Neurogrid : Simulation d’un cerveau artificiel

Il ne faut pas prendre cela à la légère : Les entreprises philanthropiques cherchent désormais à fusionner l’artificielle avec le réelle. Quand on cherche à stimuler son cerveau, on le simule pour avoir une mainmise et accroître ce que l’on peut faire au détriment des spécificités incluses :

  • L’artificielle est une chose que vous ne pouvez voir, mais qui fait partie intégrante du système terrestre…
  • Le réelle « la réalité» dépend seulement de ce que votre acquis, et de ce que votre esprit ( cognitif) peut entreprendre et concevoir comme réelle. Parfois c’est artificiel et l’on vous fait croire que c’est réel, ce n’est pas le cas.

Neurogrid est un morceau de matériel informatique qui est conçu spécifiquement pour la simulation de cerveaux biologiques.

Il utilise le calcul analogique à imiter canal ionique activité, et de la communication numérique à Softwire modèles de connectivité structurées. Neurogrid simule un million de neurones et six milliards d’ synapses en temps réel.

Les neurones pic à un débit de dix fois par seconde.

Cela signifie qu’il rivalise avec les simulations effectuées par le projet Blue Brain , mais il utilise un millionième de la puissance. L’ensemble du conseil consomme moins de deux watts d’énergie électrique.

Neurogrid a été conçu et construit par les cerveaux du groupe Silicon à l’université de Stanford .

Le groupe est dirigé par Kwabena Boahen. Le matériel Neurogrid a été le premier en service à la fin de 2009. Depuis lors, il a été utilisé pour démarrer la réalisation d’expériences de simulation.

Le conseil Neurogrid contient seize Neurocores, dont chacune présente 256 x 256 neurones de silicium dans une puce de 11,9 mm x 13,9 mm. Un hors-puce RAM et une mémoire RAM sur puce (dans chaque Neurocore) Softwire connexions corticales horizontales et verticales, respectivement.

Avec 61 classés et 18 paramètres programmables binaires, communes à l’ensemble de ses neurones de silicium, un Neurocore peut modéliser une variété de dopage et de l’interaction des modèles.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Stanford présente Neurogrid. Il s’agit d’un circuit imprimé dont le fonctionnement s’inspire de celui du cerveau humain. Une innovation qui pourrait augurer de nouvelles avancées en matière de robotique.

Les ingénieurs neuromorphiques derrière ce projet sont parvenus à créer une carte de la taille d’un iPad et composée de 16 neurocores. Ces puces sont capables de simuler chacune le fonctionnement de 65 536 neurones d’un cerveau, permettant ainsi à l’ensemble d’en simuler près d’un million.

D’après le professeur Kwabena Boahen, dont les propos sont rapportés par l’article publié sur le site de l’université, Neurogrid serait ainsi capable de gérer l’équivalent de milliards de connexions synaptiques (les connexions ayant lieu entre chaque neurone et permettant le calcul des informations et le transfert de signaux entre le cerveau et le reste des organes).

Malgré ses capacités exceptionnelles, Neurogrid est encore loin d’égaler celles du cerveau humain. Ce dernier gère près de 80 000 fois plus de neurones pour une consommation énergétique seulement trois fois plus élevée. Une efficacité qui correspond au « défi ultime des ingénieurs neuromorphiques ».

Finalement, on pourrait comparer les performances de la Neurogrid à celles du cerveau d’une souris. Mais c’est un progrès indéniable : la puce demeure tout de même 9000 fois plus rapides que les ordinateurs actuels simulant le fonctionnement d’un cerveau.

Neurogrid : un certain intérêt pour la robotique :

Le potentiel Neurogrid servirait à la fabrication de nouveaux robots ou bien de prothèses robotiques beaucoup plus efficaces qu’il serait possible de contrôler avec une dextérité proche des membres naturels de l’homme.

Il faudra avant cela que cette carte soit fabriquée en grande quantité et que son coût de production soit réduit (le prototype a nécessité un investissement de près de 400 000 dollars). En utilisant des procédés d’assemblage industriel plus récent, Kwabena Boahen estime qu’il serait possible de réduire le coût de conception d’une puce Neurogrid à 400 dollars l’unité.

 

Cet article à seulement pour tache de vous faire comprendre que pour éveiller votre conscience, vous n’avez pas besoin d’avoir de machine intelligente pour accroître vos capacités cognitives : VOUS ÊTES CAPABLES DE TOUT ET PROGRAMMÉ POUR VOUS ÉVEILLER VOTRE CONSCIENCE, AVEC LA NATURE, MAIS AUSSI AVEC LES NOMBREUSES CHOSES QUE LES ÊTRES VIVANTS PEUVENT VOUS APPORTER. L’ARTIFICIELLE VOUS RENDRA ILLUSOIRE.

Partagez les articles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience