Pourquoi devrais-je arrêter la télévision ?

Mais pourquoi devrais-je arrêter la télévision Eveil-delaconscience ? Tu penses vraiment qu’il y a des publicités tous les jours qui me divise de la réalité ? Que les médias utilisent la terreur pour m’ obliger à concevoir une chose comme réel lorsqu’en réalité c’est faux ? Que les entreprises m’oblige à consommer en subliminal à l’aide du marketing ?

Oui, je le pense car les preuves sont devant nous : Le monde dans lequel nous vivons est utopique, les gens sont conditionnées et regarde seulement leurs écrans, les médias et la télévision. En suivant mes propos tu éveilleras ta consciences arrêteras de regarder la télévision.  Je ne vais pas t’obliger, c’est a chacun de dire si une chose est bonne ou mauvaise pour notre avenir.

Pourquoi devrais-je arrêter la télévision ?

Dans un brevet américain N°6506148 intitulé « Manipulation du système nerveux par les champs électromagnétiques des moniteurs » : nous pouvons constater que les ondes électromagnétiques inclus dans la télévisons on seulement pour fonction de vous manipuler, de vous contrôler l’esprit afin de concevoir les diverses propagandes émises à l’écran et de consommer, comme on gave une oie avant de l’abattre […]

Est-ce la seule raison pour arrêtez-la télévisons ? Lisez le brevet américain N°6506148 et écoutez attentivement ce qui vous est présenté dans la vidéo LA TÉLÉVISONS ET LA PROPAGANDE, vous comprendrez pourquoi nous vous avertissons :

La télévision est un type de divertissement qui garde l’esprit de L’homme diverti de manière à vous tenir à l’écart des gens important et vous empêcher de trop réfléchir.

Les images de violence montrées à la télévision augmente le niveau d’agressivité des téléspectateurs. L’habitude de voir des images violentes désensibilise le spectateur, lui confère le sentiment que « le monde extérieur est hostile et dangereux » et favorise la reproduction de comportements agressifs.Dans une étude sur une petite ville canadienne où la télévision était introduite pour la première fois, une augmentation considérable de la violence chez les enfants a été relevée.Ces effets sont étudiés et connus des scientifiques depuis des décennies, mais « les médias laissent entendre que le lien avec l’agressivité serait loin d’être établi»

« La télévision Façonne notre Esprits » Le vrai objectif de la télévision :

il s’agit de vendre du temps de cerveau disponible pour des publicités. Ce qui est très important de savoir, c’est que le client n’est pas le téléspectateur, il n’est que le produit vendu. Les clients sont les entreprises qui y mettent leur pub. Le but de la télé est de divertir les gens, surtout avec de la violence car on retient mieux lorsqu’on voit des images violentes pour qu’on retienne plus facilement les pubs car on retient mieux lorsque le cerveau est sollicité par le divertissement ou la violence. Vous ne vous êtes jamais demandés pourquoi il y a autant de violence à la télé que ce soit dans les news ou dans les films ? c’est simplement pour qu’on retienne les pubs et aussi rendre le cerveau plus facile à manipuler.

Le but de la télé est de divertir les gens, surtout avec de la violence car on retient mieux lorsqu’on voit des images violentes pour qu’on retienne plus facilement les pubs car on retient mieux lorsque le cerveau est sollicité par le divertissement ou la violence.

Vous ne vous êtes jamais demandés pourquoi il y a autant de violence à la télé que ce soit dans les news ou dans les films ? c’est simplement pour qu’on retienne les pubs et aussi rendre le cerveau plus facile à manipuler. C’est là le 2e but de la télé (oh là là la transition de ouf !!) : faire croire aux gens que la société dans laquelle nous vivons est pourrie et rejeter la faute sur les bouc émissaires comme les arabes, les pauvres, les grévistes, etc.

Elle dit aussi que les politiciens s’occupent du peuple alors qu’ils ne s’occupent que des banques et des multinationales, nous fait croire que la politique se limite à un conflit droite-gauche et que élection = démocratie (cf article sur la démocratie). Ou pire, nous faire croire que les guerres servent à ramener la paix (déjà WTF l’idée, c’est comme faire manger pour soigner la boulimie) et la démocratie qui n’en sera pas une.

La télé malheureusement élève nos enfants à la place des adultes et donne des mauvaises croyances :

Le sexisme : l’homme doit être riche, beau et puissant et la femme soumise, idiote, réduite aux tâches ménagères et se faire belle pour son homme.

L’hypersexualité : en banalisant le sexe qui devrait être l’union magnifique entre 2 êtres qui s’aiment, cela devient juste un jeu où les plus beaux l’emportent, se limite à l’aspect superficiel.C’est un problème car cela peut favoriser les MST mais aussi des compétitions « je suis meilleur car tu es puceau et pas moi » etc.

La compétition justement : faire croire que quelqu’un de plus riche/plus puissant est supérieur à tel autre. Le matérialisme et le consumérisme : faire croire qu’on est plus heureux quand on achète telle voiture, tel produit vaisselle et nous dévalorise parce qu’on n’a pas ces produits inutiles. En résumé, la télé est là pour nous maintenir sous contrôle par les puissants, les médias étant corrompus par les banques et les multinationales. Le mieux serait de s’en débarrasser. Il y a cependant certaines émissions qui sont très bien comme C’est pas Sorcier ou des documentaires sur Arté mais vous pouvez quand même les regarder sur internet si vous voulez.

La télévision

est un ensemble de techniques destinées à émettre et recevoir des séquences audiovisuelles, appelées programme télévisé (émissions, films et séquences publicitaires). Le contenu de ces programmes peut être décrit selon des procédés analogiques ou numériques tandis que leur transmission peut se faire par ondes radioélectriques ou par réseau câblé.

L’appareil permettant d’afficher des images d’un programme est dénommé téléviseur, ou, par métonymie, télévision, ou par apocope télé, ou par siglaison TV. La télévision est tributaire d’un réseau économique, politique et culturel (langues nationales ou régionales, genres et formats, réglementation et autorisation de diffusion).

Chaîne de télévision généraliste :

Une chaîne de télévision généraliste est une chaîne de télévision dont la programmation, non thématique et destinée au public le plus large, comprend aussi bien des émissions d’information (journaux télévisés, magazines et reportages) que des émissions de divertissement de toutes sortes (séries télévisées, films, jeux télévisés, sports).

La grande majorité des chaînes généralistes est financée par la publicité et découpe leur programmation en blocs de programmes spécialisés (jeunesse, première partie de soirée) d’une manière proche d’une standardisation tout en conservant des caractéristiques propres à chaque chaîne.

Toutes les chaînes de télévision nées avant le dernier quart du XXe siècle étaient des chaînes généralistes avec un nombre limité d’émissions et une moindre durée de l’antenne quotidienne ; a contrario la multiplication des chaînes, notamment grâce aux satellites, a exacerbé la concurrence et favorisé la création de chaînes thématiques ou spécialisées.

Téléréalité

La téléréalité ou télé-réalité (en anglais : reality TV) est un genre télévisuel dont le principe est de suivre, le plus souvent sur un mode feuilletonnant, la vie quotidienne d’anonymes ou de célébrités. Les émissions de téléréalité empruntent souvent à d’autres genres télévisuels tels que le documentaire, le jeu, la variété ou la fiction.

 C’est en 1971 aux États-Unis que l’émission An American Family diffusée sur PBS s’introduit pour la première fois dans la vie privée des spectateurs pour relater en douze épisodes le divorce d’une famille californienne.
Le modèle sera repris l’année suivante au Royaume-Uni sous le titre The Family et en 1992 en Australie dans Sylvania Waters. Ces programmes télévisés soulèvent un tollé. En 1987, il n’y a pourtant pas moins de 37 émissions de TV réalité aux États-Unis.

Créé en 1989, COPS, au cours duquel une équipe de télévision suit des policiers au quotidien, est l’une des émissions connaissant le succès le plus durable sur les écrans américains et est fréquemment considérée comme la première émission de téléréalité. D’autres programmes tels que The Real World sur MTV ou America’s Most Wanted sur Fox popularisent le format.

Loana, gagnante de la Saison 1 de Loft Story en 2001, et Massimo Gargia, candidat de la Saison 1 de La Ferme Célébrités en 2004.

Les années 1990 voient émerger en France des émissions telles que Perdu de vue (inspirée de l’émission américaine Missing Person) dans laquelle une équipe d’investigateurs recherchent des personnes disparues ou Témoin n°1 qui tente de réconcilier des couples. Selon l’animateur, Jacques Pradel, véritable initiateur de la téléréalité en France : « Nous rétablissons la communication coupée entre les personnes, entre les couples, c’est le nouvel âge de la télévision. ».

Le succès est tel que la télévision publique produit à son tour La Nuit des héros qui reconstitue des accidents et l’intervention héroïque d’un « monsieur tout le monde » rassemble jusqu’à six millions de téléspectateurs. Le psychanalyste Gérard Miller déclare alors « C’est de l’exhibition de chair fraîche et de pulsions qui offre un spectacle pitoyable. ».

C’est en 1999 que l’archétype du genre, l’émission Big Brother (en référence au personnage du roman 1984 qui surveille tout le monde) produite par la société néerlandaise Endemol bouleverse le paysage audiovisuel mondial. Se présentant sous la forme d’un jeu où 12 participants sont enfermés pendant plusieurs semaines sous surveillance continue d’un système vidéo, l’émission est très populaire et s’exporte dans 70 pays.

De nombreux autres programmes s’inspirent de tout ou en partie des idées mises en œuvre par Big Brother (Loft Story, Secret Story, Dilemme).

Le concept de téléréalité rencontre un succès retentissant à double titre : d’une part les émissions connaissent un engouement exceptionnel se traduisant par des scores d’audimat très élevés et par un bouche-à-oreille créant un véritable phénomène de société et d’autre part par la rentabilité record de ces programmes dont le coût de production est extrêmement faible (pas de scénario, pas d’acteurs rémunérés et une mise en scène minimaliste).

La télé-réalité se développe principalement durant les années 2000. En France, le concept est testé par la chaîne M6 dont le programme Loft Story (présenté par Benjamin Castaldi) est vilipendé par TF1 comme de la télé poubelle. Néanmoins, après le succès phénoménal de la première saison, la première chaîne française lancera à son tour des programmes de téléréalité tels que Star Academy, Nice People ou même Secret Story.

On peut ainsi distinguer les notions de reality show et de téléréalité :

  • Le reality show : format d’émission dans laquelle des individus ordinaires vivent réellement des situations extraordinaires. Le succès de ce concept démarre aux États-Unis en 1989 avec COPS. En France, on verra ce type d’émission tout au long des années 1990 : Perdu de vue, Témoin n°1, La Nuit des héros, Les Marches de la gloire, etc.
  • La téléréalité (traduction de reality television) : format d’émission dans laquelle des individus ordinaires vivent artificiellement des situations plus ou moins ordinaires. Le succès de ce concept démarre en Europe en 1999 avec Big Brother. En France, ce sont les émissions des années 2000 : Loft Story, Koh-Lanta, Star Academy, L’Île de la tentation, etc.

Tout a été Façonner , inclus de façon a vous faire croire que..  ( Prenons comme Exemple Mme Benattia / Nabilla  )

Nabilla Benattia, surtout connue par son seul prénom Nabilla, est une participante d’émission de téléréalité —

également mannequin et actrice — née le 5 février 1992 à Ambilly, d’origine algérienne et italienne et de nationalité franco-suisse.

Elle accède à la notoriété grâce à sa participation au printemps 2013 à l’émission Les Anges de la téléréalité, au cours de laquelle elle tient des propos (« Allô ! Non, mais allô quoi !… »)

qui provoquent un buzz sur Internet et lui valent une célébrité médiatique instantanée.

Elle est, quelques mois plus tard, la vedette de sa propre émission de téléréalité, Allô Nabilla, qui réalise des audiences décevantes, mais est cependant renouvelée pour deux saisons.

Petite phrase et notoriété au sein de la Société :

Au cours d’un épisode des Anges de la téléréalité diffusé le 6 mars 2013, elle prononce la petite phrase, considérée comme « culte », qui lui vaut la notoriété.

S’étonnant du fait que deux autres participantes — Aurélie et Capucine — n’aient pas emporté de shampooing avec elles, Nabilla déclare, en mimant un téléphone avec sa main droite : « Allô ! Non, mais allô quoi ! T’es une fille, t’as pas d’shampooing ?

Allô, allô ! J’sais pas, vous m’recevez ? T’es une fille, t’as pas d’shampooing ! C’est comme si j’te dis : t’es une fille, t’as pas d’cheveux! »…?

Un extrait vidéo contenant sa petite phrase attire plus de 10 millions de vues sur Internet; la diffusion de l’extrait est évaluée comme l’un des plus gros buzz de l’internet francophone, juste derrière celui de « Casse-toi, pauv’ con ! »

Les propos et la gestuelle de Nabilla font l’objet de nombreuses reprises, parodies et détournements, sur le web comme dans les médias classiques ; devenus un « mème , ils inspirent également des publicités d’Ikea, Oasis et Carrefour.

Le nombre de reprises de cette déclaration est tel dans les médias français qu’en mars 2013, Nabilla et la société de production de l’émission enregistrent chacune à l’INPI des variations de ces propos, pour en faire des marques déposées.

Le 11 avril 2013, elle est l’invitée du Grand Journal de Canal+  où elle annonce qu’elle aura sa propre téléréalité.

Nabilla pose pour Alex Manfredini (photos de charme), et pour le magazine anglais Zoo (en) (seins nus sur une plage).

Elle est également invitée dans l’émission Le Supplément sur Canal+, reconnaissant à cette occasion avoir « fait de la prison ».

Le 29 juin 2013, Nabilla remplace Alessandra Sublet pour la dernière de C à vous.

Elle participe également à divers évènements publics, comme un défilé de Jean Paul Gaultier. Elle signe par ailleurs le livre Allô ! Non mais allô quoi !, un recueil de phrases humoristiques inspirées de sa réplique, sorti à l’été 2013 aux éditions Privé.

Elle pose pour Patrick Demarchelier dans le numéro de septembre 2013 du Vanity Fair français 43 ; Nabilla figure parmi onze stars considérées par le magazine comme les « Muses » de l’hiver 2013. Pour l’occasion, elle est habillée par Gaultier Paris.

L’émission de téléréalité centrée autour de Nabilla, intitulée Allô Nabilla et qui la met en scène avec sa famille, est diffusée sur NRJ 12.

La première saison, Allô Nabilla

ma famille en Californie, est proposée au public en prime-time du 12 novembre au 4 décembre 2013 et réalise des audiences décevantes.

Deux autres saisons sont néanmoins tournées, et prévues pour être diffusées en 2014.

Durant l’automne et l’hiver 2013-2014, Nabilla continue d’attirer l’attention d’une partie des médias français, qu’il s’agisse de déterminer si elle portait ou non un soutien-gorge lors du défilé Jean Paul Gaultier et une petite culotte lors d’une apparition télévisée ou de rumeurs autour de ses prothèses mammaires.

2011 : L’amour est aveugle 2
2012 : Les Anges de la télé réalité 4 : Club Hawaï
2013 : Les Anges de la télé réalité 5 : Welcome to Florida
2013 : Allô Nabilla – Ma famille en Californie
2014 : Allô Nabilla – En famille à Paris

Vidéo :

J’ai un doute sur la Télé : Une assez courte vidéo qui rappelle

TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision :une conférence sur les mal-faits de la télé surtout sur les enfants :

Pour vous et vos futures générations,faites attention aux nombreuses choses que l’on vous présente – Informez vous davantage et partager ce savoir à vos proches.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience