Qu’est-ce que L’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle est le nom donné à l’intelligence des machines et des logiciels. Elle se veut discipline scientifique recherchant des méthodes de création ou de simulation de l’intelligence.

Son développement suscite de nombreuses réactions s’exprimant tant dans les récits de science-fiction que dans les essais philosophiques. Certaines, dans les milieux technophiles, sont enthousiastes, le mouvement transhumaniste en est la meilleure expression ; d’autres, au contraire, sont portées par l’inquiétude, y compris au sein même de la sphère high tech. C’est le cas notamment de Bill Gates, ex-PDG de Microsoft et de Elon Musk, PDG de Tesla, qui déclare : « je pense que nous devrions être très prudents au sujet de l’intelligence artificielle. Si je devais miser sur ce qui constitue notre plus grande menace pour l’existence, ce serait ça ».

Le concept d’intelligence artificielle fait référence à une machine capable non seulement de produire un comportement intelligent, mais d’éprouver une impression d’une réelle conscience de soi, de « vrais sentiments » (quoi qu’on puisse mettre derrière ces mots), et « une compréhension de ses propres raisonnements ».

L’intelligence artificielle forte a servi de moteur à la discipline, mais a également suscité de nombreux débats. En se fondant sur l’hypothèse, que tendent à confirmer les neurosciences et que des chercheurs n’hésitent pas à affirmer 13, que la conscience a un support biologique et donc matériel, les scientifiques ne voient généralement pas d’obstacle de principe à créer un jour une intelligence consciente sur un support matériel autre que biologique.

On peut considérer différents dispositifs intervenant, ensemble ou séparément, dans un système d’intelligence artificielle tels que :

  • le dialogue automatique : se faire comprendre en lui parlant ;
  • la traduction automatique, si possible en temps réel ou très légèrement différé ;
  • le traitement automatique du langage naturel ;
  • le raisonnement automatique (voir systèmes experts) ;
  • l’apprentissage automatique ;
  • la composition musicale automatique (voir les travaux de René-Louis Baron et de l’Ircam) ;
  • la reconnaissance de formes, des visages et la vision en général, etc. ;
  • l’intégration automatique d’informations provenant de sources hétérogènes, (fusion de données) ;
  • l’émotion artificielle (voir les travaux de Rosalind Picard sur l’émotion) et l’éventualité d’une subjectivité artificielle ;
  • etc.

Les réalisations actuelles de l’intelligence artificielle peuvent intervenir dans les fonctions suivantes :

  • l’aide aux diagnostics ;
  • l’aide à la décision ;
  • la résolution de problèmes complexes, tels que les problèmes d’allocation de ressources ;
  • l’assistance par des machines dans les tâches dangereuses, ou demandant une grande précision ;
  • l’automatisation de tâches ;
  • etc.

L’intelligence artificielle a été utilisée (ou intervient) dans une variété de domaines tels que :

  • la banque, avec des systèmes experts d’évaluation de risque lié à l’octroi d’un crédit (credit-scoring) ;
  • la finance avec des projets comme ceux de Bridgewater Associates où une intelligence artificielle va gérer entièrement un fond ;
  • le militaire, avec les systèmes autonomes tels que les drones, les systèmes de commandement et l’aide à la décision ;
  • les jeux ;
  • la médecine, avec les systèmes experts d’aide au diagnostic ;
  • la logistique, au travers d’approches heuristiques de type résolution de problème de satisfaction de contraintes ;
  • la robotique.

Partagez ce savoir à vos proches.

Eveil-delaconscience