Évolution de L’humain ou modification génétique ? Vous devez absolument me lire sur les : « Médicaments – Vaccins – Épidémies – Nanoparticules – polymère – Biologie synthétique – Nanomatériaux !»

La Grande-Bretagne pourrait approuver dès l’année prochaine la loi sur la légalisation des enfants génétiquement modifiés.

Le Transhumanisme en 2015 – Sociabilisation et adaptation – Documentaire Exclusif

L’ Ahnenerbe « Société pour la recherche et l’enseignement sur l’héritage ancestral »

Médecine : Voici La vraie cause du cancer et pourquoi elle a été gardée secrète !

  • Georges Lakhovsky Guérir par les ondes
  • Georges Lakhovsky  traiter le « cancer » 1923 
  • Royal Rife : traitement radio-électrique capable de tuer certaines bactéries et des virus qu’il estimait être responsables de cancer.
  • Machines à désinfecter ou tuer les cancers

  • Le cancer : le Dr OttoWarburg H

Georges Lakhovsky Guérir par les ondes

Georges Lakhovsky est né à Minsk (Russie) en 1869 et est mort en 1942 à New York (États- Unis), père de trois enfants (Pierre, Nadine, Serge), il était ingénieur aux Écoles des Arts et Métiers et des Beaux-Arts, aux Ponts-et-Chaussées, et suivit des cours de Médecine, il vécut en France jusqu’en 1941 et a émigré aux Etats-Unis.

Il est l’inventeur de procédés permettant des soins par les ondes (Oscillothérapie) et publia des livres déclarant que les cellules émettent et absorbent des radiations électromagnétiques à certaines fréquences. Il s’aperçu que l’état de santé des êtres vivants dépend des vibrations de leurs cellules et qu’il est possible de rehausser leurs oscillations cellulaires par l’application de champs électromagnétiques. Il créa plusieurs appareils générant des champs électromagnétiques pulsés tels que le Radio Cellulo Oscillateur, et le MWO (en anglais) ou OLOM
(en français).

Il créa également les fameux colliers Lakhovsky, dont on retrouve de nombreuses fabrications hasardeuses sur internet, seuls quelques fabrications correspondent aux modèles originaux et sont efficaces.
Afin de prouver l’efficacité des procédés, il fera de nombreux rapports avec des photos à l’appui de patients guéris de cancers et autres affections, notamment aux hôpitaux du Val-de- Grâce, Necker et Saint-Louis.
Il mourut à 72 ans, après avoir été renversé par une voiture aux Etats-unis dans des conditions peu claires.

Georges Lakhovsky  traiter le « cancer » 1923 

Lakhovsky développa en 1923 un procédé personnel pour traiter le « cancer » des géraniums avec des champs électromagnétique de hautes fréquences qui se fondait sur les idées de D’Arsonval. En 1924, il exposa des plantes préalablement infectées par la bactérie (agrobacterium tumefaciens) à un champ électromagnétique produisant une onde de fréquence unique de 150 MHz. Pour ce faire, il se servait d’un « Radio Cellulo Oscillateur » de son invention. N’ayant aucune compétence biologique, il croyait qu’à cause de cette bactérie les plantes avaient développé des tumeurs alors les plantes contaminées génèrent seulement des excroissances qui ressemblent à des tumeurs. Croyant qu’il pouvait guérir des plantes cancéreuses infectées à l’aide du rayonnement à haute fréquence, il étendit ses expérimentations à des Oscillateur à Longueurs d’Onde Multiples OLOM

 
Vers 1930, Lakhovsky inventa son « Oscillateur à Longueurs d’Onde Multiples OLOM » (en:Multiple Wave Oscillator MWO) qu’il fit breveter en France en , avec une addition en , et aux États-Unis. Pour ce qui est du principe, il s’agit d’un émetteur à ondes courtes ordinaire à fréquence d’émission variable. Par la suite, il traita avec cet appareil plusieurs patients souffrant de tumeurs, avec quelques succès si on en croit les photos prises à l’époque. Toutefois ces réussites supposées n’ont jamais été confirmées par des autorités indépendantes.

Ce sont ses principes et expérimentations qui inspirèrent les recherches d’Antoine Priore après la seconde guerre.

Publications :

L’origine de la vie, la radiation et les êtres vivants, 1925, Gauthier-Villars et Cie, Paris Contribution a l’etiologie du cancer, 1927, Gauthier-Villars et Cie, Paris L’Universion, 1927, Gauthier-Villars et Cie, Paris
Les Ondes qui guerissent, 1929, Gauthier-Villars et Cie, Paris
Le secret de la vie : les ondes cosmiques et la radiation vitale / Georges Lakhovsky, préf. du
Prof. d’Arsonval
La Science et le Bonheur, 1930, Gauthier-Villars et Cie, Paris
L’oscillation cellulaire, 1931, Gaston Doin et Cie
La Formation neoplasique et le desequilibre oscillatoire cellulaire. Traitement du cancer par
l’oscillateur a longueurs d’ondes multiples, 1932, Gaston Doin et Cie
L’Eternite, la vie et mort, 1932, Fasquelle
La Terre et nous, 1933, Fasquelle
La Cabale: histoire d’une decouverte, l’oscillation cellulaire, 1934, Gaston Doin et Cie
La Matiere, 1934, Gaston Doin et Cie
Le racisme et l’orchestre universel / Georges Lakhovsky F. Alcan, 1934
L’Oscillateur a longueur d’ondes multiples, 1934, Gaston Doin et Cie
Le Grand Problème, 1935, Felix Alcan, Paris
Les Ondes cosmiques et les Circuits Oscillants
La crise, ses causes et ses remedes, 1935, S.A.C.L., Paris
Radiations et ondes, source de notre vie, 1937, S.A.C.L., Paris
De Moscou a Madrid ; Le paradoxe de la democratie , 1937, S.A.C.L., Paris
La nature et ses merveilles : TSF, autosuggestion, homéopathie, magnétisme animal, radiesthésie
Longévité : l’art de vivre vieux sans souffrir
La Peau Filtre de sante, 1939, S.A.C.L., Paris
La civilisation et la folie raciste, 1941, Ed. de la Maison francaise, New York
La vie et les ondes : l’oeuvre de Georges Lakhovsky / Michel Adam et Armand Givelet
L’étatisme, mort des nations : conseils à mes enfants / Georges Lakhovsky

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Lakhovsky

Royal Rife : traitement radio-électrique capable de tuer certaines bactéries et des virus qu’il estimait être responsables de cancer.

Royal Raymond Rife (né le , à Elkhorn, Nebraska (États-Unis) – mort le ) est un chercheur indépendant qui a prétendu avoir fortement amélioré les instruments de vision microscopique, et avoir découvert un traitement radio-électrique capable de tuer certaines bactéries et des virus qu’il estimait être responsables de cancer.

Biographie

En 1913, après s’être marié, il s’installe à San Diego.

Pendant la Première Guerre mondiale, il sert dans la marine (Navy). À la fin de la guerre, il est le chauffeur d’un homme fortuné qui lui fournit l’argent nécessaire à ses recherches.

À partir de 1920, il s’intéresse à l’utilisation d’appareils électriques pour le traitement des maladies et, en premier lieu, au traitement de la tuberculose, puis dès 1922 au traitement du cancer.

Il pense établir un lien entre les fréquences lumineuses et celles qui influencent les micro-organismes (de la bactérie aux virus).

À partir de là, il fabrique une machine radio-électrique à lampe à plasma supposée tuer « les virus » qu’il considérait comme responsables du cancer et d’autres maladies. Il catégorise d’ailleurs ces micro-organismes en deux catégories : Bx et By. Ainsi, Rife affirme avoir trouvé un système non-médicamenteux, efficace à 100 % pour différentes maladies, dont le traitement du cancer, maladie qu’il attribue aux virus.
Une expérience clinique menée dans les années trente sur 16 patients, dont certains atteints de cancer, aurait permis de soigner 14 d’entre eux. Néanmoins ces résultats ne furent jamais publiés; les théories de Rife sont considérées comme étant en opposition avec toutes les connaissances scientifiques sur le sujet.

À la fin de sa vie, Rife doit faire face à différents procès, et il s’exile au Mexique pour échapper à la justice.

Il décède en 1971, à l’âge de 83 ans, d’une intoxication médicamenteuse au Valium qu’il aurait pris avec de l’alcool.

Les microscopes de Rife

Spécialiste des microscopes à fréquences lumineuses, il a affirmé avoir inventé des microscopes défiant les lois de la diffraction lumineuse, et avoir obtenu des agrandissements du vivant en avance de 60 ans sur son époque.

Il a aussi conçu des appareils pour photographier ses agrandissements.

Machines à désinfecter ou tuer les cancers

Il a prétendu avoir grâce à des phénomènes de résonance et avec des appareils électriques générant certaines fréquences, découvert un nouveau moyen de traitement de certaines maladies dont la tuberculose, puis dès 1922 le cancer.

Certains parlent de « Royal Rife Frequency » pour décrire ces fréquences, et lui parlait de M.O.R (« Mortal oscillatory rate ») pour décrire la fréquence à laquelle une bactérie ou un microbe explose quand il est soumis (ex : 1 150 Hz pour une paramécie1).

Aujourd’hui, différentes firmes utilisent son nom pour commercialiser des dispositifs thérapeutiques fondés sur ses préceptes. Aucun n’ayant fait les preuves de son efficacité, la vente de ces appareils est interdite dans certains pays et les fabricants ou distributeurs se voient jugés pour escroquerie ou fausse allégation médicale

Publications

 

  • 1931 : « Observations on Bacillus Typhosus in Its Fiterable State : A Preliminary Communication », avec Arthur Isaac Kendall, dans California and Western Medicine, vol. 35, no 6, décembre, pp. 409-411 [Télécharger [PDF] [archive] (page consultée le 3 septembre 2012)].
  • 1953 : « History of the Development of a Successful Treatment for Cancer and Other Virus, Bacteria and Fungi », report no dev-1042, , dans Research Laboratory Data, Allied Industries, San Diego [Lire en ligne [archive] (page consulté

 

Le cancer : le Dr OttoWarburg H

Le lauréat du prix Nobel, le Dr OttoWarburg H, a consacré sa vie à l’étude et à la cause du cancer. Dr Warburg était directeur de l’Institut Kaiser Wilhelm (aujourd’hui Institut Max Planck) pour la physiologie cellulaire à Berlin.

Otto Heinrich Warburg, né le 8 Octobre 1883 à Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg), mort  à Berlin, était un médecin, physiologiste et biochimiste allemand. Docteur en chimie et docteur en médecine, il fut lauréat du Prix Nobel physiologie et médecine pour sa découverte de processus-clés de la respiration cellulaire et de différents systèmes enzymatiques. 

Ayant démontré que les cellules cancéreuses changent leur métabolisme pour passer à un métabolisme anaérobie Il a formulé l’hypothèse, non confirmée, que le cancer ne peut pas se développer dans un milieu riche en oxygène. Parmi ses étudiants, le plus illustre est Hans Adolf Krebs, prix Nobel lui aussi en 1953.

Le Dr Warburg a été l’un des éminents physiologistes du 20ème siècle, et il a découvert que la cause du cancer est une acidité trop importante dans le corps, signifiant que le pH dans le corps est en dessous du niveau normal de 7,365, qui constitue un état « acide ». Warburg a étudié le métabolisme des tumeurs et la respiration des cellules et a découvert que les cellules cancéreuses persistent et prospèrent dans un pH plus faible, à 6,0, à cause de la production d’acide lactique et d’une concentration élevée en CO2. Il croyait fermement qu’il y avait une relation directe entre le pH et l’oxygène.

Un pH plus élevé, qui est alcalin, signifie qu’il y a une concentration plus élevée en molécules d’oxygène, tandis qu’un pH plus faible, qui est acide, signifie qu’il y a une concentration plus faible d’oxygène… c’est cette même oxygène qui est nécessaire pour garder des cellules saines.

En 1931, il a été lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine pour cette importante découverte sur la cause du cancer. Il a déclaré : « les tissus cancéreux sont acides, alors que les tissus sains sont alcalins. L’eau se divise en ions H+ et OH-, s’il y a un excès d’H+, c’est acide ; s’il y a un excès d’OH-, alors c’est alcalin. »

 

Quand les hommes cesseront de se mentir, ils cesseront de mentir aux autres. Ce sera le commencement de la véritable humanité. C’est ce que nous défendons.

Partager ce savoir à vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous.

Eveil-delaconscience