Voici comment ont fabrique les cigarettes – Du processus a la distribution – VF

1_Fabrication de cigarettes -

Une cigarette est un cylindre de papier (papier à cigarette), long de quelques centimètres, rempli d’un matériau combustible, le plus souvent des feuilles de tabac hachées et traitées, ainsi que des additifs. Elle peut être roulée à la main ou fabriquée en série de manière industrielle, et peut éventuellement comporter un filtre à une de ses extrémités. Son utilisation consiste à l’allumer pour inhaler la fumée dégagée par son contenu qui se consume. Une cigarette peut parfois ne pas contenir de tabac du tout, ou renfermer d’autres produits végétaux, y compris d’autres agents psychotropes tels que le cannabis, ou des clous de girofle (kreteks).

La cigarette se distingue du cigare par sa dimension, l’utilisation de tabac expansé, son papier extérieur et par l’éventuelle présence d’ingrédients (agents de saveurs, humectants) et/ou d’un filtre à l’une de ses extrémités. Les cigares sont habituellement composés uniquement de feuilles complètes de tabac.

 

  • En France, comme dans la plupart des pays industrialisés, la cigarette est la première cause évitable de maladie et de mortalité
  • 66 000 individus meurent de manière directe à cause du tabac chaque année en France (chiffre INSEE de 2000)
  • Un fumeur sur deux décédera d’une maladie causée par la consommation de cigarettes, après, la plupart du temps, une maladie longue et douloureuse et dans un cas sur deux avant 65 ans.
  • Fumer diminue en moyenne de dix ans l’espérance de vie d’un fumeur de plus de 15 cigarettes par jour âgé de 25 ans.
  • Les fumeurs risquent 18 fois plus d’être victimes d’un cancer du poumon que les non-fumeurs. Le risque de faire un infarctus avant 65 ans est 3 fois plus élevé chez les fumeurs
  • 95 % des cancers du poumon sont détectés chez des fumeurs ; l’usage de cigarettes « légères » ou de filtres ne réduit pas le risque de manière significative
  • Seuls 13 % des individus chez lesquels on diagnostique un cancer du poumon (causé par le tabac) aujourd’hui seront encore vivants dans cinq ans
  • Les non-fumeurs vivant avec un fumeur augmenteraient de 26 % leur risque de cancer du poumon, de 23 % leur risque d’infarctus.
  • 85 % des fumeurs « passifs » souffrent souvent de problèmes respiratoires

Partagez ce savoir à vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous.

Eveil-delaconscience