Israël & Palestine : «Pourquoi ne pas dire la vérité sur la conspiration et les complots ?»

Nos parlons sans cesse de théorie du complot, mais est-ce vraiment le cas quand un véritable complot se passe devant nos yeux ?

La conspiration, c’est une forme de complotisme :

1. Des gens réfléchissent en secret ( complotisme qui s’applique loin du public* ) à une stratégie ou un projet ( l’objet ), comme lors de la déclaration Balfour de Lord Lionel Walter Rothschild ci-dessous.

2 Mettent des idées sur table – comme en politique, sauf qu’ils appartiennent a des loges, s’auto finance via des groupes privés.

3. Applique le plan avec des financements, iconnus pour certains cas, tout en prétextant que c’est pour la paix.

«On efface L’histoire pour la réecrire et nous faire vivre dans une illusion : Novus ordo seclorum»

Alors; que s’est-il vraiment passé en Palestine entre 1936 à aujourd’hui ?

Articles effetcué en plusieurs points :

1 Voici une lettre qui nous prouve bien que des personnes cherchent à occulté l’histoire pour endormir les gens, mais aussi à vous enfermer dans un monde illusoire. La Déclaration Balfour de 1917

2 Le nom « Palestine »

3 Mr Rockefeller

4 Le complot ( selon wikipédia )

5 La colonisation

6 L’hégémonie

7 La propagande ( Conspiration )

1 Voici une lettre qui nous prouve bien que des personnes cherchent à occulté l’histoire pour endormir les gens, mais aussi à vous enfermer dans un monde illusoire.

La Déclaration Balfour de 1917 est une lettre ouverte datée du et signée par Arthur Balfour, le Foreign Secretary britannique. Elle est adressée à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), éminence de la communauté juive britannique et financier du mouvement sioniste, aux fins de retransmission.

« Cher Lord Rothschild,
J’ai le grand plaisir de vous adresser, de la part du Gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante, sympathisant avec les aspirations juives sionistes, déclaration qui, soumise au cabinet, a été approuvée par lui.
Le Gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte soit aux droits civils et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, soit aux droits et au statut politiques dont les Juifs disposent dans tout autre pays.
Je vous serais obligé de porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste (en). »

— Arthur James Balfour.

https://youtu.be/LxBqRSks9g4

Sachez le, une théorie reste une théorie, tandis que le complot sévit tous les jours devant vous. Et ceci concerne tous les domaines :

La colonisation

Les attentats

Les génocides

Les guerres

Le profits

est menée par l’oligarchie contre ses propres sujets, et son objet n’est pas la victoire sur l’Eurasia ou l’Estasia, mais la conservation de la structure même de la société.

Ne vous faite pas avoir, ils jouent avec les mots afin de vous faire peur, vous faire croire que vous êtes dans votre monde.

https://www.youtube.com/watch?v=1ddQI4QZRjs

Le nom « Palestine »,

dérivé de celui des Philistins, vient de l’hébreu peleshet (פלשת), qui signifie « envahisseurs ». Peuple vivant, entre la fin de l’âge du bronze et le début de l’âge du fer, sur une partie de la bande côtière centrée autour de l’actuelle bande de Gaza, les Philistins sont mal connus, car ils n’utilisaient pas l’écriture. On dispose de références à ce peuple dans des documents égyptiens qui en font l’un des « Peuples de la mer » envahisseurs de l’Égypte sous Ramsès III et désignent par Peleset (P-l-s-t), Philistie, la région qu’ils habitent. Les Philistins et leur pays Peleshet (פלשת Pəléšeth) sont également mentionnés dans la Bible qui parle aussi de « Cananéens » à la fois antérieurs et voisins par rapport aux « Philistins » : selon le texte, les Hébreux étaient régulièrement en guerre avec ce peuple dont les principales villes étaient Ashdod, Ashkelon, Éqron, Gath et Gaza. Toutefois le mot « Palestine » n’apparaît jamais dans la Torah et la Bible, qu’il s’agisse de l’Ancien ou du Nouveau Testament. L’existence d’un lien historique entre les Philistins et les Palestiniens est contestée.

Charnière

entre la vallée du Nil et la « terre entre les fleuves » (Mésopotamie), la région de la Palestine est habitée depuis des millénaires et a connu la présence et le brassage de nombreux peuples et la domination de nombreux empires : Cananéens, Hébreux/Juifs, Assyriens, Perses, Grecs, Romains, Byzantins, Arabes, Croisés, Ottomans et Britanniques.

Au cours de la Première Guerre mondiale, les Britanniques conquièrent sur l’Empire ottoman une bande de territoire limitée au sud par la ligne Aqaba à Bassora et au nord par la ligne Acre à Damas et à Mossoul.

La Grande-Bretagne occupe la région à partir de 1917 et l’administre de 1923 à 1948 dans le cadre d’un mandat de la Société des Nations. En 1920, lors de la Conférence de San Remo17 et dans le mandat donné aux Britanniques sur la Palestine en 192218, les alliés redéfinissent les frontières de la région en la scindant en quatre mandats dont celui de Palestine qui comprend les territoires situés entre la mer Méditerranée et le désert de Syrie, territoires correspondant aujourd’hui à Israël, à la Cisjordanie, à la bande de Gaza et à la Jordanie. En 1923, lors de l’officialisation du mandat sur la Palestine, et avec la volonté de respecter les promesses formulées envers Hussein ibn Ali et le mouvement sioniste, les Britanniques scindent la région en deux parties : la « Palestine » à l’ouest du Jourdain, destinée à accueillir un « foyer national juif » tout en respectant les droits de la population locale et l’« Émirat hachémite de Transjordanie » à l’est.

Mr Rockefeller
finance ( L’organisation des nations unies ) et Il est le fondateur en 1973 et président honoraire de la Commission Trilatérale  et a cofondé le groupe de Bilderberg en 1954 avec le prince Bernhard des Pays-Bas. Il est récipiendaire de la Legion of Merit ↓

Le complot ( selon wikipédia )

également désignée, de façon plus récente, par les néologismes conspirationnisme ou complotisme — propose de donner une vision de l’histoire perçue comme le produit de l’action d’un groupe occulte agissant dans l’ombre. Loin de la simple rumeur, il s’agit (selon Peter Knight, de l’université de Manchester) d’un récit théorique qui se prétend cohérent et cherche à démontrer l’existence d’un complot entendu comme le fait qu’« un petit groupe de gens puissants se coordonne en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des évènements ».

La conspiration secrète civile, criminelle ou politique, visée par la théorie du complot, agirait généralement dans l’objectif de détenir ou conserver une forme absolue de pouvoir (politique, économique ou religieux). Du point de vue des observateurs en sciences sociales, la théorie du complot tend à se soustraire à la réfutation ; en effet, toute démonstration destinée à prouver qu’aucun complot n’est à l’œuvre sera interprétée comme une nouvelle tentative de tromper le complotiste qui – lui – continuera à chercher ce qui se passe dans l’ombre, et qu’on ne lui dit pas. Les explications officielles ou scientifiques établies par les pouvoirs publics et relayées par les grands médias d’information seront structurellement discréditées.

La colonisation

est un processus d’expansion territoriale et/ou démographique qui se caractérise par des flux migratoires se déroulant sous la forme d’une immigration, d’une occupation plus ou moins rapide voire d’une invasion brutale d’un territoire. Dans ses formes les plus extrêmes, la colonisation peut s’accompagner d’une marginalisation, d’une réduction – et dans les cas les plus féroces- de massacres ou de génocide des populations autochtones.

La colonisation peut avoir pour but l’exploitation d’avantages réels ou supposés (matière première, main-d’œuvre, position stratégique, espace vital, etc.) d’un territoire au profit de sa métropole ou de ses colons.

Entre l’information et la prise de pouvoir il y a toujours un temps qui s’écoule.Le secret défense est un domaine où seul les acteurs peuvent vous informer. Si vous ne voulez pas rester tributaire de ce système aider nous à vous informer davantage, contribuez avec nous pour un monde meilleur.

Le terme de mondialisation

(l’anglicisme globalisation est parfois aussi employé) désigne le processus d’intégration des marchés et de rapprochement des hommes qui résulte notamment de la libéralisation des échanges, du développement des moyens de transport de personnes et de marchandises, et des retombées des technologies de l’information et de la communication à l’échelle planétaire. Elle se manifeste par, outre l’interdépendance croissante des économies (mondialisation économique) et l’intensification de la concurrence, l’expansion des échanges et des interactions humaines.

L’hégémonie

est un mot d’origine grecque dérivé du mot hêgemôn (ἡγεμών, « commandant en chef »). Hégémon est ordinairement appliqué à l’Antiquité grecque et à la période des Printemps et Automnes de l’histoire de la Chine.

Dans le langage courant, l’hégémonie est une domination sans partage. Celui ou celle qui l’exerce peut être qualifié d’« hégémon(e) ».

  • Il est utilisé aussi comme synonyme de suprématie.
  • C’est par ailleurs un concept forgé par le philosophe marxiste Antonio Gramsci, pour désigner la domination idéologique d’une classe sur une autre (voir hégémonie culturelle et (en) le concept d’hégémonie chez Gramsci).
  • De manière connexe les historiens parlent ainsi d’« hégémonie du parti communiste » dans les dictatures se revendiquant du marxisme.
  • Dans les œuvres de Orson Scott Card (cycle d’Ender et la Saga des ombres), l’hégémonie est le mode de gouvernement au IIIe millénaire.
  • Dans le cycle de science-fiction Les Cantos d’Hypérion de Dan Simmons, l’Hégémonie est le gouvernement interplanétaire des humains.

https://www.youtube.com/watch?v=4Hh8wTwX_qI

La propagande ( Conspiration )

est un ensemble d’actions psychologiques exercées sur les pensées et les actes d’une population, afin de l’influencer, l’endoctriner ou l’embrigader]. Elle se distingue de la publicité par son objet, car elle n’est pas censée faire la promotion de produits de type commercial.

La propagande n’est étudiée de façon scientifique qu’à partir du XXe siècle avec la recherche en psychologie associée aux moyens de communication modernes, les médias de masse. La description et l’étude des différents types de propagande se sont largement développés à la même époque. Ainsi, en temps de guerre ou de période insurrectionnelle, peut être mis en place un système d’embrigadement sous forme de « propagande d’agitation », ayant pour but de déclencher l’action.

Les techniques de propagande modernes reposent sur les recherches conduites dans le domaine de la psychologie, de la psychologie sociale et dans celui de la communication. De manière schématique, elles se concentrent sur la manipulation des émotions, au détriment des facultés de raisonnement et de jugement

Nous n’attaquons pas,nous exposons. Nous décrivons plusieurs phénomènes. Rien de plus. ».

Contribuez avec nous pour un monde meilleur en partageant ce savoir à vos proches et en sensibilisant vos futures générations.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience