Création de nuages ​​artificiels d’ionisation au-dessus de la terre – US Patent 4999637 A

 

Ce qui est présenté par Eveil-delaconscience dans le brevet US Patent 4999637 A ne concerne pas forcément le changement du climat, cela concerne surtout comment les armées procède pour communiquer entre elle. Néanmoins, nous savons désormais ( avons la preuve ) de comment ils procèdent pour collaborer les ondes gravitationnelles entres elles. Ce ne sont pas des radars types PAVE PAWS qui crée  » les Traces blanches dans le ciel  ». Ce sont les avions qui rejettent des produits chimiques pour collaborer ses ondes. Rediriger ensuite par exemple par une machine type PAVE PAWS – C’est différent – voir SURA IONOSPHÉRIC CHAUFFAGE

Création de nuages ​​artificiels d’ionisation au-dessus de la terre

Comme présenté dans l’article suivant, ce qui va être stipuler dans cet article, peut vous surprendre et ne se coordonnera en rien avec les choses qui sont généralement mises en avant à l’humanité.

Faites la collaboration de multiplies liens pour comprendre ce qui est dit ci-dessous.

La présente invention concerne un procédé d’établissement d’un patch ou d’un nuage d’ionisation artificielle au-dessus de la terre et, plus particulièrement, concerne un procédé de formation d’un nuage d’ionisation artificiel par chauffage d’origine naturelle plasma avec l’énergie électromagnétique qui est transmis à partir de la surface de la Terre à une variable, une fréquence croissante.

Procédé de formation d’un nuage d’ionisation artificielle au-dessus de la terre en chauffant d’abord le plasma résident à une altitude désirée avec un rayonnement électromagnétique ayant une fréquence à peu près le même que celui du plasma ambiant. Comme la fréquence de plasma augmente en raison de chauffage, la fréquence de rayonnement est également augmentée jusqu’à ce que la fréquence d’entretien finale soit atteinte.

Source : https://www.google.com/patents/US4999637

Numéro de publication US4999637 A
Type de publication Octroi
Numéro de demande US 07 / 049.881
Date de publication 12 mars 1991
Date de dépôt Le 14 mai 1987
Date de priorité Le 14 mai 1987
Inventeurs Ronald M. Bass
Cessionnaire d’origine APTI, Inc.

2. Loi de fond

Certains systèmes de communication et de radar fonctionnent par « rebondir » les signaux transmis et / ou réfléchis par couches d’ionisation naturellement dans l’ionosphère. Un système connu en utilisant cette technique est « over-the-horizon» (OTH) radar. En faisant rebondir ou reflétant les signaux hors une couche ionisée, les signaux peuvent effectivement voyager « over-the-horizon», augmentant ainsi sensiblement la portée du système.

Cependant, alors que les systèmes actuels de OTH sont capables de détecter des objets à longue portée (par exemple les menaces stratégiques), ils ne sont pas bien adaptés pour détecter des objets «proximité» (par exemple les missiles à 1000 kilomètres ou moins). L’un des problèmes réside dans le fait que lorsque l’angle de faisceau du radar est augmentée à partir de l’horizontale, la fréquence du faisceau doit être réduit afin d’obtenir réfraction à une incidence plus proche de la normale. Comme cette fréquence est abaissé, le gain du système d’antenne est réduite et la section radar diminue pour les petites gros dans l’objet. Ces effets agissent pour définir une plage minimum pour le système OTH.

Un autre problème majeur avec les systèmes actuels de OTH est liée à la section radar faible de petites cibles à des fréquences typiques OTH exploitation. Ces objets ayant de petites sections produisent un signal de retour faible, même lorsque l’objet se trouve dans la portée du radar OTH OTH puisque le système est normalement conçu pour les objets ayant des sections transversales, par exemple, beaucoup plus grand avion.

Un autre problème rencontré par les présents radar OTH est directement liée aux conditions instables dans l’ionosphère qui varient largement en fonction des cycles saisonniers, diurnes, et / ou des taches solaires. En conséquence, la fréquence de fonctionnement des systèmes actuels de radars OTH doit être ajustée en permanence pour permettre les conditions ionosphériques variables qui peuvent varier tant à la fois que le système OTH est rendue inopérante.

Plusieurs techniques ont été proposées pour pallier certaines des lacunes des actuels systèmes de radar OTH. Une technique connue est décrite dans le brevet US. N ° 3445844 dans laquelle un nuage de ionisation artificielle est formée au-dessus de la terre pour servir de couche pour rediriger les signaux de communication. Le nuage est formé par « répartition », à savoir la création d’un flux de haut niveau d’électrons libres (c.-à plasma) à une altitude désirée en mettant l’accent sur celle-ci l’énergie électromagnétique pour chauffer une région ou une zone localisée. Les chaleurs d’énergie électromagnétique et à accélérer les électrons dans le plasma de séjour à un degré tel que leur énergie cinétique atteint le niveau requis pour la survenue de collisions ionisantes. Diffusion d’un nuage ainsi formé a lieu en raison de la discontinuité entre cette zone d’ionisation amélioré et le milieu environnant.

Un nuage formé conformément à la méthode décrite dans le brevet US. N ° 3445844 fournira une bonne couche de réflexion pour OTH radar et des systèmes similaires. Cependant, quand un nuage est formé par répartition comme dans le brevet mentionné, la fréquence de plasma du nuage ajuste rapidement à la fréquence haïr et la ventilation est initié sur toute la surface du nuage. En initiant et formant le nuage avec un rayonnement ayant la même fréquence élevée que celle nécessaire pour l’entretien continu du nuage une fois formé, une quantité substantielle de puissance est nécessaire, dont une grande partie est réfléchie ou traverse le nuage alors qu’il est formé et, en conséquence, est gaspillée.

Exploit climatique : on a fait pleuvoir dans le désert ✈ Études & Épandages aériens ✈

Ce qui est revendiqué est :

1. Procédé de formation d’un nuage d’ionisation artificielle à une altitude au-dessus de la terre, ledit procédé comprenant:

chauffage de l’initiation de plasma résident au niveau de ladite altitude en transmettant un rayonnement électromagnétique de la terre à ladite altitude initiale à une fréquence qui est approximativement la même que la fréquence d’origine de ladite plasma résident; etaugmenter ladite fréquence dudit rayonnement électromagnétique en tant que ladite fréquence de ladite augmentation de plasma résidents, jusqu’à une fréquence de maintenance finale est atteinte, ladite fréquence d’entretien étant T ou au-dessus de la fréquence nécessaire du plasma pour fournir un plasma ayant une densité d’électrons capable de réfléchir des signaux de communication ou comme qui viennent en contact avec ledit plasma.

2. Procédé selon la revendication 1, comprenant:

défocalisation ledit rayonnement électromagnétique de sorte que la zone centrale de ladite nuage est d’abord chauffée; et contracter la focalisation dudit rayonnement électromagnétique à la fréquence dudit rayonnement est ajustée jusqu’à ce que toute la surface dudit nuage est chauffé.

3. Procédé selon la revendication 1, dans lequel ledit rayonnement électromagnétique est transmis par un système d’antenne unique.

4. Procédé selon la revendication 1, dans lequel ledit rayonnement électromagnétique est transmis par deux systèmes d’antenne, chacun espacé de l’autre, et incliné grâce à quoi les faisceaux de rayonnement électromagnétique transmis ledit depuis lesdits systèmes se croisent les uns les autres au niveau de ladite altitude.

5. Procédé de chauffage à fréquence variable pour la formation d’un nuage d’ionisation artificielle à une altitude au-dessus de la terre, ledit procédé comprenant:

transmettant un rayonnement électromagnétique former la terre à ladite altitude initiale à une fréquence qui est approximativement la même que la fréquence d’origine du plasma naturellement présents au niveau de ladite altitude;focaliser ledit rayonnement électromagnétique à la chaleur dudit plasma pour accélérer les électrons libres ainsi dans celui-ci, augmentant ainsi la fréquence dudit plasma;la surveillance de la fréquence dudit plasma car elle augmente;l’augmentation de la fréquence dudit rayonnement électromagnétique en tant que ladite fréquence de ladite augmentation de plasma;

en continuant à augmenter ladite fréquence dudit rayonnement électromagnétique jusqu’à une fréquence finale de maintien désirée est atteinte; ladite fréquence finale désirée étant égale ou supérieure à la fréquence de plasma nécessaire pour fournir un plasma ayant une densité d’électrons capable de réfléchir des signaux de communication ou analogues qui entrent en contact avec ledit plasma; et en continuant à transmettre ledit rayonnement électromagnétique à ladite fréquence finale de maintenir l’intégrité dudit nuage.

6. Procédé selon la revendication 5, dans lequel ladite fréquence finale est supérieure à la fréquence de tous les signaux de communication et / ou radar qui devraient être réfléchie par ledit nuage.

7. Procédé selon la revendication 6, dans lequel ledit rayonnement électromagnétique est d’abord porté par lequel seule la zone centrale dudit plasma est initialement chauffé.

8. Procédé selon la revendication 7, comprenant:

contracter la focalisation dudit rayonnement électromagnétique à ladite fréquence dudit rayonnement est augmentée de sorte que toute la surface dudit nuage est chauffé.
9. Procédé selon la revendication 8, dans lequel ladite fréquence dudit rayonnement électromagnétique est augmentée jusqu’à approximativement ladite partie de ladite augmentation de la fréquence plasma.
10. Procédé selon la revendication 9, dans lequel ledit rayonnement électromagnétique est transmis par un système d’antenne unique.

11. Procédé selon la revendication 9, dans lequel ledit rayonnement électromagnétique est transmis par deux systèmes d’antenne, chacun espacé de l’autre, et incliné grâce à quoi les faisceaux dudit rayonnement électromagnétique transmis depuis ledit système se croisent les uns les autres au niveau de ladite altitude.


Partager ce savoir à vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous.

Eveil-delaconscience