Pour Monsanto, le changement climatique va rapporter gros

1_Monsanto - Géo-ingénierie et Chemtrails


L’agriculture menacée par le changement climatique ?  Monsanto transforme l’obstacle en opportunité. Service météo, assurance-sécheresse et semences résistantes pour les agriculteurs, la firme se déploie tous azimuts.

Pas de doute, l’agriculture sera durement affectée par le changement climatique. Le tout dernier rapport du Giec évoque notamment une augmentation des températures de 0,3°C à 4,8°C à l’horizon 2100 ou une montée du niveau des océans de 26 à 82 cm par rapport à la période 1986-2005. Autant de tendances qui menacent les terres agricoles. Pis, les experts ont aussi jugé « très probables » des vagues de chaleur et des pics de précipitations plus fréquents et « probable » la multiplication des épisodes de sécheresse. La fin des haricots pour les agriculteurs et d’un business juteux pour les semenciers ? Pas d’inquiétude. Monsanto a bien des tours dans son sac. Si c’est le climat qui fait des siennes, c’est dans le changement climatique qu’il faut investir, se dit-il. Le site américain Mother Jones détaille les stratégies du géant.

1. Mieux vaut prévenir : le business des données

Si la catastrophe menace, mieux vaut le savoir et mieux se préparer. Le 2 octobre, Monsanto a annoncé l’acquisition de Climate Corporation pour 930 millions de dollars (690 millions d’euros). Pas vraiment donné. Mais ce cabinet d’études est un petit trésor. Spécialisé dans la gestion des risques agricoles, il procède à de fins relevés météo locaux et prédit – via des simulations – l’avenir des récoltes. « Les agriculteurs du monde entier sont confrontés à une météo de plus en plus volatile et doivent prendre des décisions essentielles pour la survie de leur exploitation », a précisé David Friedberg, pédégé de Climate Corporation, dans un communiqué publié à l’occasion de l’acquisition. « Nous pensons que le risque peut être en grande partie atténué grâce à de meilleures informations », a pour sa part confié Kerry Preete de Monsanto dans une interview au site TechCrunch. La société chiffre le marché des données météo agricoles à 20 milliards de dollars (15 milliards d’euros). Rien que ça.

2. Et si on doit guérir : le recours à l’assurance

D’un côté, prévenir. De l’autre, soigner. C’est le deuxième volet de Climate Corporation. En achetant la société, Monsanto se paie aussi « Total Weather Insurance », un produit d’assurance qui indemnise les agriculteurs affectés par une sécheresse, une inondation, etc. Il vient compléter les indemnisations versées par le gouvernement américain mais se déclenche dès les petites pertes et « sans paperasse, ni délai de paiement », assure le site.

Bioaerosols

3. Des semences adaptées au changement

Des épisodes de sécheresse, des précipitations plus fortes ? Une « opportunité commerciale », pour Monsanto, si l’on en croit un post publié sur le site du Carbon Disclosure Project (1). Là, la compagnie précise qu’elle est « bien positionnée pour livrer, aux agriculteurs, des produits résistants au changement climatique ». Cette année, la firme a notamment développé le « Droughtgard », un hybride de maïs moins gourmand en eau encore réservé au marché américain. Mais la firme lorgne vers l’Afrique sub-saharienne menacée par des épisodes de sécheresse de plus en plus importants. La preuve ? Son investissement dans le programme « Water efficient maize for Africa » chapeauté par la fondation Bill et Melinda Gates et qui vise à donner gratuitement aux agriculteurs des semences résistantes à la sécheresse.

Et Monsanto ne compte pas s’arrêter là. Dans ses tuyaux, la compagnie développe aussi un coton nécessitant un moindre apport hydrique.

4. Du carburant pour les voitures

La lutte contre le changement climatique passe aussi, dans certains pays, par un coup de pouce passé aux agrocarburants. Coup de bol, depuis 1993, Monsanto vend du maïs – mais aussi du soja et du sorgho – destiné à produire de l’éthanol. Si la demande en éthanol continue à grimper, « l’opportunité financière pourrait être significative », souligne la firme dans sa réponse postée sur le site du Carbon Disclosure Project.

(1) Lancé à l’initiative d’une ONG, le programme répertorie les pratiques mises en œuvre par les entreprises face au changement climatique.

anti-ogm-sur-un-site-de-monsanto

Nous vous invitons à écouter et partagez le podcast effectuée sur radio Fréquence évasion le 24 septembre 2015

Thèmes aborder :

– La Géo ingénierie
– Les effets des ondes sur L’homme
– Les Chemtrails
– Les technologies adéquate au changement climatique (
telle que Haarp – Sura )

– La collaboration d’une onde à l’autre

– L’électromagnétisme
– Les ondes Radars

comme beaucoup d’autres thématiques .

Lien du podcast – Rémi Patouillard La géoingénérie :

Merci de nous faire savoir si vous voulez en faire une vidéo ( en montage * ) en nous envoyant un mail.

http://www.laclefdumystere.net/http—www-laclefdumystere-net-nouvelle-page-ws.ws

Pour aller plus loin je vous invite à prendre en compte

  1. L’ingénierie
  2. La Géo ingénierie
  3. Les Chemtrails ( épandages chimiques )
  4. Monsanto Company,
  5. Les OGM ( Organisme génétiquement modifié )

Ne vous détrompez pas , pour que Monsanto prennent en compte le changement climatique il faut absolument passer par ses 5 points ( ci dessous ). 

Si Monsanto ne tombe pas aujourd’hui c’est grâce aux Actionnaires; partenariat  ( qui eux travaillent seulement pour l’argent, le profit )

2_Monsanto - Géo-ingénierie et Chemtrails

1 – L’ingénierie

est une activité rigoureuse de conceptualisation et de réalisation d’ouvrages d’art fonctionnel et de construction d’ensembles structuraux, mécaniques, chimiques, électriques, électromécaniques, électroniques ou mécatroniques, activité s’exécutant alors selon des règles de l’art et une rigueur scientifique.Les principes sur lesquels reposent l’ingénierie et sa méthodologie sont éminemment logiques. Ses référents sont d’ordre technique, scientifiques et mathématiques.

L’ingénierie est l’ensemble des fonctions qui mènent de la conception et des études, de l’achat et du contrôle de fabrication des équipements, à la construction et à la mise en service d’une installation technique ou industrielle. Par extension, le terme est aussi souvent utilisé dans d’autres domaines : on parle par exemple d’ingénierie informatique ( ou géo ingénierie pour : Géographie + ingénierie qui visent à manipuler pour les modifier le climat et l’environnement terrestres en première intention et à grande échelle.)

Cette activité est actuellement exercée à titre principal par des sociétés dites ‘sociétés d’ingénierie’ qui étudient, conçoivent et font réaliser tout ou partie d’un aménagement ( Portuaire, Routier…), d’un ouvrage ( Hôpital, Usine…) ou d’un équipement ( aéronautique ,tronçon d’Airbus, véhicule électrique…).

Le terme « ingénierie » est un terme introduit assez récemment dans la langue française, par oubli du terme « génie », désignant l’art de l’ingénieur.

ingénierie

2 – La géo-ingénierie :

(traduction de l’expression anglophone « geo-engineering ») est l’ensemble des techniques qui visent à manipuler pour les modifier le climat et l’environnement terrestres en première intention et à grande échelle. L’objectif est généralement correctif, plus que préventif (le préventif relevant plutôt des écotechnologies et de l’écoconception). Elle ne doit pas être confondue avec la Géo-ingénierie du sous-sol (mines).

Dans un contexte de prise de conscience des phénomènes climatiques en jeu sur Terre, certaines entreprises très polluantes et notamment émettrices de gaz à effet de serre, des scientifiques et des hommes politiques s’interrogent sur la possibilité de sciemment les modifier en utilisant des technologies et produits disponibles.

La cible climatique est la plus souvent évoquée (contrôle des températures, précipitations, évènements extrêmes…) mais en théorie, les cibles de la géo-ingénierie pourraient aussi porter sur l’acidité globale des pluies ou des océans, le cycle global de l’eau et les hydrosystèmes, le cycle des eutrophisants dans l’eau, l’air et les sols et plus largement encore les grands cycles biogéochimiques (C, N, K, P et micronutriments, oligoéléments), la qualité de l’air, les gyres océaniques comme lieux de concentration des plastiques et de certains polluants, etc..

La Géo ingénierie provoque une cause à effets.

La cause → Changer le climat

L’effet → Les répercutions qu’elle peuvent avoir sur la terre.

En outre si nous ajoutons la cause et l’effet nous avons besoin de savoir comment ils procèdent pour arriver à cet finalité. Regardez cet article dont celui ci.

Les ondes – plus connus sous forme d’énergie ‘ électromagnétique dont tellurique  » on pour notion « transport d’énergie sans transport de matière » elle peuvent alors être modifié , axé à devenir une source unique.

Articles ( cliquer dessus pour accéder au lien ) :

Manipulation du climat – Histoire de la Modification Climatique

Haarp Clip_image007

Exclusif : une première loi sur la géo-ingénierie

Geo-ingenierie

Tout ce qu’il faut Savoir sur L’ingénierie

ingénierie

L’installation HAARP Russe : Facilité Sura ionosphérique chauffage

8_SURA - Facilité Sura ionosphérique chauffage

Études et désinformation gouvernemental – Réveillons nous Haarp modifient les propriétés ionosphériques ?!

7_HAARP - LOFAR - Etude ( ionosphérique ) sur les ondes entre elles

3 – Les Chemtrails

( épandages chimiques) seraient faits par des avions clandestins qui auraient la capacité de prendre en compte l’atmosphère qui l’entoure.De ce point il rejette des particules chimiques dans cet espace afin de contrôler le climat dont les réseaux prévus à cet encontre.
Le fait de créer un nuage de produits chimiques ( nuage artificiel, comme sur les photos ci-dessous ) à pour but de collaborer un ondes à l’autre ( Voir tableau ci dessous )

1_Haarp - High Frequency Active Auroral Research Program (HAARP)

1 – Un avion ne rejette rien ( avion civil )

2_Aéraunotique - l'avion et l'émission copie

2 – Certains avions ( soit dit clandestins ) laisse des traces qui elle persistent dans le ciel et vous crée une nouvelle masse.

 Explication des chemtrails du 6 aout 2014 par Eveil-delaconscience

Exemple avec le parlement des États unis au sujet de Haarp ↓

Ils changent les spécificités apportées par la ionosphère , magnétosphère ( qui elle garde des chocs quantiques afin de pouvoir globaliser les réseaux ( Ref : Echelon le pouvoir secret  ) – Magnétisme ( Magnétosphère qui produits des champs quantique )

– Ondes- Ondes gravitationnelles

– Particules ( ambiante )

– Protons – Phtalate etc..

Chemtrails on/off Révélation d’un ingénieur pulvérisant des Chemtrails pour L’ armée ↓

Voir cet article :

Safire ✈ L’atmosphère est notre laboratoire ✈

Exemple de collaboration d’une ondes à l’autre :

1.Les avions épandes des traces ( chimiques ) dans la ionosphère.

2. Les ondes en elle mêmes accapare la masse  »dite matière »

3. Les produis rejeter par l’avion fusionne avec les ondes ( particules qui gravitent dans le ciel ).

4.La masse chimiques apporter par l’avion s’accommode ( fusionne ) avec la masse dite matière.

5. Vous collaborez le tout en un seul programmes et vous avez une généralité des spécificités afin de changer le climat.

→ D’autres techniques sont possible via les technologies inclues dans certains appareils.

Haarp

Hipas

Lofar etc..

3_HAARP - LOFAR - Étude ( ionosphérique ) sur les ondes entre elles

Articles :

Comment modifier le Climat ✈ Explication du Rapport du 11 août 1987 ( USA ) ✈

3_Bernard-Eastlund Procédé et appareil pour la modification d'une région dans l'atmosphère de la terre, l'ionosphère et ou magnétosphère

Les avions épandes des produits chimiques dans l ‘éspace aerien ?!

 1_Aeronautique - Les avions epandes des produits chimiques dans l 'espace aerien

La maladie des Morgellons – Vidéo

La Maladie des Morgellons -

3 – Différence d’un nuage à un épandages aérien :

1_Nuage normal - nuage artificeille copie

L’effet ↓

– La pollution ( Voiture – Condensation des aliments ou matériaux rejeter dans la mer/ la plage etc..)

– Les entreprises ( Automobile – Pétrole – Raffinerie – Gaz de schiste  )

Les problèmes environnementaux associés à l’extraction du gaz de schiste, notamment l’utilisation intensive et la pollution des réserves d’eau ainsi que l’émission de gaz à effet de serre, entraînent dans certains pays, y compris aux États-Unis, une défiance de l’opinion publique.

– Les radars ( et leurs émissions )

La cause ↓

– Produire à grande échelle ( ce qui implique à une entreprise telle qu’une raffinerie de tourner 24/24 )

– Laisser faire sans ne rien faire ( est la plus grande cause à effets que L’homme peut produire ! )

 

4 – Monsanto Company,

généralement appelée simplement Monsanto, est une entreprise américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles, dont le siège est situé à Creve Coeur, dans le Missouri. Fondée en 1901 par John Francis Queeny, elle fusionne avec Pharmacia en 1999 et se sépare en 2002. Légalement, l’entreprise Monsanto Company n’existe que depuis 2002 sous cette appellation.

Dans les années 1940, Monsanto était un producteur majeur de plastique comme le polystyrène et des fibres synthétiques. Monsanto est notamment la première entreprise à avoir produit des LED visibles en masse. Elle a aussi produit des PCB et de l’agent orange, de l’aspartame et de l’hormone bovine de croissance recombinée.

Au début des années 1980, le potentiel des biotechnologies végétales provoque une forte réorganisation du marché des produits phytosanitaires et des semences, autrefois séparés. Monsanto se désengage alors de la chimie industrielle pour s’orienter vers la biotechnologie et les semences via une politique de rachat intensif. D’autres entreprises du secteur de la chimie agricole feront de même durant les années 1980 et 1990, ce qui aboutira à la fondation des grandes entreprises du secteurs : Syngenta, Dow AgroScience et Pioneer Hi-Bred, toutes étant présentes sur les marchés des semences, des produits phytosanitaires et des OGM.

Monsanto était détentrice du brevet aujourd’hui tombé dans le domaine public sur le glyphosate, herbicide total qu’elle commercialise sous la marque « Roundup », et qui reste l’herbicide le plus utilisé dans le monde. Monsanto est depuis près d’une décennie le numéro 1 mondial sur le marché des semences et le premier fournisseur d’événements de transformation génétique utilisés pour la production de semences génétiquement modifiées.

marques_partnaires_de_Monsanto

5 – Les OGM ( Organisme génétiquement modifié )

Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par intervention humaine. Selon les définitions européennes, ces modifications doivent être issues du génie génétique. La définition américaine inclut également les modifications issues de la sélection artificielle. Le génie génétique permet de modifier des organismes par transgénèse, c’est-à-dire l’insertion dans le génome d’un ou de plusieurs nouveaux gènes. Un « organisme transgénique », terme qui désigne les organismes qui contiennent dans leur génome des gènes « étrangers », est donc toujours un organisme génétiquement modifié, l’inverse n’étant pas toujours vrai.

La mise en œuvre de transgenèses permet un transfert de gènes héritables entre espèces évolutivement plus ou moins séparées (par exemple un gène prélevé sur le ver luisant et transféré chez le taureau) mais aussi de transférer des gènes entre espèces proches quand les techniques de croisement classique ont échoué (pomme de terre Fortuna). L’aspect novateur de ces nouvelles techniques ainsi que leurs applications potentielles, notamment dans les secteurs médical et agricole, ont provoqué une controverse, une réflexion éthique ainsi qu’une guerre commerciale et des réglementations. Au sein des biotechnologies, les OGM sont un domaine de recherche qui fait depuis les années 1990 l’objet de nombreux investissements en recherche et développement à partir de financements tant publics que privés.

De nombreuses organisations scientifiques internationales, et notamment le Conseil international pour la science, affirment que les OGM commercialisés ne sont pas dangereux pour la santé humaine, et que les risques de dissémination sont correctement contrôlés. D’autres organisations, par exemple le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN), en France, ou le Independant Science Panel, au Royaume-Uni, estiment que les études auxquelles les organismes d’accréditation font référence sont insuffisantes, et que dans le domaine des cultures en plein champ les précautions prises ne permettent pas d’éviter la pollution génétique de l’environnement. Elles sont relayées en ce sens par les partisans du mouvement anti-OGM.

Inexistantes en 1993, les surfaces cultivées OGM, représentent en 2011, selon l’ISAAA, une association non-gouvernementale de promotion des biotechnologies, 160 millions d’hectares, dont près de 50 % dans les pays en développement. Cela représente 3 % des terres agricoles à l’échelle mondiale, bien que pour certains pays, comme les États-Unis, elles représentent 17 % des surfaces agricoles et 47 % des surfaces arables. Selon le même organisme, le marché du produit final des cultures commerciales de maïs, de soja et de coton est évalué à plus de 160 milliards de dollars en 2011, et à 13,2 milliards de dollars pour celui des semences. Des organisations écologistes estiment cependant que les chiffres concernant les surfaces cultivées sont surévalués.

En mai 2010, le journal Science rapporte la réalisation du premier organisme dont l’intégralité du génome a été synthétisée par des scientifiques. Il ne s’agit pas d’une « création » en tant que telle mais de la fabrication artificielle d’un génome préexistant.

Documentaires :

3_Monsanto - Géo-ingénierie et Chemtrails

« En ses jours, les médias dont les entreprises nous mentent beaucoup tropAucune information ne doit-être négligée. Si vous ne voulez pas rester tributaire de ce système aider nous à vous informer davantage, contribuez avec nous pour un monde meilleur.




Partagez les articles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience