Sarkozy ou la mort programmé de la France – Société de philosophie politique

Sarkozy ou la mort programmé de la France - par Ploncard D'Assac Phillipe -

Véritable appel à l’immigration, la « discrimination positive » inventée par Sarkozy, donne le travail des Français, prioritairement aux immigrés, sous prétexte d’intégration.

Elle se fait sous la surveillance de, la HALDE, (Haute autorité contre les discriminations et pour l’égalité), dirigée par Louis Schweitzer, afin de surveiller sa stricte observance, sous peine de poursuites.

Démonstration de cette véritable dictature, la HALDE a adressé plusieurs milliers de faux Curriculum aux entreprises françaises afin de sonder cette bonne observance qui, tout de même, a fait quelque bruit.

Du fait de cette hémorragie financière continue, la France devient pour l’usager français, un pays sous développé, entre vétusté du matériel et grèves répétitions.

Les nombreuses coupures de courant, des hivers 2008-2009, découlent de l’arrêt de 20% de nos centrales nucléaires, pour cause de défaillances diverses, ce qui oblige à importer l’électricité de nos voisins.

Quant aux grèves, dont celle du RER A de décembre 2009 qui auront pénalisé les entreprises par impossibilité de transports de leurs personnels, ainsi que les commerçants privés de clients, rappelons que naguère Sarkozy se vantait que grâce à lui, « quant il y avait des grèves personne ne s’en rendait
compte » !

Voilà comment est détruite notre richesse nationale.

Sarkozy ou la mort programmé de la France :

Auteur  : Philippe Ploncard d’Assac

PDF ( complet ) ↓

Sarkozy ou la mort programmé de la France – par Ploncard D’Assac Phillipe –

Extrait du PDF Sarkozy ou la mort programmé de la France – Société de philosophie politique  ( Page 5 / 28 ) :

 

Immunité diplomatique -bernard-kouchner_nicolas-sarkozy_mouammar-kadhafi-1

Nous nous trouvons ainsi devant, à la fois un incapable pour le fonctionnement du pays dont il revendique toutes les commandes, et devant un être fondamentalement et ataviquement hostile à notre identité nationale et religieuse.

On ne peut rien comprendre à la politique suivie par Nicolas Sarkozy si on n’intègre pas les données essentielles à sa compréhension :

1° :

Ses origines et attaches ataviques.

2° :

Ses attaches politiques, les unes expliquant les autres.

3°:

Sa formation d’avocat, dont il a le bagou et la capacité de dire tout et le contraire de tout, pour plaire à chacun de ses auditoires dans sa stratégie de conquête et dans sa volonté de « transformer » la France.

4° :

Les buts mondialistes, cosmopolites, de sa politique.

-*-

Légende de l’image ci-dessus :

Sarkozy ou la mort programmé de la France - Société de philosophie politique !

Le chandelier à Neuf branches ou Les Neufs lumières kabbalistes.

Selon la luciférienne Helena Blavatsy : « Avant d’avoir donné une forme à l’univers, dit la Cabale, Dieu était seul ».

« Lorsque pour la première fois, il pris forme en sa première sefira (émanation), il fit émaner de lui neuf lumières resplendissantes ». La Cabale, 1; Idra Suta. Sohar, lit., pag. 288a,
« Selon les Dumehs, les Neufs lumières resplendissantes sont réservées à l’arrivée d’un Messie qui sortira du Temple caché dans la vielle Salonique ».

Arthur Mandel.

« et les neufs lumières entoureront ce chef suprême ». D.Em. Eckert
La notion de Messie doit être entendu dans le sens messianique juif :

« Il amassera des trésors, dépouillant les peuples des fruits de leur travail ».
« Il s’ingéniera pour renverser toutes les institutions et toutes les fondations sociales et familiales, appuyées sur les principes du christianisme, qui est l’iniquité suprême ».

I – ATAVISME ET ORIGINES

Nicolas Sarkozy,« premier président juif de la République française » comme le relevait le maire socialiste de Montpellier, Georges Frèche, au grand dam de l’appareil de son parti (1), est né le 28 janvier 1955, de Pal Sarközy de Nagy-Bocsa, noble hongrois réfugié en France après avoir fuit le communisme et d’Andrée Mallah, roturière juive.

La famille de celle-ci, originaire de Salonique, avait joué un rôle important dans la révolution Jeunes Turcs de Kémal Ataturk, révolution essentiellement « marrane » (2).

Cette influence persiste dans une partie de l’armée turque actuelle, proche d’Israël, opposée au régime islamique de Recip Erdogan (3). Nicolas Sarkozy a deux frères, Guillaume et François du premier mariage de son père Pal qui, après avoir divorcé d’Andrée Mallah, se remariera avec Christine de Ganay.

Ainsi, Nicolas Sarkozy est doublement un déraciné, ethnique et familial, partagé entre une famille décomposée / recomposée.

De ses origines juives par sa mère, il en a le caractère instable, irritable, excessif, paranoïaque et internationaliste.

Du fait de sa double filiation paternelle et maternelle, il n’a pas une goutte de sang français, ce qui en fait un curieux président de la République française !
Cette non filiation française explique sa déclaration du 31 mai 2006 en Israël :

“Quand je suis en Israël je me sens un peu chez moi”.

Il avait d’ailleurs déjà confessé devant un auditoire de banquiers juifs américains à New-York, “se sentir un peu étranger en France” (4).
Cet homme est logique avec ses ascendances, mais cela se fait à notre détriment !

Sarkozy ou la mort programmé de la France -Fig - 1 Fig - 2

Fig – 1 Son grand-père maternel, rabbin célèbre pour son sionisme, créateur du premier journal sioniste

El Avenir en 1898, un an avant le 1er Congrès sioniste de Bâle.

Fig 2 – Sa mère Andrée Mallah appartient à l’une des plus anciennes familles juives de Salonique.

Andrée Mallah ( Maman a sarkosy )

(1) Et de Bernard Antony, de même origine.

(2) Marrane, terme qui désigne les juifs d’origine espagnole et portugaise, après leur expulsion sous Isabelle la Catholique d’Espagne et Jean II de Portugal. Ils ont immigré sur tout le pourtour méditerranéen, jusqu’en Afrique du nord, la Turquie, dans la région de Bordeaux, etc…,

où on les a désigné sous le terme de « nation portugaise ». Son plus illustre rejeton est Mendès-France, issu d’une riche famille de « négriers », enrichie par la traite des Noirs.

(3) En réaction, la Turquie est aujourd’hui grande consommatrice du Mein Kampf d’Adolf Hitler !

(4) F. Charpier. Nicolas Sarkozy, enquête sur un homme d’influence, Presses de la Cité.II –

SARKOZY ET SES « PARRAINS » Sa mère, Andrée Mallah devient secrétaire d’Achille Peretti.

Après avoir « cofondé avec Charles Pasqua, le SAC, Peretti allait devenir député et maire de Neuilly-sur-Seine, la plus riche banlieue résidentielle de la capitale, puis président de l’Assemblée nationale », signale Thierry Meyssan.

Son étude, Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française, est riche en révélations :

« En 1972, Achille Peretti est gravement mis en cause », rappelle Meyssan.
« Aux États-Unis, le magazine Time révèle l’existence d’une organisation criminelle secrète, l’Union corse qui contrôlerait une grande partie du trafic de stupéfiants entre l’Europe et l’Amérique, la fameuse French connexion ».

« S’appuyant sur des auditions parlementaires et sur ses propres investigations, Time cite le nom d’un chef mafieux, Jean Venturi, arrêté quelques années plus tôt au Canada et qui n’est autre que le délégué commercial de Charles Pasqua pour la société Ricard ».
« On évoque le nom de plusieurs familles qui dirigeaient l’Union corse, dont les Peretti ».
« Achille nie, mais doit renoncer à la présidence de l’Assemblée nationale et échappe même à un « suicide ».

« À la même période, poursuit Meyssan, Nicolas Sarkozy adhère au parti gaulliste ».

« Il y fréquente d’autant plus rapidement Charles Pasqua que celui-ci n’est pas seulement un leader national, mais aussi le responsable de la section départementale des Hauts de Seine ». « En 1982, Nicolas Sarkozy, ayant terminé ses études de Droit et s’étant inscrit au Barreau épouse la nièce d’Achille Peretti ».

« Son témoin de mariage est Charles Pasqua » et « en tant qu’avocat, Me Sarkozy défend les intérêts des amis corses de ses mentors ».

« Il acquiert une propriété sur l’île de Beauté et imagine de corsiser son nom en remplaçant le Y par un I ». « L’année suivante, il est élu maire de Neuilly/Seine en remplacement de son oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque ».

Telles sont les origines politiques de Nicolas Sarkozy que rappelle Thierry Meyssan.
Outre ses alliances politico-mafieuses, le futur élu des «bien-pensants», mène une vie de bâton de chaise.

Il trompe sa femme et détourne celle de Jacques Martin, l’animateur de télévision, Cecilia Ciganer, juive d’origine espagnole, dont il a fait la connaissance en célébrant leur mariage en tant que maire de Neuilly.

Il l’épousera cinq ans plus tard, en 1996.
Ses deux témoins seront les milliardaires Martin Bouygues et Bernard Arnaud, l’homme le plus riche de France.

Cette appétence pour tout ce qui touche au pouvoir de l’argent, est une constante dans la carrière de Sarkozy..En 992, il sera le témoin de mariage de Claude, fille de Jacques Chirac, éditorialiste au Figaro, et alors qu’il est toujours avec Cecilia, il aura une liaison avec elle et son mari se suicidera… !

Ce sera la cause de la rupture entre Chirac et Sarkozy, celui-ci ayant laissé tomber Claude.
Tel est le mélange d’affaires de fesses, de contacts mafieux et d’arrivisme en se plaçant dans le sillage
d’hommes politiques, de pouvoir financier et de média, qui poussent en avant le jeune Sarkozy.

Son ami Charles Pasqua devient ministre de l’Intérieur de Chirac en dépit ou à cause de son passé sulfureux de dirigeant du SAC gaulliste. Pasqua en profite pour légaliser et prendre le contrôle des casinos, de jeux et des courses en Afrique francophone et devient « officier d’honneur du Mossad », ce que nous avions relevé déjà à l’époque dans La Politique.

Il n’est pas exclu d’ailleurs que Pasqua – Pâques en portugais et en espagnol – soit un nom juif marrane d’origine ibérique, comme tous les noms « trop catholiques pour être chrétiens », selon la vieille formule nationaliste.

L’exemple type étant celui du banquier juif portugais, Espirito-Santo, autrement dit M. Esprit-Saint, qui fut le banquier du comte de Paris au Portugal…

Nicolas Sarkozy, lui, devient ministre du Budget et porte parole du gouvernement.
C’est l’époque de l’affaire dite des « frégates de Taiwan », des rétro-commissions et jusqu’aux affaires avec le Pakistan et l’attentat du 8 mai 2002 contre un car de la Direction des constructions navales (DCN), causant 14 morts dont 11 ingénieurs français et trois Pakistanais.

Selon une note, nom de code Nautilus, d’un ancien agent de la DST, sur les affaires de corruption au sein de la DCN, « l’attentat a été réalisé grâce à des complicités au sein de l’armée » (…)

Pour Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes : « La piste de l’affaire d’État impliquant la France serait plus que plausible ».

L’attentat serait la représaille des services pakistanais pour le non-paiement décidé par Chirac, des rétrocommissions promises par la France pour l’achat de sous-marins français.

Rappelons que le ministre du budget de l’époque était un certain Nicolas Sarkozy… qui, interrogé le 19 juin 2009 à Bruxelles alors que l’on reparlait de l’affaire, la qualifiait de « fable » (1)…On allait le retrouver dans une autre affaire trouble, Clearstream, que Dominique de Villepin aurait bien aimé tirer au clair, sans la trahison de Chirac.

Au-delà de ses fréquentations sulfureuses en France, Nicolas Sarkozy, est très proche de Frank Wisner Jr. qui a pris la succession de Paul Wolfowitz, au Département de la Défense des États-Unis.

Il fut l’un des plus acharnés « néo-conservateurs », ancien trotskyste juif de l’entourage de G-W Bush,pour déclencher la guerre en Afghanistan, puis en Irak.

Les appuis de Nicolas Sarkozy, Charles Pasqua et Édouard Balladur, sont, comme lui, proches des Rothschild et dans la lutte d’influences qui se jouait pour la conquête du pouvoir, Balladur essayera, sans succès, de faire main basse sur la caisse noire du parti gaulliste, cachée dans la double comptabilité du pétrolier Elf.

Sarkozy ou la mort programmé de la France - - linevitable-retour_0 Sarkozy ou la mort programmé de la France - les réseaux  Sarkozy ou la mort programmé de la France - visite-officielle-en-decembre-2009_t1024x768_l

En savoir plus sur la Famille Sarkosy : ( Cliquer sur l’image / liens )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Sarkozy

« Nous sommes esclaves de ce qui se passe devant nous. On croit que..Mais en vrai la réalité en est tout autre. » Si vous ne voulez pas rester tributaire de ce système aider nous à vous informer d’avantage , Partagez les articles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur le bouton ci dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience