Les États-unis ont créée le virus du sida artificiellement !

Les divers procédés pour pouvoir mettre en place un être vivant, comme les organismes génétiquement modifiés, un solide ou bien une matière artificielle qui ne se voie pas et qui fait pourtant partie intégrante de la réalité relèvent de la sorcellerie. On innove des procédés sur des êtres déjà vivant pour pouvoir modifier ses propriétés génétiques et voir si elles peuvent muter, s’adapter à un autre corps vivant. Je donne ici, de multiples sources, dont des document gouvernementaux en 3 chapitres.

  • 1 Comprendre l’artificielle
  • 2 La dépopulation à l’aide d’innovations artificielles
  • 3 Le sida

Comprendre l’artificielle :

La plupart des choses que vous mangez, que vous buvez, que vous utilisez pour soigner un malade, son artificiellement préconçu dans des laboratoires par des chercheurs ou des chimistes – Ils ont forcément eux l’accord de grandes organisations pour faire des études. De qui provient l’exigence de cette demande?  Certainnement de personnes comme Aldous huxley, un Eugéniste, qui a été le premier directeur de l’UNESCO et a fondé le WWF.

Si vous prenez les petites tomates rondes et rouges que vous retrouvez au marché, les examinées par la suite, vous constaterez qu’elles n’ont pas le même propriétés génétiques que les tomates cœur de bœuf. Elles ont été modifié génétiquement pour s’adapter. Alors pourquoi ne devrait-on pas créer un virus, une bactérie pour ensuite en créer le vaccin ? adapter un vaccin chimique ( plusieurs composants ) dans un corps déjà doté d’enzymes, c’est normal pour vous ? Ce qui était inutile il y a 200ans, devient désormais utile pour certaines personnes. Il y a 200 ans, personne ne parlait de virus, de vaccins, car cela n’existait pas – Aujourd’hui cela existe, donc nous nous adaptons À CE QUE NOUS INVENTONS.

Aujourd’hui, la vérité n’est pas toujours agréable, mais dans chaque cas elle nous rend libres.

La dépopulation à l’aide d’ innovations artificielles :

En ingérant des produits chimiques artificielles et en faisant en sorte qu’il s’adapte à nos futures générations, certaines personnes tiennent à réduire la population à l’aide de technique artificielle.

Dans le rapport du département des États-unis  » HOUSE OF REPRESENTATIVES DEPARTMENT OF DEFENSE APPROPRIATIONS, 1970 d’éminents biologistes croient qu’en l’espace de cinq à dix ans il serait possible de produire un agent biologique synthétique, un agent qui n’existe pas naturellement et pour lequel nous n’avons pas d’immunité naturelle acquise – PAGE 129 agents biologique et synthétique  » Synthetic biological agents.

Dans le livre SPECIAL VIRUS CANCER PROGRAM, le document du département de la santé publique qui évoque expressément les recherches du programme « Special Virus ». On y apprend entre autre qu’ils ont travaillé sans relâche à la création de ce programme entre 1965 et 1978. Le budget est d’ailleurs passé de 16 millions en 1965 à près de 60 millions en 1978: au total près de 547 millions dépensés. Pourtant, en 1969, Nixon avait soit disant décidé d’arrêter le programme de guerre bactériologique offensif. En 1972, les américains signent la convention sur les armes biologiques et en 1975 le protocole de Genève. Vaste supercherie en somme…Dans ce document, le nom du Dr Robert Gallo y est nommé ce qui confirme son implication dans ces recherches. Celui du professeur Montagnier également dans le cadre d’un programme d’échange de connaissances avec la France.

L’UNESCO ilmpliqué

Aldous huxley, Eugéniste, a été le premier directeur de l’UNESCO et a fondé le WWF. Pour justifier le passage de l’évolution naturelle à l’évolution contrôlée par les sciences de la génétique, Huxley fait valoir que le progrès n’est pas inévitable ou universel : l’histoire de la vie serait jonchée de formes stagnantes et régressives. En outre, le contrôle génétique offrirait la possibilité d’une évolution à la fois rapide et volontairement dirigée, bien plus favorable à l’amélioration de la condition humaine et animale que ne l’est l’évolution naturelle.

Le prince Phillip dans son livre  » If I Were an Animal  »

« Si j’étais réincarné, j’aimerais l’être sous la forme d’un virus mortel pour résoudre le problèmes de surpopulation. »

Le sida :

La fausse épidémie de sida dans les années 80 a déclenché une peur mondiale, la peur d’avoir tout contact physique avec des personnes inconnues, mais aussi avec les plus proches.
Souvenez-vous de ce qu’on nous disait ? Quand tu fais l’amour, tu ne le fais pas seulement avec cette personne, mais avec toutes celles avec qui cette personne a eu des rapports physiques.C’était le vrai but de cette « épidémie ».
Le but était de nous faire vivre dans la peur. ( En dehors de gagner de l’argent, conséquence secondaire de la peur ).

https://www.youtube.com/watch?v=tT9vyc9g8Ek

Document officiel des archives de la Librairie du Sénat des États-Unis :

Le document atteste que le virus du sida a été artificiellement créé par le Département de la Défense des États-Unis d’Amérique

Traduction :

Le programme Feasibility a été complété en 1974-1975 et le virus entre 1974 et 1979. L’AIDS-laced amallpox vaccine a été commencée à être injecté chez plus de 100 millions d’africains en 1977.

A plus de 2.000 homosexuels de race blanche (Operation Trojan Horse) il a été injecté avec le vaccin contre l’hépatite A « modifié » en 1978 au Centre de contrôle des maladies infectieuses et au centre de collecte de sang à New York.

Le développement du virus avait apparemment deux objectifs: (1) Arme politique / ethnique à utiliser contre les gens de couleur et (2) la réduction programmatique de la population.

Le 29 juillet 1969, quelques jours après que le Département de la Défense ait demandé au Congrès 10 millions de dollars de financement pour la recherche « d’un agent pathogène biologique synthétique, une substance qui n’existe pas dans la nature et contre laquelle il n’est pas possible de développer une immunité naturelle », le Président de la Task Force républicaine sur Earth Resources and Population (Population et ressources terrestres), l’honorable George H.W. Bush a souligné le besoin urgent d’actions destinées au contrôle de la population pour faire face à la « crise croissante dans le Tiers Monde ».

La programmation de l’épidémie de sida :

En 1972, sous les auspices de l’Organisation Mondiale de la Santé, un programme de vaccination de masse des populations africaines contre la variole fût porté en avant. Ce vaccin infecté avec le virus du sida a été administré à des millions de Noirs africains indigents et dont le nombre croissait rapidement, problème qui préoccupait GHW Bush, parmi les autres membres de l’élite, les Rockefeller, le Club de Rome et les membres du Bilderberg depuis 1969.

Le virus du sida a été intentionnellement ajouté au vaccin contre l’hépatite-B.
Les études sur le vaccin contre l’hépatite B sont désormais sous clé et sous la garde du Département de la Justice à Washington et personne ne peut y accéder.

Le vih a été créé en laboratoire :

Avec une certitude bien-fondée, il y a quelques années, on risquait sa vie en racontant certains passages de la vérité … maintenant il se dit que cela peut se faire, et que c’est même nécessaire. Cela fait peut-être un peu mal, mais on pense que cela peut servir à concilier une prise de conscience plus douce. Tellement de choses se sont passées que maintenant cela ne ferait pas de mal d’être un peu humain ….

Source : http://seroposition.canalblog.com/archives/2013/07/10/27612267.html

Les origines du Sida – Reportage Complet :

LE SIDA – LE PLUS GROS MENSONGE DU 21EME SIECLE-.wmv

 

Quand les hommes cesseront de se mentir, ils cesseront de mentir aux autres. Ce sera le commencement de la véritable humanité. C’est ce que nous défendons.Partager ce savoir à vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous.

Eveil-delaconscience