Comment modifier le Climat ✈ Explication du Rapport du 11 août 1987 ( USA ) ✈

1_Bernard-Eastlund Procédé et appareil pour la modification d'une région dans l'atmosphère de la terre, l'ionosphère et ou magnétosphère

À ce jour beaucoup de méfaits obstruent notre climat.Que ce soit les Contrerails / Chemtrails ,ou effet de serre toutes personnes devrait songer a ce que nous racontent nos Gouvernements.Plusieurs thèse doivent-être pris en compte.

1 – Le Rapport du 11 août 1987  ( Retenez bien Mr Bernard Eustland et Nikola tesla )

2 – Les brevets

3 – La pollution 

Pour aller plus loin , Prenez en compte les articles relatifs et Partagez les

Géo ingénierie ✈ Les Ondes et les effets sur le climat ✈

Différence d’un nuage à un épandages aérien

6-Un nuage différence d'un épandages -
GÉo ingénierie - Chemtrails - Haarp -( éléctomagnÉtisme ) DSC_001

666 - Fait par un Avion ( qui rejette des produits chimiques dans le ciel ) Ref - Cern - Chemtrails - Géo-ingénierie.

1_Haarp - High Frequency Active Auroral Research Program (HAARP)

1 – Rapport du 11 août 1987 : United States Patent 4686,605 :

Inventeurs :  Eastlund; J. Bernard (Spring, TX) /
Assigné à :  APTI, Inc. (Los Angeles, CA)
ID de la famille :  24772054
Appl. N °:  06/690, 333
Déposée le :  10 janvier 1985

Bernard J. Eastlund,

né en 1938 et mort le 12 décembre 2007 à Saint-Louis, Missouri, est un physicien américain principalement connu pour ses travaux dans le domaine de l’électromagnétisme.

Bernard-Eastlund

2_Bernard-Eastlund Procédé et appareil pour la modification d'une région dans l'atmosphère de la terre, l'ionosphère et ou magnétosphère

3_Bernard-Eastlund Procédé et appareil pour la modification d'une région dans l'atmosphère de la terre, l'ionosphère et ou magnétosphère

Eastlund a obtenu un BSc en physique au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et un Ph.D. en physique à l’université Columbia.

En 1968, il rejoint l’équipe en charge de la fusion à la Commission de l’énergie atomique des États-Unis (USAEC) et recevra un Special Achievement Certificate de l’USAEC en 1970 pour un article sur la Fusion Torch (en) co-écrit avec William C. Gough.

 

En 1974, il co-fonde Fusion Systems Corporation qu’il quittera en 1979 pour devenir vice-président de BDM Corporation. Il quitte BDM en 1984, puis travaille pour Atlantic Richfield Corporation jusqu’en 1987 avant de fonder sa propre entreprise Eastlund Scientific Enterprises Corporation (ESEC), une petite entreprise située à Houston, Texas, qui fournit des services dans les sciences, l’ingénierie et les techniques.

En 2003, il reçoit un certificat de reconnaissance de la Chambre des représentants des États-Unis pour ses contributions à la technologie de la sécurité nationale.

Son principal hobby était l’astrophysique. Il a été le coauteur de deux articles sur les pulsars dans l’Astrophysical Journal et d’un article sur les sursauts gamma.

Bernard Eastlund est dépositaire ou co-dépositaire de brevets (US Patent #4,686,605, #4,712,155, et #5,038,664) qui initièrent le développement du projet High frequency active auroral research program (HAARP).

haarp-howItworks

2_HAARP - LOFAR - Étude ( ionosphérique ) sur les ondes entre elles

Eveil-delaconscience - Climat Météo - catégories ! copie

 

Il a également déposé le brevet US20070238252, intitulé « Cosmic particle ignition of artificially ionized plasma patterns in the atmosphere » publié deux mois avant sa mort, et qui porte en conclusion

« Cette invention offre une quantité phénoménale de ramifications possibles et de potentiels développements futurs.

Comme évoqué précédemment, une variété de systèmes de télécommunications menant à l’amélioration des systèmes cellulaires (locaux, de courte-distance indépendants, intra-ville, longue-distance) pourrait en résulter. Deux nouvelles approches concernant la modification et le contrôle du climat sont proposées ; la première concerne la manipulation des vents qui contrôlent le développement de mésocyclones, ou le changement de la direction que prennent les jet streams qui influent sur la naissance des ouragans, la seconde est une méthode pour influencer la répartition de la charge électrique dans les configurations météorologiques comme les mésocyclones. Les applications possibles pour la défense comprennent un procédé d’accélération des électrons à des énergies MeV en conjonction avec l’antenne HAARP. Les applications de recherche comprennent la création d’étoiles de guidage brillantes et contrôlées à des fins astrophysiques. On peut donc voir que les ramifications sont nombreuses, de grande portée, et d’utilités extrêmement variées. »

Jusqu’à la fin de sa vie il a continué ses recherches.

Nikola tesla - L'energie libre - dossier PDF

Résumé :

Procédé et appareil pour la modification d’une région dans l’atmosphère de la terre,
l’ionosphère et / ou magnetosphere .

Un procédé et un appareil pour modifier au moins une région sélectionnée qui existe normalement au-dessus de la surface de la terre. La région est excité par chauffage électronique de résonance de cyclotron pour augmenter ainsi la densité de particules chargées.

Dans un mode de réalisation, le rayonnement électromagnétique polarisé circulairement est transmise vers le haut dans une direction sensiblement parallèle à et le long d’une ligne de champ qui s’étend à travers la région de plasma d’être modifié.

Le rayonnement est émis à une fréquence qui excite la résonance cyclotron
d’électrons à la chaleur et à accélérer les particules chargées.

6_HAARP - LOFAR - Étude ( ionosphérique ) La modification du temps par des satellites artificiels -

Exploit climatique : on a fait pleuvoir dans le désert ✈ Études & Épandages aériens ✈

Exploit climatique : on a fait pleuvoir dans le désert ✈ Études & Épandages aériens ✈

Cette augmentation de l’énergie peut provoquer l’ionisation des particules neutres qui sont ensuite absorbés dans le cadre de région augmentant de ce fait la densité de particules chargées de la région.

Le concept actuel de géo-ingénierie concerne la manipulation délibérée du climat terrestre pour contrecarrer les effets du réchauffement climatique dû à l’émission de gaz à effet de serre.

Cette idée fait suite à la crainte que les changements climatiques ne deviennent tellement importants que des effets graves soient dorénavant inévitables, ou que des mécanismes de rétroaction accélèrent les changements climatiques même si les émissions étaient drastiquement réduites.

Il y a également un courant d’opinion qui encourage la géo-ingénierie car elle pourrait éviter ou retarder les difficultés et le prix d’une transition vers une économie à basses émissions de carbone.

Cependant, la plupart des scientifiques, des environnementalistes et des ingénieurs qui prennent parti pour la géo-ingénierie le voient comme une mesure additionnelle requise pour stabiliser le climat, et non comme une alternative à une économie à basses émissions de carbone.

Chemtrails - Différence d'un avion qui rejtte des chemtrails avec celui qui ne fait rien !!

4_HAARP - LOFAR - Étude ( ionosphérique ) La modification du temps par des satellites artificiels -

Prétentions

Je prétends :

1. Procédé pour modifier au moins une région existant normalement au-dessus de la surface de la terre avec un rayonnement électromagnétique à l’aide d’origine naturelle et divergeant lignes de champ magnétique de la terre, comprenant la transmission d’un premier rayonnement électromagnétique à une fréquence comprise entre 20 et 7200 kHz à partir de la surface de la terre, ladite transmission étant effectué essentiellement au début de transmission sensiblement parallèle à et le long d’au moins une desdites lignes de champ, en ajustant la fréquence dudit premier rayonnement à une valeur qui va exciter

la résonance cyclotron des électrons à une altitude initiale d’au moins 50 km au-dessus de la surface de la terre, de sorte que dans la région dans laquelle ladite résonance de cyclotron d’électrons a lieu le chauffage, en outre ionisation, et le mouvement à la fois chargées et les particules neutres est effectuée, ladite excitation de résonance cyclotron de ladite région est poursuivie jusqu’à ce que la concentration en électrons de ladite région atteint une valeur d’au moins 10 . sup.6 par centimètre cube et a une énergie d’ions d’au moins 2 eV.

2. Procédé selon la revendication 1, comprenant l’étape consistant à fournir des particules
artificielles dans ladite au moins une région, qui sont excités par ladite résonance cyclotronique électronique.

3. Procédé selon la revendication 2, dans lequel lesdites particules artificielles sont fournies en injectant celle-ci dans ladite au moins une région à partir d’un satellite en orbite.

4. Procédé selon la revendication 1, dans lequel ledit seuil d’excitation de résonance cyclotronique électronique est d’environ 1 watt par centimètre cube, et est suffisante pour provoquer un déplacement d’une région de plasma le long de ladite divergente lignes de champ magnétique à une altitude supérieure à l’altitude à laquelle ladite excitation a été initié.

Terre et Les ondes telluriques - eveil-delaconscience.com

5. Procédé selon la revendication 4, dans lequel ladite région de plasma montée tire avec lui une partie substantielle de particules neutres de l’atmosphère qui existe dans ou à proximité de ladite zone de plasma

6. Procédé selon la revendication 1, dans lequel il est prévu au moins une source de deuxième rayonnement électromagnétique distinct, ledit deuxième rayonnement ayant au moins une fréquence différente de ladite première radiation, la projection sur ledit au moins un deuxième rayonnement sur ladite zone tandis que ladite zone est en cours de cyclotron d’électrons excitation de la résonance provoquée par le premier rayonnement.

7. Procédé selon la revendication 6, dans lequel ledit second rayonnement a une fréquence qui est absorbée par ladite région.

8. Procédé selon la revendication 6, dans lequel ladite région est du plasma dans l’ionosphère et ledit second rayonnement excite ondes de plasma à l’intérieur de ladite ionosphère.

9. Procédé selon la revendication 8, dans lequel ladite concentration d’électrons atteint une valeur d’au moins 1012 par centimètre cube.

10. Procédé selon la revendication 8, dans lequel ladite excitation de résonance cyclotronique
électronique est tout d’abord effectuée dans l’ionosphère et est poursuivie pendant une durée
suffisante pour permettre à ladite région de s’élever au-dessus de ladite ionosphère.

9_Aéronautique - Les avions épandes des produits chimiques dans l 'espace aérien -. 8_Aéronautique - Les avions épandes des produits chimiques dans l 'espace aérien - -

7_subliminal chemtrails météo 2!

Chemtrails - nucléation - DSC_0058

11. Procédé selon la revendication 1, dans lequel ladite excitation de résonance cyclotronique électronique est réalisée au-dessus d’environ 500 km et pendant une durée de 0,1 à 1200 secondes de telle sorte que le chauffage multiple de ladite zone de plasma est obtenu au moyen d’un chauffage stochastique dans la magnétosphère.

12. Procédé selon la revendication 1, dans lequel ledit premier rayonnement électromagnétique est à polarisation circulaire droite dans l’hémisphère nord et à polarisation circulaire gauche dans l’hémisphère sud.

13. Procédé selon la revendication 1, dans lequel ledit rayonnement électromagnétique est généré à l’emplacement d’une source de carburant hydrocarbure d’origine naturelle, ladite source de carburant étant situé dans au moins une des latitudes magnétiques nord ou sud.

7_Aéronautique - Les avions épandes des produits chimiques dans l 'espace aérien !!

10_DSC_3492

14. Procédé selon la revendication 13, dans lequel ladite source de combustible est du gaz naturel et de l’électricité pour générer ledit rayonnement électromagnétique est obtenu par combustion dudit gaz naturel dans au moins une des turbines à gaz, cellule magnétohydrodynamique, le carburant et les générateurs électriques EGD situés à l’endroit où ledit naturel gaz produit naturellement dans la terre.

15. Procédé selon la revendication 14, dans lequel ledit site de gaz naturel se situe dans les latitudes magnétiques qui englobent Alaska

6_Aéronautique - Les avions épandes des produits chimiques dans l 'espace aérien -_9_DSC_349111_DSC_3493

DESCRIPTION DE L’INVENTION

La présente invention concerne un procédé et un dispositif pour modifier au moins une région sélectionnée qui existe normalement au-dessus de la surface de la terre.

2_Aéronautique - Les avions épandes des produits chimiques dans l 'espace aérien -

La région est excité par chauffage électronique de résonance cyclotron des électrons qui sont déjà présentes et / ou artificiellement créé dans la région d’accroître ainsi l’énergie de particules chargées et, finalement, la masse volumique de la région.

Dans un mode de réalisation cela se fait par la transmission d’un rayonnement électromagnétique à polarisation circulaire à partir de la surface de la terre ou à proximité de l’endroit où un champ magnétique dipolaire d’origine naturelle (force) droite coupe la surface de la terre. Polarisation circulaire droite est utilisé dans l’hémisphère nord et de la main gauche polarisation circulaire est utilisé dans l’hémisphère sud. Le rayonnement est transmis délibérément au début dans une direction sensiblement parallèle à et le long d’une ligne de champ qui s’étend vers le haut à travers la zone à modifier.

     3_campagne2012_divertissement_012_campagne2012-21_campagne-air-france-2012 copie

Le rayonnement est émis à une fréquence qui est basée sur la fréquence gyromagnétique des particules chargées et qui, lorsqu’il est appliqué à la au moins une région, excite la résonance cyclotron d’électrons à l’intérieur de la région ou des régions à la chaleur et à accélérer les particules chargées dans leurs trajectoires hélicoïdales respectives autour et le long de la ligne de champ.

On emploie suffisamment d’énergie pour provoquer l’ionisation des particules neutres (molécules d’oxygène, d’azote et analogues, des particules, etc), qui deviennent alors une partie de la région augmentant de ce fait la densité de particules chargées de la région. Cet effet peut en outre être améliorée en fournissant des particules artificielles, par exemple, des électrons, des ions, etc, directement dans la région devant être affecté à partir d’une fusée, le satellite, ou similaire, pour compléter les particules dans le plasma d’origine naturelle.

Ces particules artificielles sont ionisées par le rayonnement électromagnétique transmis augmentant de ce fait la densité de particules chargées du plasma résultant dans la région.

( Hormis ce Rapport de 1987 on peut désormais constater sur internet que D’autres brevets on été mis a jours .)

2- Les brevets

Cliquer sur les images pour lire les brevets adéquat afin de changer le climat

1_Système d'énergie solaire

1_Procédéet dispositif pour convertir le rayonnement solaire en énergie électrique -

3_ Système et méthode pour l'irradiation des zones de surface de la planète

Voir aussi : Haarp et ses adjacents

8_SURA - Facilité Sura ionosphérique chauffage

3- La pollution

est la dégradation d’un écosystème par l’introduction, généralement humaine, de substances ou de radiations altérant de manière plus ou moins importante le fonctionnement de cet écosystème. Par extension, le mot désigne aussi parfois les conséquences de phénomènes géologiques comme une éruption volcanique.

La pollution d’origine humaine peut avoir un impact très important sur la santé et dans la biosphère comme en témoigne l’exposition aux polluants et le réchauffement climatique qui transforme le climat de la Terre et son écosystème, en entraînant l’apparition de maladies inconnues jusqu’alors dans certaines zones géographiques, des migrations de certaines espèces, voire leur extinction si elles ne peuvent s’adapter à leur nouvel environnement biophysique.

Exemple de pollution :

Pollution - Déchets dans le canal de Lachine à Montréal.

C’est après la Seconde Guerre mondiale qu’une prise de conscience des répercussions des activités humaines sur l’environnement voit le jour, parallèlement à la naissance de l’écologisme et de l’écologie.

Les préoccupations environnementales conduisent les gouvernements à prendre des mesures pour limiter l’empreinte écologique des populations humaines et pour contrer des activités humaines contaminantes.

Les pollutions d’origine humaine, dites aussi anthropiques, ont de nombreuses formes en pouvant être locales, culturelles, ponctuelles, accidentelles, diffuses, chroniques, génétiques, volontaires, involontaires, etc.

Pollution - Fumées industrielles généralement chargées de résidus de combustion.

Cette pollution est une diffusion directe ou indirecte dans l’environnement de polluants. Ce sont souvent des sous-produits involontaires d’une activité humaine, comme les émissions des pots d’échappement ou des installations de combustion.

Les déchets de produits de consommation courante (emballages, batteries usagées) jetés sans précautions dans l’environnement biophysique et dans l’environnement humain, constituent également une source de pollution très fréquente. Il peut aussi s’agir de phénomènes physiques (comme la chaleur, la lumière, la radioactivité, l’électromagnétisme, etc.), dont le caractère impur ou malsain est généralement relatif car dépendant de la dose, de la durée d’exposition, d’éventuelles synergies, etc. Il est relatif :

Pollution - Plage polluée de bouteilles en plastique sur les rives de la Mer Rouge en Égypte.

 

  • soit à leur nature de « poison » pour l’Homme ou l’environnement (exemple : mercure de la baie de Minamata ; smog londonien généré par la combinaison d’un phénomène climatique naturel et d’émissions causées par le chauffage urbain) ; par extension, le simple caractère désagréable, même sans danger, peut suffire à invoquer le qualificatif de pollution là où le mot « nuisance » est souvent préféré ;
  • soit à leur nature tératogène (provoquant des malformations chez les nouveau-nés), même non associée à un caractère toxique;
  • soit à leur nature de perturbateur endocrinien ;
  • soit, en dépit de leur caractère non directement toxique pour l’homme et les êtres vivants, à leur capacité éventuelle à changer ou perturber le fonctionnement d’un écosystème ou de la biosphère,
  • Il peut aussi s’agir d’introduction d’espèces ou de pollution génétique pouvant perturber le fonctionnement des écosystèmes, c’est-à-dire l’introduction d’espèces ou de gènes dans un biotope d’où ils étaient absents (p. ex. rat musqué ou OGM) ou de pollution par des gaz à effet de serre tels que le gaz carbonique ou le méthane, cf. infra.

Bioaerosols

Documentaire relatifs :

Transhumanisme - et énergie - Éveil

Quand les hommes cesseront de se mentir , ils cesseront de mentir aux autres. Ce sera le commencement de la véritable humanité.C’est ce que nous défendons.

Nous n’attaquons pas,nous exposons. Nous décrivons plusieurs phénomènes. Rien de plus. ».

Contribuez avec nous pour un monde meilleur.



Partagez les articles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience