Article modifié et référence(s) ajouter le 15.10.2020

Pour certains, cette puce RFID n’existe pas, pour d’autres « elle est déjà ancré dans la peau » : Faute de ne pas savoir les causes, il faut que j’explique les techniques ( à l’aide de quelques recherches que j’ai fait sur des documents et entreprises de références). La puce existe sous différentes formes, nous le verrons ensemble dans le cours de la lecture et lors des prochaines publications.

Pour comprendre comment marche une machine ( ou un produit ) il faut toujours un « mode d’emploi », cela vous permet de savoir son fonctionnement, mais aussi de savoir comment ont utilisent les différentes spécificités ( techniques inclus).

Mais qui demande l’exigence de cette demande ? N’oubliez pas : « sans cause aucun effet ne se produit ! »

Quelques exemples proviennent de wikipédia (pour les animaux), je citerai aussi les nano puces et les  « Antennes de silicium RFID de Rodgers dans le brevet 11683056 », « les nouvelles technologies issues des RFID à l’échelle nanométrique (dans le corps humain) » – NBIC

« L’on ne parlera jamais des nono puces ou antennes à l’échelle nanométrique dans le corps humains », wikipédia fera seulement référence aux puces RFID animal et humaines (pour certains pays), ne vous étonnez pas que des brevets soi cacher au publique; il faut chercher.

  1. Selon Wikipédia
  2. VERICHIP ( entreprises qui produits des puces sous cutanés pour les humains).
  3. RFID POWDER
  4. Livre : Conception d’antennes de tags RFID UHF, application a la réalisation par jet de matière (silicium) « Antennes de silicium RFID » de Rodgers dans le brevet 11683056 
  5. Etude et conception d’un capteur-RFID passif en bande UHF application à l’agroalimentaire / HAL OPEN SCIENCE
Selon Wikipédia

La radio-identification, le plus souvent désignée par le sigle RFID (de l’anglais radio frequency identification) Est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes » (« RFID tag » ou « RFID transponder » en anglais).

Les radio-étiquettes sont de petits objets, tels que des étiquettes autoadhésives, qui peuvent être collés ou incorporés dans des objets ou produits et même implantés dans des organismes vivants (animaux, corps humain).

Les radio-étiquettes comprennent une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis l’émetteur-récepteur.Ces puces électroniques contiennent un identifiant et éventuellement des données complémentaires.

https://www.youtube.com/watch?v=lhjUDeqBhZw

Cette technologie d’identification peut être utilisée pour identifier :

les objets, comme avec un code-barres (on parle alors d’étiquette électronique) ;
les personnes, en étant intégrée dans les passeports, carte de transport, carte de paiement (on parle alors de carte sans contact) ;les carnivores domestiques (chats, chiens et furets) dont l’identification RFID est obligatoire dans de nombreux pays, en étant implantée sous la peau.

C’est également le cas de manière non obligatoire pour d’autres animaux de compagnie ou d’élevage (on parle alors de puce sous-cutanée).

3_Les systèmes RFID au service de la traçabilitéRFID - transport commun - 1RFID contact Airport

Principe :

Un système de radio-identification se compose de marqueurs, nommés radio-étiquettes ou transpondeurs (de l’anglais transponder (en), contraction des mots transmitter et responder) et d’un ou plusieurs lecteurs. Un marqueur est composé d’une puce et d’une antenne.

Projet d’identification : L’exploration des Données ( Par Puce RFID )

L’exploration de données, connue aussi sous l’expression de fouille de données, forage de données, prospection de données, data mining, ou encore extraction de connaissances à partir de données, « ECD » en français,

« KDD » en anglais, a pour objet l’extraction d’un savoir ou d’une connaissance à partir de grandes quantités de données, par des méthodes automatiques ou semi-automatiques.

L’utilisation industrielle ou opérationnelle de ce savoir dans le monde professionnel permet de résoudre des problèmes très divers, allant de la gestion de la relation client à la maintenance préventive, en passant par la détection de fraudes ou encore l’optimisation de sites web.

C’est aussi le mode de travail du datajournalisme L’exploration de donnéesfait suite, dans l’escalade de l’exploitation des données de l’entreprise, à l’informatique décisionnelle.

Celle-ci permet de constater un fait, tel que le chiffre d’affaires, et de l’expliquer comme le chiffre d’affaires décliné par produits, tandis que l’exploration de données permet de classer les faits et de les prévoir dans

une certaine mesure ou encore de les éclairer en révélant par exemple les variables ou paramètres qui pourraient faire comprendre pourquoi le chiffre d’affaires de tel point de vente est supérieur à celui de tel autre.

RFID - transport commun - 3RFID - transport commun - 4

3_RFID - Animale - 4_RFID - Animale -

Les radio-étiquettes comprennent une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis l’émetteur-récepteur.

Ces puces électroniques contiennent un identifiant et éventuellement des données complémentaires.

Cette technologie d’identification peut être utilisée pour identifier :

les objets, comme avec un code-barres (on parle alors d’étiquette électronique) ;
les personnes, en étant intégrée dans les passeports, carte de transport, carte de paiement (on parle alors de carte sans contact) ;

6_RFID - Animale -

les carnivores domestiques (chats, chiens et furets) dont l’identification RFID est obligatoire dans de nombreux pays, en étant implantée sous la peau.
C’est également le cas de manière non obligatoire pour d’autres animaux de compagnie ou d’élevage (on parle alors de puce sous-cutanée).

Projet d’identification : L’exploration des Données ( au sein des RFID )

L’exploration de données, connue aussi sous l’expression de fouille de données, forage de données, prospection de données, data mining, ou encore extraction de connaissances à partir de données, « ECD » en français,

« KDD » en anglais, a pour objet l’extraction d’un savoir ou d’une connaissance à partir de grandes quantités de données, par des méthodes automatiques ou semi-automatiques.

L’utilisation industrielle ou opérationnelle de ce savoir dans le monde professionnel permet de résoudre des problèmes très divers, allant de la gestion de la relation client à la maintenance préventive, en passant par la détection de fraudes ou encore l’optimisation de sites web.

C’est aussi le mode de travail du data journalisme L’exploration de données fait suite, dans l’escalade de l’exploitation des données de l’entreprise, à l’informatique décisionnelle.

Celle-ci permet de constater un fait, tel que le chiffre d’affaires, et de l’expliquer comme le chiffre d’affaires décliné par produits, tandis que l’exploration de données permet de classer les faits et de les prévoir dans

une certaine mesure ou encore de les éclairer en révélant par exemple les variables ou paramètres qui pourraient faire comprendre pourquoi le chiffre d’affaires de tel point de vente est supérieur à celui de tel autre.

La génération de modèles à partir d’un grand nombre de données n’est pas un phénomène récent. Pour qu’il y ait création de modèle il faut qu’il y ait collecte de données. En Chine on prête à l’Empereur Tang Yao, la volonté de recenser les récoltes en 2238 avant Jésus christ.En Égypte le pharaon Amasis organise le recensement de sa population au cinquième siècle av. J.-C.. Ce n’est qu’au XVIIe siècle qu’on commence à vouloir analyser les données pour en rechercher des caractéristiques communes.

En 1662, John Graunt publie son livre « Natural and Political Observations Made upon the Bills of Mortality » dans lequel il analyse la mortalité à Londres et essaie de prévoir les apparitions de la peste bubonique.

En 1763, Thomas Bayes montre qu’on peut déterminer, non seulement des probabilités à partir des observations issues d’une expérience, mais aussi les paramètres relatifs à ces probabilités.Présenté dans le cas particulier d’une loi binomiale, ce résultat est étendu indépendamment par Laplace, conduisant à une formulation générale du théorème de Bayes. Legendre publie en 1805 un essai sur la méthode des moindres carrés qui permet de comparer un ensemble de données à un modèle mathématique.

Les calculs manuels coûteux ne permettent cependant pas d’utiliser ces méthodes hors d’un petit nombre de cas simples et éclairants. De 1919 à 1925, Ronald Fisher met au point l’analyse de la variance comme outil pour son projet d’inférence statistique médicale.

Les années 1950 voient l’apparition de calculateurs encore onéreux et des techniques de calcul par lots sur ces machines. Simultanément, des méthodes et des techniques voient le jour telles que la segmentation, classification (entre autres par la méthode des nuées dynamiques), une première version des futurs réseaux de neurones qui se nomme le Perceptron, et quelques algorithmes auto-évolutifs qui se nommeront plus tard génétiques.

VERICHIP ( entreprises qui produits des puces sous cutanés pour les humains).

VeriChip est une marque de puce électronique de la société Applied Digital, en forme de grain de riz qui peut être insérée sous la peau des êtres humains.

Le composant comporte un numéro d’identification unique à 16 chiffres qui peut être consulté à distance par un lecteur de données spécifique (propriétaire), et servir de moyen d’identification pour d’autres services.

L’implantation se fait sous anesthésie locale.

Applications

Les premières applications sont celle d’une authentification rapide.

Cette puce ne permet (dans l’état actuel) que d’emmagasiner un numéro de série de 16 chiffres, un identifiant unique. L’utilité principale est d’utiliser ce numéro pour identifier le porteur sur d’autres systèmes (médicaux, de sécurité, …) de façon transparente pour lui.

Ce genre de technique est déjà utilisé, par exemple, pour le marquage du cheptel bovin, pour suivre des baleines pendant leurs déplacements, et plus récemment dans des hôpitaux américains.

Dans le cadre de la mise en place de certaines de ces applications, l’entreprise Verichip est associée aux projet de RTLS 2006-2016 (real-time-locating-system) qui vise à suivre informatiquement les RFID, éventuellement même par satellite.

RFID POWDER

La « poudre » RFID, d’autre part, est tellement plus petite qu’elle peut facilement être incorporée dans du papier fin, comme celui utilisé dans le papier-monnaie et les chèques-cadeaux. Les fans de science-fiction auront une journée sur le terrain avec cette nouvelle technologie. Dans son roman Distraction de 1998, Bruce Sterling faisait référence à l’argent mis sur écoute :

Les nouvelles puces RFID ont une ROM de 128 bits pour stocker un numéro unique à 38 chiffres, comme leur prédécesseur. Hitachi a utilisé la technologie de miniaturisation des semi-conducteurs et des faisceaux d’électrons pour écrire des données sur les substrats des puces afin d’obtenir la nouvelle taille plus petite. Les mu-chips d’Hitachi sont déjà en production ; ils ont été utilisés pour empêcher la falsification de billets lors de l’exposition technologique internationale d’Aichi l’année dernière.

La « poudre » RFID, d’autre part, est tellement plus petite qu’elle peut facilement être incorporée dans du papier fin, comme celui utilisé dans le papier-monnaie et les chèques-cadeaux. Les fans de science-fiction auront une journée sur le terrain avec cette nouvelle technologie. Dans son roman Distraction de 1998, Bruce Sterling fait référence à l’argent mis sur écoute : Ils ont toujours joué au poker avec de l’argent européen. Il y avait de l’argent américain partout, des trucs en plastique fragiles, mais la plupart des gens n’accepteraient plus d’argent américain. Il était difficile de prendre au sérieux les liquidités américaines lorsqu’elles n’étaient plus convertibles en dehors des frontières américaines. De plus, toutes les grosses factures étaient mises sur écoute. (En savoir plus sur l’argent mis sur écoute)

Ces minuscules étiquettes RFID pourraient être intégrées à n’importe quel produit ; combiné avec des lecteurs RFID intégrés dans les portes, le vol de biens de consommation serait pratiquement impossible. Ce n’est pas clair d’après les références fournies, mais même si cette puce a besoin d’une antenne externe, l’antenne attachée serait un minuscule ruban de fil plus étroit qu’un cheveu humain et seulement une fraction de pouce de long. À quelle distance pourriez-vous être tout en lisant les informations de cette « poudre RFID ? » L’article source est très mince; cependant, la puce mu mentionnée précédemment est lisible à une distance de 25 centimètres (une dizaine de pouces) avec une antenne externe comme celle mentionnée au paragraphe précédent.

Cela ne semble pas beaucoup, mais c’est certainement suffisant pour lire les gens qui franchissent les portes, par exemple. Ces dispositifs pourraient également être utilisés pour identifier et suivre les personnes. Par exemple, supposons que vous ayez participé à une sorte de manifestation ou à une autre activité organisée. Si les services de police saupoudraient ces étiquettes, chaque individu pourrait être suivi et identifié plus tard à loisir, avec des scanners d’étiquettes suffisamment puissants. Pour le mettre dans le contexte de la culture populaire, voir l’image ci-dessous, tirée du film Mission Impossible de 1996. L’un des agents de l’IMF place une étiquette de suivi sur l’épaule d’un programmeur informatique. Etiquette assez maladroite…

http://www.technovelgy.com/ct/science-fiction-news.asp?newsnum=939#:~:text=RFID%20%27powder%2C%27%20on%20the%20other%20hand%2C%20is%20so,Distraction%2C%20Bruce%20Sterling%20referred%20to%20bugged%20money%20%3A

 

Livre : Conception d’antennes de tags RFID UHF, application a la réalisation par jet de matière (silicium) – Les  « Antennes de silicium RFID » de Rodgers dans le brevet 11683056

CONCEPTION D’ANTENNES DE TAGS RFID UHF, APPLICATION A LA REALISATION PAR JET DE MATIERE – Memoire_Anthony_Ghiotto- Eveil-delaconscience

Etude et conception d’un capteur-RFID passif en bande UHF application à l’agroalimentaire / HAL OPEN SCIENCE

Etude et conception d’un capteur-RFID passif en bande UHF application à l’agroalimentaire – Eveil-delaconscience

Références :

http://www.technovelgy.com/ct/science-fiction-news.asp?newsnum=939#:~:text=RFID%20%27powder%2C%27%20on%20the%20other%20hand%2C%20is%20so,Distraction%2C%20Bruce%20Sterling%20referred%20to%20bugged%20money%20%3A

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
%d blogueurs aiment cette page :