Le Ku klux klan

Le Ku klux klan - Secte secrete -

Le Ku Klux Klan

(appelé souvent par son sigle KKK ou également le Klan), fondé le 24 décembre 1865, est une organisation suprématiste blanche protestante des États-Unis.

Classée à l’extrême-droite sur l’échiquier politique américain, elle n’a cependant jamais été un parti politique, mais une organisation de défense ou de lobbying des intérêts et des préjugés des éléments traditionalistes et xénophobes de certains Blancs protestants, les White Anglo-Saxon Protestant (WASP – acronyme en jeu de mots avec la guêpe en anglais)

qui se revendiquent en tant que communauté « ethnico-religieuse » et appuient leur revendication d’une « suprématie blanche » sur une interprétation très particulière de la Genèse 9:27 (très présente dans le « Bible belt ») et sur les doctrines racistes de l’anthropologie du XIXe siècle.

klu klux-Klan-in-gainesvilleklu klux klan 5

https://www.vice.com/fr/video/triple-hate-part-1

Au XXIe siècle, elle est surtout une nébuleuse d’organisations plus ou moins formelles et structurées, légales ou clandestines, souvent rivales entre elles. Bien qu’elle demeure un symbole fort, elle n’en est pas moins concurrencée aujourd’hui par des organisations à l’image moins archaïque, comme les groupes néonazis, plus ouvertement révolutionnaires, ou les milices privées d’autodéfense, plus communautaires et communalistes.

Le Ku Klux Klan prône schématiquement la suprématie de la «race» blanche sur les autres «races» — Noirs (descendants des anciens esclaves), Asiatiques (immigrés chinois et japonais), la communauté Arabe, Hispaniques (Mexicains, Cubains, Portoricains et autres peuples issus d’Amérique latine), ainsi que généralement l’antisémitisme, l’anticatholicisme. A l’origine du moins, les immigrés d’obédience catholique : Polonais, Italiens, Irlandais et Français), l’antiorthodoxie (ici sont visés les levantins et les Européens orientaux tels les Grecs, Roumains, Yougoslaves, Russes ou Ukrainiens… l’anticommunisme et l’homophobie. )Il est d’abord conservateur et xénophobe. Dans une large mesure, il est aussi très anticentraliste (très hostile à ce qu’il considère comme des empiètements des autorités fédérales sur les droits des États) et plutôt isolationniste en politique étrangère.

kkk_costumes

Le Ku Klux Klan est primitivement issu de la défaite et de l’occupation des onze États sécessionnistes de l’Union en 1860-1861 et membres des États confédérés d’Amérique (CSA), territoire familièrement appelé Dixieland par les troupes fédérales et de la réaction spontanée des éléments les plus actifs de la population devant les excès commis par celles-ci et surtout par leurs collaborateurs civils.

Il renaît beaucoup plus tard au moment de la Première Guerre mondiale, mais cette fois-ci sous la forme d’une association légale et culturelle, ouverte à tous les WASP, du Nord comme du Sud, désireux de défendre les valeurs qu’ils considèrent comme fondamentales de la « Nation blanche » américaine. Le second Ku Klux Klan disparaît officiellement en 1944.

klan+bio-a

Le nom « Ku Klux Klan » vient du mot grec kuklos, qui signifie cercle. C’est l’un des fondateurs, James R. Crowe, qui a l’idée de séparer le mot en deux et de changer la fin, ce qui donne Ku Klux (en latin, lux signifie « lumière »).

Comme les fondateurs ont tous des ancêtres écossais, un autre fondateur, John C. Lester, propose de rajouter le mot clan à la fin, en remplaçant le C par un K, de manière à uniformiser la première lettre des trois mots.

Grade et hiérarchie :

Symbole du Ku Klux Klan.

Une hiérarchie et les grades qui vont avec sont établis, avec lors des cérémonies des couleurs de robes différentes :

  • Klansman : simple membre du Ku Klux Klan (robe de couleur blanche traditionnelle)
  • Nighthawk : responsable de la sécurité (robe de couleur noire)
  • Chaplain : prêcheur (robe blanche avec une écharpe rouge)
  • Exalted Cyclops ou Klavern : responsable d’une ville (robe noire avec une écharpe rouge et 4 chevrons rouge sur les manches)
  • Klaliff : assistant des Exalted Cyclops ou leur second (robe de couleur Or)
  • Titan : responsable d’une large zone équivalent à un district (robe blanche et écharpe verte et 4 chevrons vert sur les manches)
  • Kludd : responsable au-delà d’un certain nombre de Klavern (robe blanche et écharpe couleur pourpre et 4 chevrons pourpre sur les manches)
  • Kleagle : directeur des relations publiques et chargé du recrutement des Chaplains et Cyclops (robe de couleur rouge)
  • Grand Dragon : responsable d’un État (équivalent à un gouverneur) (robe de couleur verte)
  • Imperial Wizard ou Grand Wizard : le rang le plus important du Ku Klux Klan (robe de couleur pourpre)

Débuts du ku klux klan :

La création du Ku Klux Klan est à l’origine une conséquence directe de la défaite des troupes confédérées sudistes contre les unionistes nordistes (Yankees) à la fin de la guerre de Sécession et s’inscrit durant une période tendue de l’histoire des États-Unis avec l’assassinat du président Abraham Lincoln en 1865, les massacres des Noirs à Memphis et à La Nouvelle-Orléans en 1866 et la procédure de destitution du président Andrew Johnson de 1867 à 1868.

Le Ku Klux Klan est fondé dans la nuit du 24 au 25 décembre 1865, par six jeunes officiers sudistes (J. Calvin Jones, Frank O. McCord, Richard R. Reed, John B. Kennedy, John C. Lester, James R. Crowe) habitant la ville de Pulaski, dans le Tennessee.

Des tentatives sont faites pour créer une structure allant des groupes locaux dans les comtés jusqu’à une organisation nationale.

Notamment un questionnaire à soumettre aux nouveaux membres avant admission est conçu, qui teste l’adéquation des idées du candidat avec celles du Klan (en particulier sur la supériorité des droits des Blancs sur les Noirs).

Cependant, les structures locales demeurent autonomes, et aucune structure intermédiaire au niveau des États ou des districts n’est mise en place.

L’association s’inspire à l’origine des fraternités d’étudiants, tradition américaine venue d’Europe et en particulier des universités britanniques et allemandes, d’où l’utilisation de termes grecs et d’un rituel parodique des loges maçonniques.

Quelques auteurs spécialistes comme Walter Lynwood Fleming et Susan Lawrence Davis (en) ont tenté de tracer un lien entre le Klan et la franc-maçonnerie. En effet, le chef maçonnique Albert Pike aurait occupé un rang élevé au sein du KKK.

Par ailleurs, le terme kadosh est emprunté au langage de l’ésotérisme, de l’occultisme des sociétés secrètes.

Groupuscules :

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses personnes tenteront de faire renaître une troisième fois le Ku Klux Klan, mais rien n’y fera. Il arrivera de temps à autre un regain d’activité de certains groupuscules lors d’événements tels que la loi contre la ségrégation dans les années 1950 et 1960.

Certains groupes s’essaieront même à l’anticommunisme, mais rien n’y fait ; le Ku Klux Klan tel qu’il était auparavant, n’existe plus. En 1978, on comptait environ 10 000 membres, mais les effectifs sont en forte diminution depuis cette date.

Le Ku Klux Klan est également associé avec d’autres mouvements de l’extrême-droite américaine tels que Nations aryennes, WASP, The Order, ou Posse Comitatus.

Le Ku Klux Klan existe aujourd’hui dans de nombreuses organisations toujours actives aux États-Unis, réparties à travers divers États ou répondant à des doctrines particulières, certaines ne contiennent qu’une dizaine de membres tandis que d’autres en sont de véritables organisations.

Dans les années 1990, on estimait à 3 000 le nombre de membres d’un groupe se référant au Ku Klux Klan, mais un rapport national de l’Anti-Defamation League publié en février 2007 estime que ce nombre a augmenté depuis 2000.

Il compterait actuellement 5 000 à 8 000 membres répartis dans 179 sections, et s’organise avec divers mouvements boneheads (skinheads nazis) dans des actions militantes (organisation de rassemblements, campagnes de recrutement, distributions de tracts et de pamphlets racistes).

Les plus importants groupuscules sont :

  • Bayou Knights of the Ku Klux Klan, agissant dans le Texas, Oklahoma, Louisiane et d’autres zones du sud des États-Unis
  • Church of the American Knights of the Ku Klux Klan
  • Imperial Klans of America
  • Knights of the White Kamelia
  • Knights of the Ku Klux Klan, dirigé par le directeur national pasteur Thomas Robb, et basé à Zinc dans l’Arkansas. Considéré comme la plus grande organisation portant le nom Ku Klux Klan aux États-Unis. Elle se considère elle-même comme la « sixième zone du Klan » et continue d’être un groupe raciste.

Analyse socio-historique :

Si l’organisation nationale se dissout volontairement, complètement discréditée après la guerre, peut-être d’ailleurs à l’instigation de Truman lui-même qui tout en partageant ses idées, s’est rapidement démarqué d’une organisation dont il désapprouvait les actions illégales et inopportunes surtout après les excès du nazisme, les structures de bases demeurent et c’est à elles qu’aura à faire le mouvement des droits civiques des années 1960.

Le vrai Klan n’est pas fasciste ou nazi, même s’il peut entretenir des liens avec des partis se réclamant de ces doctrines, les tendances socialisantes, centralistes et autocratiques de ces mouvements lui seraient même antagonistes par principe.

Par contre, il est proche idéologiquement des milices, comités de vigilance, groupes anti-fédéralistes, anti-fiscalistes ou conspirationnistes.

D’ailleurs, ce n’est pas un parti mais plutôt une sorte de « syndicat » composé d’une multitude de cellules presque indépendantes les unes des autres depuis les offensives du FBI dans les années 1960-1970 qui l’ont poussé à la discrétion, le cloisonnement, la mise en sommeil « officielle », le recours aux petites structures informelles à recrutement restreint, bref à une sorte de retour aux origines et à la clandestinité, les structures officielles et les membres déclarés et répertoriés n’étant souvent qu’un paravent volontairement « bruyant ».

Le Klan représente le fond même de la droite raciste et provinciale américaine, ses racines plongent en quelque sorte dans le cœur de l’âme du pays, de son histoire et de sa société. Il est beaucoup plus aujourd’hui une tradition, une légende ou une référence culturelle qu’une véritable organisation.

Il ne peut pour cette raison être combattu institutionnellement qu’en surface, étant toujours prêt à resurgir avec souvent des hommes nouveaux si les racines qui ont amené son apparition dans l’histoire n’ont pas disparu ou ressurgissent ou si les circonstances lui redeviennent à nouveau favorables.

Le Klan est conservateur et raciste. Il ne veut pas la révolution, mais le retour à l’ordre constitutionnel des années 1950 fondé sur la ségrégation, car c’était au prix de cette ségrégation que les sudistes avaient accepté leur défaite, la fin de l’esclavage et la perte de leur influence économique au profit du Nord.

Son programme se résume dans la phrase prêtée au général Forrest :

« Vous devez assurer la suprématie de la race blanche dans cette République ».

Vidéo ↓

https://www.vice.com/fr/video/triple-hate-part-1

https://www.vice.com/fr/video/triple-hate-part-2

 

Partagez les articles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience