L’usage des armes chimiques présumé par Damas était un prétexte pour frapper la Syrie !

Vous pensez vraiment qu’un président ( peu importe le pays ) ira dire à la population que l’on va envoyer des bombes sur un pays pour le coloniser ? Envoyer des milices sous un faux postulat ( retenez bien ceci : c’est votre armée qui s’impose ! ) afin d’appliquer le terrorisme; la terreur à des fins politiques et géopolitique ? Ne vous étonnez point que vos médias utilisent aussi la propagande pour vous manipuler : ils vous diront la vérité 20 ans après…comme toutes les fois ou ils ont utilisé le prétexte pour conquérir un pays : Pour la Russie, l’usage des armes chimiques présumé par Damas était un prétexte pour frapper la Syrie.

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis et leurs alliés Français ont attaquées des infrastructures militaires et civiles de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles, dont 71 ont été abattus à l’approche de leurs objectifs. 86 morts, dont 30 enfants et 20 femmes selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

  • Le prétexte, c’est l’une des meilleures stratégies de guerre afin d’attaquer un pays : Ont peu le constater à chaque position stratégique et géopolitique – Par leurs nombreuses décisions, les États-unis ainsi que les Français tuent des civils, utilisent des stratégies de guerre, le terrorisme ( la terreur ), les armes chimiques comme prétexte. Tout ceci pour maintenir le pouvoir et appuyer leurs positions géopolitique et stratégique : Ces pays, pour qui la plupart ne font pas partie de l’hégémonie instaurée par les colonisateurs, seront détruits, auront des pressions internes et externes, car ils ne veulent pas faire partie de la mise en scène. Et ceci, en total désaccord, en violation de la déclaration des droits de L’homme. «Attendez vous à avoir de plus en plus d’attentats, de prétexte, de la terreur devant vos écrans, dans les médias, la publicité. »Eveil-delaconscience

Art. 7. Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.

– Par leur actions, les États-unis aggravent davantage la catastrophe humanitaire en Syrie, apportent des souffrances aux civils, laissent faire les terroristes. Vladimir Poutine.

Pour justifier leurs actions, Washington et ses alliés ont affirmé que ces frappes étaient une riposte à l’attaque chimique présumée dans la ville de Douma.

Sergueï Roudskoi, chef du commandement opérationnel des forces armées Russes, et Serguei Lavrov ( ministre des Affaires étrangères depuis 2004) , prouve que les armes chimiques sont un prétexte :

– Aucune confirmation de l’usage d’armes chimiques, qu’il s’agisse de chlore ou de n’importe quoi d’autre, n’a été apportée par nos spécialistes qui ont inspecté les lieux, nous avons des preuves irréfutables montrant que c’était une énième mise en scène et qu’elle ont été mêles les services spéciaux d’un pays, qui aspire à être l’avant-garde de la compagne de russophobie.

Article parut le 15/04/18 sur Spoutnik :

Le 14 avril, les États-Unis soutenus par leurs alliés ont frappé des sites militaires ainsi que ceux de l’infrastructure civile de la République arabe syrienne. Sans l’aval du Conseil de sécurité de l’Onu, en violation de la Charte de l’Onu, des normes et des principes du droit international, un acte d’agression a été commis à l’encontre d’un État souverain.

À nouveau, tout comme il y a un an, lorsque les États-Unis ont attaqué la base aérienne de Shayrat, en tant que prétexte a été utilisé l’usage prétendu de substances toxiques contre les civils, cette fois à Douma, dans la banlieue de Damas.

REPLAY France 24 – Conférence de presse de Sergueï Lavrov après les frappes en Syrie ( qui supprimera sa vidéo au fil du temps vis-a vis des propos émis) :