Des scientifiques déclarent que les puces sous-cutanées ne seront « plus une option »

Les technologies spécifiquement conçues pour suivre et contrôler les êtres humains sont en cours de développement depuis des décennies.

Dans le monde virtuel, les logiciels sont maintenant capables de nous observer en temps réel, allant jusqu’à faire des prédictions au sujet de nos comportements futurs et l’envoi d’alertes à la station de surveillance appropriée en fonction de la façon dont un algorithme informatique interprètent vos activités. C’est en soi une proposition effrayante.

https://youtu.be/VTh2OU_2Xjk?list=UUqEJO7CsPPgyWNEUmLhzw0A

Ce qui peut être encore plus effrayant, cependant, est ce qui se passe dans le domaine physique. Selon les recherches de travail sur les puces électroniques intégrées dans l’homme, ce n’est qu’une question de temps avant que ces systèmes obtiennent une large acceptation.

Il ya des chances que vous transportez plusieurs puces RFID en ce moment-même. Et si c’est le cas, elles envoient un numéro à 15 chiffres qui vous identifie. Ce numéro peut être capté par ce qu’on appelle un scanner compatible ISO. Et ils sont partout, aussi…

Il n’est pas possible d’interagir avec la société d’une façon significative quand on n’a pas de téléphone portable. Je pense que les implants humains seront susceptibles de suivre un parcours très similaire. Ce serait un tel inconvénient de ne pas être implanté d’une puce, que l’offre ne sera essentiellement pas facultative.

Et si votre gouvernement décidait de vous implanter une puce RFID que feriez-vous ?

vidéo [en anglais] :

Michael Snyder de The Truth Wins [La vérité l’emporte, ndlr] demande Que ferez-vous quand vous ne pourrez plus acheter ou vendre sans vous soumettre à l’identification biométrique?

Cette technologie va continuer à se répandre et ce sera de plus en plus difficile de vouloir l’éviter.

Il est facile d’imaginer ce qu’un gouvernement tyrannique pourrait faire avec ce type de technologie. S’il le souhaitait, il pourrait littéralement l’utiliser pour suivre les mouvements et le comportement de tout un chacun. …

Et un jour, ce type de technologie sera probablement tellement omniprésent que vous ne serez plus en mesure d’ouvrir un compte bancaire, obtenir une carte de crédit ou même acheter quelque chose sans avoir votre main ou de votre visage tout d’abord numérisé.

Il est difficile d’imaginer un peuple qui se soumet librement à une telle servitude numérique. Mais comme cela a été le cas avec la dégradation de la vie privée et les droits en Amérique, soyez assurés que cela ne deviendra pas une loi en l’espace d’une nuit.

L’argent est désormais numérique, nous avons avec nous une carte de plastique comportant une puce électronique. Sans elle, point d’argent. Pourtant, personne ne le voit comme de l’asservissement. Ce sera la même chose dans les générations à venir…

Tout d’abord, les technologies devront être généralement acceptées par la société. Ca va commencer par la consommation de produits basés sur le temps réel comme pour les Google Glass. Les générations plus âgées peuvent rejeter cela, mais dans quelques années, vous pouvez parier que des dizaines de millions d’enfants, adolescents et de jeunes adultes erreront dans les rues en portant des lunettes toutes neuves biométriques, iront sur le web interactif et auront la capacité d’enregistrer tout ce qui les entoure et de le mettre sur Internet instantanément.

Ensuite, comme nous le voyons déjà chez les premiers utilisateurs, les puces RFID seront implantées volontairement sous notre peau pour tout, de l’accès aux bâtiments de haute sécurité jusqu’à nos achats dans une épicerie.

Finalement, une fois que le concept sera généralement accepté par la majorité, il deviendra notre nouveau « numéro de sécurité sociale. »

Pour accéder aux services officiels, vous aurez besoin d’être un être humain vérifié. Sans vérification, vous ne serez même pas en mesure d’acheter un pack de bière, et encore moins d’obtenir des soins médicaux ou un permis de conduire.

Que cela nous plaise ou non, c’est l’avenir. Chaque achat que vous faites et chaque étape que vous prenez seront suivis par une minuscule puce composée de 15 chiffres, ce qui signifie que la seule façon de la « désactiver » sera de la supprimer physiquement de votre corps.

En substance, nous sommes entrés depuis les révélations sur l’espionnage généralisée par Edward Snowden, dans un monde à jamais sous surveillance.

Nos enfants et petits-enfants, du moins la plupart d’entre eux, ne se soumettront probablement seulement pas à l’implantation, ils seront prêts à payer les coûts de sorte que, eux aussi, pourront « interagir avec la société d’une manière significative. »