaque, par prudence, éviteront une proximité prolongée du four en fonctionnement.

L’utilisation d’ustensile ou de tout objet métallique à l’intérieur d’un four en fonctionnement est à proscrire. Les micro-ondes ricochent et reviennent des éléments métalliques aux parois de l’appareil l’endommageant irréversiblement avec le risque de provoquer un début d’incendie.

Pourquoi devrais - je arrêter l'usage des fours à micro-ondes - Four et Cuisson + agitateur

Les fours à micro-ondes sont maintenant présents dans la très grande majorité des foyers des pays développés. En effet, après son invention, l’être humain s’est lancé tête baissée dans la commercialisation du four micro-ondes, sans penser aux effets potentiels que son utilisation pourrait avoir à long terme.

Ce n’est pas seulement vrai pour le micro-ondes, le téléphone portable, qui lui aussi aurai pu faire l’objet d’un TPE, présente également des risques car il émet à des fréquences avoisinant celles utilisées pour la cuisson.

Les gens ont donc très fréquemment un four à micro-ondes collé sur l’oreille sans le savoir, et c’est d’autant plus inquiétant que ce four là est situé très proche du cerveau. Nous savons que de nombreuses recherches ont été entreprises sur les risques des appareils à micro-ondes.

Le plus frustrant, c’est que la majorité des recherches entreprises a sûrement été financée par les compagnies productrices de ces appareils, cherchant à en vérifier la sûreté, mais les résultats ont été gardés secrets. Il n’est pas impossible non plus que les multinationales aient fait pression sur des chercheurs pour éviter un scandale qui aurait provoqué une chute des ventes.

Pour nous, il ne fait aucun doute que des risques existent mais il est vrai qu’il n’est pas facile de s’en rendre compte car il y a encore peu d’informations à ce sujet, et qui imposent des recherches très approfondies. La meilleure attitude, bien sûr, est la prudence, la prise de précautions, c’est à dire de proscrire l’utilisation du four à micro-ondes, car mieux vaut prévenir que guérir.

Pour les incertains, et il est parfaitement compréhensible qu’un doute subsiste, même après la lecture de ce dossier, continuer à utiliser le micro-ondes par souci pratique ne vous causera pas de tord immédiat, mais des effets à long terme sont peut-être à redouter. Dans tous les cas, c’est votre choix, celui du consommateur, qui déterminera l’évolution des faits à venir…

tpemicroondes /

Partagez ce savoir à vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience

%d blogueurs aiment cette page :