Médecine – Un crâne entièrement fabriqué par impression 3D

Une Néerlandaise âgée de 22 ans souffrait d’une maladie se traduisant par l’épaississement de son crâne, comprimant ainsi son cerveau.

D’après Bon Verweij, le chirurgien qui l’a opérée, son crâne faisait 5 centimètres d’épaisseur.   « Le cerveau était donc sous pression, affectant sa vue et la coordination de ses mouvements », explique-t-il. D’autres fonctions cruciales du cerveau étaient en danger, mettant la vie de la patiente en jeu.

Bon et son équipe ont donc implanté un nouveau crâne, conçu avec une imprimante 3D, afin de sauver la vie de cette jeune fille. L’opération pour implanter le crâne en plastique a duré 23 heures et s’est déroulée à l’UMC Utrecht. C’est une première mondiale.

« Cela n’a pas que des avantages cosmétiques, mais les fonctions du cerveau fonctionnent mieux qu’avec l’ancienne méthode », précise Bon.

L’opération s’est déroulée il y a trois mois, mais l’UMC Utrecht a préféré attendre d’être sûr que la patiente aille bien avant de rendre l’information publique. « Nous savons maintenant que tout s’est bien passé », indique Bon.

« La jeune femme a retrouvé la vue et est de retour au travail. On ne voit presque rien de l’opération. »

Nous avons été très impressionnés par cette intervention qui est une première mondiale ! De plus, à l’avenir, cette pratique chirurgicale pourrait être utilisée pour opérer des personnes atteintes du cancer des os ou des victimes de traumatismes crâniens.

Et vous, pensez-vous que l’impression 3D va encore se développer au profit de la médecine ?

la-premiere-implantation-dun-crane-en-plastique2la-premiere-implantation-dun-crane-en-plastique5

Plastiques et enjeux énergétiques

Source d’énergie fossile importante, l’exploitation du pétrole est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine. En tant qu’énergie indispensable, mais également non renouvelable, il est l’un des grands enjeux énergétiques de notre époque.
Les différents « chocs pétroliers » (celui de 1973 et de 1980, notamment) ont permis de questionner les choix énergétiques, en incitant à maîtriser les consommations et à les orienter vers d’autres sources d’énergie (éolienne, hydraulique, nucléaire…) afin d’anticiper le « Peak oil » (pic pétrolier : l’épuisement des réserves de pétrole exploitables).

L’imprimante 3D

n’avait encore jamais été utilisée pour une intervention chirurgicale du crâne. Une équipe de chirurgiens néerlandais a implanté un crâne entièrement fabriqué par impression 3D. Cette opération de 23 heures a été réalisée aux Pays-Bas. Découvrez sans plus attendre tous les détails de cette impressionnante intervention !

la-premiere-implantation-dun-crane-en-plastique4

la-premiere-implantation-dun-crane-en-plastique8

Partagez ce savoir à vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience