Introduction

1 Les matériaux synthétiques ( TECHNOLOGIES)…

2  Historique : Un vaccin / Adénovirus 

3 Historique : Nanomédecine et Nanotechnologies dans les vaccins ( thérapie génique)

4 Des technologies DANS LES VACCINS

5 Test PCR – coton tige- Biosensor et Nantotechnologie

6 Des docteurs et députés parlent !

7 Liens opaques entre médecins et laboratoires

8 Rapports et Brevet prouvant la véracité des faits ( comme je le mentionne.)

9 Rapports / Documents / Vidéos en liaison avec les technologies dans les vaccins Covid19

10 Rapports de Récapitulatif des Preuves irréfutables de la présence de graphène et de nano/micro-technologies dans les injections CoqueVide – http://xochipelli.fr

11 Rapport de Corono inspect – mik Anderson

12 Effets indésirables Vaccins Covid 19

13 Le site de Pigeon pige tout sur le graphène ( explosif)

14 Applications à venir

15 Entreprises de recherches NBIC ( en cours..)

Introduction

1 Les matériaux synthétiques ( TECHNOLOGIES)…

2  Historique : Un vaccin / Adénovirus 

3 Historique : Nanomédecine et Nanotechnologies dans les vaccins ( thérapie génique)

4 Des technologies DANS LES VACCINS

5 Test PCR – coton tige- Biosensor et Nantotechnologie

6 Des docteurs et députés parlent !

7 Liens opaques entre médecins et laboratoires

8 Rapports et Brevet prouvant la véracité des faits ( comme je le mentionne dans les

9 Rapports / Documents / Vidéos en liaison avec les technologies dans les vaccins Covid19

10 Rapports de Récapitulatif des Preuves irréfutables de la présence de graphène et de nano/micro-technologies dans les injections CoqueVide – http://xochipelli.fr

11 Rapport de Corono inspect – mik Anderson

12 Effets indésirables Vaccins Covid 19

13 Le site de Pigeon pige tout sur le graphène ( explosif)

14 Applications à venir

15 Entreprises de recherches NBIC ( en cours..)

Introduction

 

J’atteste ici, avec de multiples chapitres, qu’il y existe bel et bien des technologies dans les vaccins ( administrés à travers une crise sanitaire-épidémie).  Je vous fournis, ici, toutes les recherches que j’ai effectués aux sujet des vaccins covid19. Mes précédentes publications sur le site dont mes différentes informations ne peuvent parfois pas être publié dans l’internet, ceci parce qu’ils existent des sociétés privées qui vous censurent ( en financent les médias et l’opposition), mais aussi parce qu’ils ne veulent pas que la réalité soi révélé.

Attestant qu’il existe divers projets qui finissent par se rejoindre, ouvrant des fenêtres d’opportunités, j’apporte ici, une synthèse.

À travers les articles et les références, l’épidémie de 2019 ma ouvert de nouvelles opportunités, cela en ajoutant de nouvelles données à ma base de recherche, mais aussi en m’ouvrant l’esprit sur des sujets qui devrait être compris par tous.

Sachez que « la médecine nous guéris pas, elle vous modifie génétiquement à travers les innovations issues de la chimie et de l’informatique; l’ère mi être humain (de chair) synthétique ( de synthèse) – La nanomédecine, la biotechnologie, les NBIC, l’ingénierie du vivant, les OGM, le permettent déjà.

Le vert représente la protection de l’écologie, en réalité nous protégons un monde dystopique.

Les (???) sont les preuves que j’apporte et la contre opposition – se contredisant eux-mêmes avec les faits.

Notez que :

1 Ce n’ai pas pasteur qui à decouvert les vaccins. Ref :

2 Le premier vaccin à été financé par Rockfeller –

3 le Mots Virus biologique à la même éthimologie que les virus informatique.

4 Les épidémies sont une fenêtre d’oopportinuité (dixit Klaus schawb  great reset 2020)

(Biologie) Virus.

(Informatique) Virus.

 2 En biologie, le virus est un hote. En Informatique, c’est un hôte informatique.

2 En inversant le Mot Virus

 

Or, voici que disait Ray Kurzwell en 2005 dans son livre Humanité 2.0 La bible du changement

La nanotechnologie promet les outils nécessaires pour reconstruire le monde physique-y compris nos corps et nos cerveaux-, fragment moléculaire par fragment moléculaire et potentiellement atome par atome. Nous réduisons la taille d’accessibilité de la technologie, en accord avec la loi du retour accéléré, par
un taux exponentiel proche de quatre par dimension linéaire et par décennie. 58 À cette vitesse, la plupart des technologies électroniques et mécaniques seront du domaine de la nanotechnologie- considéré généralement comme inférieur
à une centaine de nanomètres- d’ici 2020. (L’électronique est déjà passée sous cette échelle, bien qu’elle ne soit pas encore incluse dans des structures tridimensionnelles et ne soit pas encore capable de s’assembler automatiquement.)

Cependant des progrès ont très rapidement été accomplis, particulièrement ces dernières années, dans la pré pa ration du cadre de travail conceptuel et des idées
de conception pour l’arrivée de la nanotechnologie .

Comme j’en parlerai dans le chapitre 8, cette approche sera sûrement effective contre les erreurs par inadvertance, même si elle pourra être circonvenue par un adversaire averti et déterminé. • Les transmissions d’instruction : la transmission des instructions à partir d’une banque de données centralisée vers chacun des assembleurs sera accomplie
de façon électronique ou à travers des vibrations mécaniques en cas d’application du concept d’un ordinateur mécanique de Drexler.
• Le robot de construction :ce constructeur serait un simple robot moléculaire
doté d’un bras, similaire aux constructeurs kinématiques de von Neumann
mais à une échelle réduite. Il y a déjà deux exemples de systèmes expérimentaux
à l’échelle moléculaire qui peuvent agir comme membres ou moteurs pour
les robots, comme je l’évoque ci-dessous.
• Le bras articulé robotique :les systèmes de Drexler ont fourni un certain
nombre d’équations chimiques réalisables pour l’extrémité du bras robotisé
afin de le rendre capable d’agripper (en utilisant les champs de force atomique
appropriés) un fragment moléculaire, ou même un simple atome, avant de le
positionner à l’endroit désiré. Dans le processus de dépôts de vapeurs chimiques
utilisé pour la construction des diamants artificiels, les atomes de carbone,
ainsi que les fragments moléculaires, sont déplacés à l’endroit désiré grâce à
des réactions chimiques dans l’extrémité de ce bras. La construction de diamant
artificiel est un processus chaotique qui implique des milliards de milliards
d’atomes. Mais les propositions conceptuelles de Robert Freitas et de Ralph Merkle
indiquent que les extrémités robotisées sont capables de retirer les atomes
d’hydrogène du matériel brut avant de les déposer à l’endroit désiré pour la
construction d’une machine moléculaire. Dans cette proposition, les machines
seront construites dans un matériel diamantaire. En plus de sa grande résistance, le matériel pourra être altéré avec une quantité précise d’impuretés afin de
créer des composants électroniques tels que des transistors. Les simulations ont
démontré que de tels mécanismes à l’échelle moléculaire, des engrenages, des
leviers, des moteurs ou d’autres systèmes mécaniques, pourraient fonctionner
comme on le désire.77 Plus récemment, l’attention générale s’est tournée vers
les nanotubes de carbone, dont les hexagones d’atomes de carbone assemblés
de façon tridimensionnelle, qui sont capables de fournir à la fois des fonctions
mécaniques et électroniques au niveau moléculaire. Je fournis ci-dessous des exemples de machines à l’échelle moléculaire ayant déjà été construites.

Humanité 2.0 (en anglais The Singularity is Near) est un livre de 647 pages de Raymond Kurzweil. Il s’agit d’une mise à jour de ses précédents ouvrages L’Ère des machines spirituelles (en anglais The Age of Spiritual Machines (1999) et L’Ère des machines intelligentes (en anglais The Age of Intelligent Machines). Il y décrit sa vision de la singularité technologique, à travers la combinaison de trois sciences principales : la génétique, les nanotechnologies, et la robotique (dont l’intelligence artificielle). 

Lairy page ( fondateur de google ) souhaite le transhumanisme et que tous les être  vivant soit immortels. Voir le monde selon Google et article les echos Quand les patrons de la Silicon Valley rêvent d’immortalité

Larry Page n’en est pas moins fasciné par le transhumanisme et « l’homme augmenté ». Le fondateur de Google est aussi à l’origine de Calico, dont le but affiché est de « tuer la mort ». Page en a confié la direction à Ray Kurzweil, théoricien du concept, persuadé que l’intelligence artificielle peut dépasser les capacités humaines. Et il dédie une partie de sa fortune au financement de travaux qui visent à allonger l’espérance de vie. L’autre fondateur de Google, Sergey Brin, s’est, lui, engagé dans la lutte contre la maladie de Parkinson. Lui-même porteur du gène LRRK2, qui l’expose à la maladie, il a fait don de dizaines de millions de dollars à la recherche, s’appliquant aussi un régime censé réduire les risques.

https://www.lesechos.fr/2017/03/quand-les-patrons-de-la-silicon-valley-revent-dimmortalite-163528

Klaus schawb et le great reset écrit des années auparavant / publié en 2020

La grande réinitialisation, en anglais The Great Reset, parfois nommée en français Grand Reset, est le nom d’une proposition du Forum économique mondial (WEF) de planification économique pour reconstruire l’économie de manière durable après la pandémie de Covid-19. Elle est dévoilée en par le prince Charles, prince héritier du trône du Royaume-Uni, et par Klaus Schwab, directeur du WEF1,2. Elle cherche à améliorer le capitalisme grâce à des investissements plus orientés vers le progrès mutuel et en se concentrant davantage sur les initiatives environnementales. (???)

La proposition (?) du Forum économique mondial fait l’objet d’une théorie du complot selon laquelle la grande réinitialisation serait utilisée pour apporter des changements socialistes et écologistes, ainsi qu’un supposé nouvel ordre mondial (???)

Le directeur général du WEF, Klaus Schwab, a décrit trois éléments essentiels de la Grande réinitialisation : le premier consiste à créer les conditions d’une « économie des parties prenantes » ; ??? la deuxième composante comprend la construction d’une manière plus « résiliente, équitable et durable » – basée sur des mesures environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) … (???)

Je mentionnerais dans d’autres chapitres les : Think thant et groupe de réflexion (qui écrivent la feuille de route pour les décideurs comme le WEF – DAVOS – L’EU – L’ONU ET SES FILIALES OMS – GAVI MC KINSEY- BLACK ROCK – OPEN SOCIETY – ROCKEFELLER LOCKED STEP )

Toutes les références :

livres

rapports

vidéos/ conférences

seront exposés et répertorié par ordre Alphabétique – A/Z et dans chaque chapitres (cela vous aidera à faire les liens )

Considéré « Les chapitres comme des points qui se relient, telles des nanoparticules ou du graphène. »

1 Les matériaux synthétiques (Technologies)

Une substance est artificielle si elle est fabriquée par l’Homme et qu‘elle n’existe pas dans la nature. Ex : le polyéthylène (plastique). Une substance artificielle est synthétique.

 

T

Les matériaux synthétiques - Élément synthétique - chimie

En chimie, un élément synthétique est un élément chimique absent du milieu naturel et qui, pour être observé, doit être produit artificiellement par une réaction nucléaire. Il peut s’agir d’éléments qui étaient présents lors de la formation de la Terre mais se sont désintégrés depuis lors, ou bien d’éléments trop lourds pour avoir pu être formés par nucléosynthèse stellaire — hormis, dans certains cas, lors d’explosions de supernovae. À la première catégorie appartiennent tous les éléments synthétiques de numéro atomique allant jusqu’à 94 (qui correspond au plutonium) et dont aucun isotope n’a une durée de vie supérieure à 400 millions d’années (1 ⁄10 de l’âge de la Terre) : ces éléments ne sont plus présents sur Terre qu’à l’état de traces, hormis ceux qui résultent de la désintégration du thorium ou de l’uranium et qui sont continuellement reformés (comme le radium, le radon et le polonium). À la seconde catégorie appartiennent tous les éléments dont le numéro atomique est strictement supérieur à 94.

Historique : Un vaccin / Adénovirus – Adenoviridae Virus

Un vaccin est une préparation biologique administrée à un organisme vivant afin d’y stimuler son système immunitaire et d’y développer une immunité adaptative protectrice et durable contre l’agent infectieux d’une maladie particulière.

La substance active d’un vaccin est un agent antigénique2 soit à pathogénicité atténuée par une forme tuée ou affaiblie du micro-organisme pathogène, ou par une de ses toxines, ou par une de ses composantes caractéristiques, par exemple une protéine d’enveloppe, soit un acide nucléique. Plusieurs types de vaccins existent selon le procédé utilisé pour obtenir des anticorps neutralisants : virus entiers atténués ou inactivés, vecteurs viraux génétiquement modifiés réplicatifs ou non réplicatifs (adénovirus, vaccine), sous-unités vaccinales obtenues par recombinaison génétique, anatoxines et acides nucléiques (ADN, ARN messager).

La réaction immunitaire primaire met en mémoire l’antigène menaçant présenté pour que, lors d’une contamination ultérieure, l’immunité ainsi acquise puisse s’activer plus rapidement et plus fortement.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) signale que des vaccins homologués3 sont disponibles pour plus de vingt infections différentes ainsi évitables. Les vaccins les plus connus sont ceux contre la poliomyélite, antidiphtérique, antitétanique, contre la coqueluche, la tuberculose, la rougeole, la grippe saisonnière, les fièvres hémorragiques Ebola et la Covid-194.

Un vaccin est administré lors d’une vaccination à un individu sain. Les mots vaccin et vaccination sont dérivés du mot anglais vaccine (variole de la vache), dans une formulation conçue par Edward Jenner en 1798. En 1881, pour honorer Jenner, Louis Pasteur proposa que ces termes soient étendus pour couvrir les nouvelles inoculations protectrices alors en cours de développement.

En dépit d’un solide consensus scientifique, il existe au niveau mondial une controverse sur l’intérêt des vaccins et de la vaccination, variable selon les pays et les contextes sanitaires et sociétaux.

 

Le mot « vaccin » dérive du mot « vaccine » (lui-même issu du latin vaccinus qui signifie « de vache »), qui désigne une maladie bénigne des vaches. Le premier de tous les vaccins a été recueilli dans les pustules du pis des vaches puis inoculé aux humains pour les préserver de la variole.

Production

Les vaccins sont des mélanges complexes de composés biologiques et, contrairement au cas des médicaments, il n’existe pas de vrais vaccins génériques. Le vaccin produit par une nouvelle installation doit subir des tests cliniques complets de sécurité et d’efficacité similaires à ceux subis par celui produit par le fabricant d’origine. Pour la plupart des vaccins, des procédés spécifiques ont été brevetés. Ceux-ci peuvent être contournés par des méthodes de fabrication alternatives, mais cela nécessitait une infrastructure de recherche et développement et une main-d’œuvre qualifiée. Dans le cas de quelques vaccins relativement nouveaux comme le vaccin contre le papillomavirus humain, les brevets peuvent imposer une barrière supplémentaire.

Plantes utilisées comme bioréacteurs

Certaines plantes transgéniques ont été identifiées comme des systèmes d’expression prometteurs pour la production de vaccins. Des plantes complexes telles que le tabac, la pomme de terre, la tomate et la banane peuvent avoir des gènes insérés qui leur permettent de produire des vaccins utilisables pour l’homme46. Des bananes ont été développées qui permettent de produire un vaccin humain contre l’hépatite B.

 

Adenoviridae

Les Adenoviridae, ou adénovirus, sont une famille de virus qui regroupe une centaine de variétés, dont une quarantaine environ peut infecter l’humain. C’est en 1953 que ceux-ci ont été mis en évidence par Wallace P. Rowe (en) à partir de fragments d’amygdale2 (qui lui donne son nom, du grec adến : glande, et non de « ADN »).

Historique

Le mastadénovirus humain C, responsable d’infections respiratoires bénignes, a été identifié chez un humain daté d’environ 31 000 ans. L’analyse génétique de ces souches anciennes suggère une présence du virus prédatant l’apparition de l’homme moderne

Liste des genres

Selon ICTV (20 juillet 2021) :

Un virus

(1478) Du latin virus (« poison, toxine »). Le sens de « germe pathogène » apparaît vers 1850–1860, le sens moderne au XXe siècle.
(Informatique) (Vers 1983) Terme inventé par Leonard Adleman en 1983 (en anglais) [1]. Chaque virus découvert reçoit un nom propre.

virus \vi.ʁys\ masculin, singulier et pluriel identiques
1. (Archaïsme) (Médecine) Venin des maux vénériens.
J’ai établi […] que ce n’est pas prouver la non existence du virus vénérien que de prétendre, de
démontrer même que la syphilis ne vient pas du Nouveau-Monde, qu’elle n’a pas été apportée
d’Italie, qu’on la connaissait à Paris avant 1494 […] — (M. Richond des Brus, « De la non existence du virus vénérien », dans Journal général de médecine, de chirurgie et de pharmacie, tome 95, 34e de la nouvelle série, 1826, page 120) 2. (Vieilli) (Médecine) Toxine, substance organique agent de contagion des maladies infectieuses.
La supposition d’un virus morbilleux et de la contagion de la rougeole conduisit un Anglais célèbre, le docteur Home, à tenter l’inoculation de cette maladie. — (Dictionnaire des sciences médicales, vol. 49, C.-L.-F. Panckoucke, Paris, 1820, page 162)

 

 

"

Graphène, un immense (nano) pari | Reportage

3 Historique : Nanomédecine et Nanotechnologies dans les vaccins ( thérapie génique)

selon wikipédia :

La nanomédecine

est l’application médicale de la nanotechnologie et de la recherche apparentée. Elle couvre les domaines de l’administration de médicaments sous forme de nanoparticules et les possibles applications futures de la nanotechnologie moléculaire (MNT).

La thérapie génique

ou génothérapie est une stratégie thérapeutique qui consiste à faire pénétrer des gènes dans les cellules ou les tissus d’un individu pour traiter une maladie.

La thérapie génique vise à remplacer ou complémenter un allèle mutant défectueux par un allèle fonctionnel ou à surexprimer une protéine dont l’activité aurait un impact thérapeutique.

 

L’idée de l’utilisation de nanomédicaments est de modifier la distribution de la molécule active dans l’organisme, ce faisant il est alors théoriquement possible d’accumuler la molécule active sur ses sites d’actions pharmacologiques et de l’éloigner des sites sur lesquels elle pourrait avoir des effets non désirés ou effets secondaires. Les nanomédicaments, en plus d’améliorer l’efficacité du traitement, permettent aussi dans une certaine mesure d’améliorer le diagnostic, car ils peuvent apporter un élément détectable sur une zone d’intérêt comme une tumeur. Lorsque diagnostic et thérapeutique sont couplés dans le même système, on parle de « théranostique ». Les domaines d’application des nanomédecines en santé sont très variés, la cancérologie est un des domaines où l’on trouve le plus d’applications du fait des possibilités de ciblage, ou vectorisation, des tumeurs offertes par les nanoparticules.

Les objets thérapeutiques utilisés en nanomédecines ont une taille inférieure au micromètre et bien souvent inférieure à 200 nanomètres (200 milliardièmes de mètre). On trouve par exemple des nanoparticules, des nanocapsules, des liposomes, des micelles, ou des dendrimères qui sont issus des nanotechnologies.

Les nanoparticules peuvent résoudre de nombreux problèmes liés au traitement des tumeurs cancéreuses, comme :

  • une quantité des doses élevée d’agents chimiothérapeutiques injectés par voie intraveineuse qui sont toxiques en quantité élevée ;
  • et la résistance des cellules cancéreuses aux traitements (c’est-à-dire « multi-drug resistance ») par l’expression élevée de protéines de survie.

En raison de leur taille nanométrique, les nanoparticules peuvent facilement franchir des barrières et s’intégrer d’une façon unique avec des systèmes biologiques. Donc, on utilise les nanoparticules comme les liposomes, les micelles ou les dendrimères pour livrer les médicaments et les diriger vers les organes cibles.

 

Thérapie génique et société

Au début des années 2000, la thérapie génique était le plus souvent inefficace chez l’homme en raison de la combinaison de plusieurs paramètres : l’inefficacité des vecteurs à transduire un pourcentage important de cellules, la difficulté de créer des vecteurs qui permettent de reproduire les cinétiques complexes d’expression des gènes, parfois l’utilisation de gènes thérapeutiques inadéquats en raison d’erreurs conceptuelles concernant les mécanismes de la maladie, l’état de santé de certains patients pour lesquels la thérapie génique ne pourrait rien apporter de toute façon… Cette inefficacité rendaient plus aigües les considérations éthiques, sociologiques, et sécuritaires… avec une question sous-jacente : les recherches devaient-elles être arrêtées ? La poursuite de la recherche dans les vingt ans qui ont suivi ont néanmoins permis de mettre au point quelques traitements. Les problèmes liés au risque de diffusion du virus vecteur dans la population, ainsi que celui d’une transmission germinale (qui conduirait à transmettre à l’enfant du malade les nouveaux gènes lors de la fécondation) sont actuellement pratiquement inexistants, et les effets secondaires, s’ils restent dramatiques sur le plan humain, sont globalement très rares et ne justifient pas un arrêt des efforts de R & D. Les diverses instances impliquées dans le contrôle des essais en thérapie génique (l’ANSM en France, Le RAC aux États-Unis) ont adopté des cadres réglementaires permettant une protection optimale du patient et de son entourage, et on peut considérer aujourd’hui que la thérapie génique n’est « pas plus risquée » que les autres approches thérapeutiques expérimentales28.

Un problème sociologique et éthique, classique de toute approche médicale reposant sur la biotechnologie, est celui du coût et de l’effort financier que la société consent au développement de la thérapie génique. Encore inexistant d’un point de vue commercial, le coût de la thérapie génique est actuellement assuré par les organismes publics caritatifs ou gouvernementaux, et surtout par l’industrie. Considérée comme une thérapie de pays riches, ne pouvant pas faire état d’un bilan très positif ni médicalement ni commercialement, et face aux difficultés de financement de la recherche scientifique de nombreuses voix s’élèvent pour demander une redistribution de l’argent alloué à la thérapie génique, et arrêter les investigations. Dans les faits, le contexte n’est pas aussi manichéen que l’on pourrait imaginer. Par exemple, si le développement de la thérapie génique est le fait de pays riches, certaines études basent leur concept sur l’utilisation de vecteurs de type ADN nu (non viraux) qui pourraient être facilement produits, stockés, envoyés et de coût relativement bas permettant ainsi à des pays pauvres d’accéder à des traitements qui aujourd’hui reposent sur des approches médicamenteuses lourdes sur le plan financier.

Auto-expérimentation de Parrish

L’Américaine Elizabeth Parrish, PDG de BioViva, est le premier cas connu d’auto-expérimentation d’une thérapie génique. Elle est le « patient zéro » de la technologie de son entreprise, ciblant les caractéristiques du processus de vieillissement, dans une étude personnalisée N=1, à la fois critiquée et louée. Elle s’est rendue en Colombie pour l’administration de son traitement en raison de l’interdiction légale de la démarche par la Food and Drug Administration sur le territoire américain. Ce traitement par injection d’adénovirus lui aurait étendu les télomères leucocytaires. De nombreux spécialistes doutent des résultats en raison des marges d’erreur.

N

Praesent elementum est sit amet

Biotechnologies

L’OCDE définit la biotechnologie comme « l’application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à ses composantes, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services »1,2.

La biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » résulte, comme son nom l’indique, d’un mariage entre la science des êtres vivants – la biologie – et un ensemble de techniques nouvelles issues d’autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l’informatique

Par abus de langage, on la restreint souvent au domaine du génie génétique et aux technologies issues de la transgénèse, permettant en particulier d’intervenir sur le patrimoine génétique des espèces pour le décrypter ou le modifier (voir organisme génétiquement modifié).

Dans le domaine de la santé (biotechnologies rouges)

 

Le secteur de la santé (humaine et vétérinaire) fait de plus en plus appel aux biotechnologies pour découvrir, tester et produire de nouveaux traitements, ex. : vaccins, protéines recombinantes, anticorps monoclonaux, thérapie cellulaire et génique (non-virale), vecteurs viraux, etc. Les biotechnologies sont également très utilisées pour diagnostiquer et pour mieux comprendre les causes des maladies. Cette tendance est de plus en plus marquée et transforme petit à petit le secteur de l’industrie pharmaceutique, comme le confirme l’arrivée de nombreux acteurs dont les innovations véhiculent un grand nombre de promesses pour les patients comme pour les médecins. Les enjeux du secteur s’en trouvent naturellement modifiés10, et à terme se pose également la question du contrôle des dépenses de santé, puisqu’un certain nombre de ces innovations est tourné vers une médecine « personnalisée », au coût relativement élevé car s’agit de développer des thérapies ciblées. Mais la prévention ainsi que l’ajustement préalable des choix thérapeutiques devraient compenser ces surcoûts, en offrant in fine la possibilité pour les patients d’être pris en charge en amont, et de manière plus efficace.

4 Des technologies DANS LES VACCINS : Documents de recherches

 1

 

Analysis of test sticks from surface testing in the Slovak Republic - confirmation of genocide.

 

 

Des nanotechnologies DANS LES VACCINS ( rapports)

 

 

Praesent elementum est sit amet

N

In tincidunt at nulla at rutrum

Praesent elementum est sit amet

N

In tincidunt at nulla at rutrum

Praesent elementum est sit amet

N

In tincidunt at nulla at rutrum

5 Test PCR – coton tige- Biosensor et Nanotechnologie

Quand on ne parle pas de kary mullis, qui explique que les test PCR ne sont pas fiables pour les virus, l’on ne parle pas plus des Biosensor inclus dans les Écouvillons. Les études aux sujet des bactéires ou virus relève de la chimie de synthèse pour pouvoir anlayser un produit ou matériaux à l’echelle nanométrique.

polymérase ou acide nucléique, ne sont que des produits issues de laboratoires.

Kary Bank Mullis, né le à Lenoir (Caroline du Nord) et mort le 1 à Newport Beach (Californie), est un biochimiste américain.

Il a reçu le prix Nobel de chimie (co-attribué à Michael Smith) en 1993 pour l’invention de la réaction en chaîne par polymérase2.

Documents de recherches :

 

The analysis was performed in the months November 2020 to March 2021 on test sticks in sets. SD Biosensor, Abbott and Nadal in an unnamed hospital laboratory from Bratislava, Slovakia. The test swabs were from the sets used in surface testing in Slovakia and in hospitals.
Anyone who has at least a standard school microscope and a test microscope can verify the information regarding the test swabs published here. All information about test swabs, Darpa Hydrogels, and lithium is publicly available in scientific and corporate work. Links to some are at the end of the document.
From this information it is clear that test sticks are a criminal tool of genocide in the population of Slovakia. This is a worldwide, thoughtful and carefully prepared event.

N

Praesent elementum est sit amet

6 Des docteurs et députés parlent !

La vocation du journalisme, dans le respect de la charte de Munich, est entre autres de recueillir, analyser, vérifier, les informations de toutes origines afin de fournir une information loyale au lecteur. Nous offrons à nos invités la possibilité d’émettre des opinions ou analyses, qui peuvent parfois ne pas faire consensus et ne sont pas forcément soutenu par Jeanne Traduction.

Titulaire d’un doctorat en médecine (équivalent américain) de l’université de médecine pédiatrique de Saint-Pétersbourg, le Dr Valentina Kiseleva est un expert indépendant en matière de bioéthique et de biosécurité. Elle a notamment été le conseiller personnel du chef de la mission de Médecins sans frontières en Russie. Elle a participé à de nombreux processus législatifs touchant à la santé et possède une vaste expérience aux États-Unis, en Russie et en Europe dans le domaine du diagnostic différentiel, à savoir la détection des erreurs médicales et la recommandation de traitements appropriés. C’est ce qu’elle fait actuellement dans le cadre du covid-19.

Carrie Madej : des particules inconnues observées dans les flacons des injections ARNm

 

Dans cet interview du 29 septembre 2021? Carrie Madej décrit les étranges particules jamais vues auparavant et qu’elle a pu observer au microscope en analysant le contenu des injections ARNm de Moderna et Johnson & Johnson…
C’est très inquiétant…
Lien vers la vidéo d’origine :https://www.bitchute.com/video/yDNQBOTkr1Fs/

 

La vaccination est la vraie pandémie, selon la rédactrice en chef du magazine Wochenblick

 

Pas de pandémie médicale !

 

🌐💉 La CDC, le Dr. Fauci et CNN admettent tous en cœur que les vaccinés propagent autant le Covid19 que les non vaccinés… Difficile de faire plus clair !

7 Liens opaques entre médecins et laboratoires – lefigaro.fr

 

 

 

Le rapport pointe aussi des «rémunérations déguisées» des membres du Conseil national de l’Ordre des médecins, qui auraient atteint, selon Le Canard enchaîné, jusqu’à 90.000 euros par an pour certains membres du Conseil. De son côté, le Conseil national affirme qu’il «reconnaît et revendique l’augmentation mécanique du montant des indemnités», signe «de l’activité renforcée du Conseil». Il affirme en outre avoir pris des mesures «pour rationaliser l’ensemble des processus d’indemnisation et de remboursement des frais», qui ont une «base juridique», affirme l’Ordre, contrairement à ce qu’affirme Le Canard.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/02/27/20002-20190227ARTFIG00149-remunerations-deguisees-approximations-l-ordre-des-medecins-epingle-par-la-cour-des-comptes.php

 

N

8 RAPPORTS

ET BREVETS

 

 

Nanoparticule Substances chimiques et agents biologiques recherches et risques r-586

Une nouvelle révolution industrielle est amorcée autour des nanotechnologies. Les applications devraient permettre d’améliorer de façon substantielle les performances de multiples produits et favoriser le développement économique, l’amélioration de la qualité de vie et la protection de
l’environnement. La très petite taille des nanoparticules de synthèse (NP < 100 nanomètres) leur confère des propriétés uniques qui ne se retrouv ent pas chez les produits de même composition chimique mais de plus grande taille.

http://www.irsst.qc.ca/media/documents/pubirsst/r-586.pdf?i=0&redirected=1

N

10 Rapports de Récapitulatif des Preuves irréfutables de la présence de graphène et de nano/micro-technologies dans les injections CoqueVide – http://xochipelli.fr

Dans ma publication « Des personnes ont écris des Livres contre les vaccin(s) »  j’apporte des preuves sur les effets indésirables. Dans le chapitre 8, je vous en apporte d’autres, à partir de vidéos et de conférences.

Rapport du Professeur Pablo Campra 

Rapport de Ricardo Delgado de la Quinta Columna.  Identification d’une Éventuelle microtechnologie et de structures artificielles dans le vaccin de Pfizer par miscroscopie optique

Rapport de 155 pages, en PDF, présentant les photographies des découvertes de Graphène, et de micro-technologies –  en Argentine – dans les vaccins Pfizer, Astra-Zeneca, Cansino, Sinopharm et Sputnik V  

Nouvelles images, de Graphène et de Titane, en microscopie électronique, dans les injections de Moderna et de Pfizer

Version Anglaise du rapport, anonyme, portant sur la présence de Graphène, et de Titane, en microscopie électronique, dans les injections de Moderna et de Pfizer

Second rapport d’un chercheur Français sur le contenu d’injections Pfizer et Moderna perçues en microscopie électronique

La Quinta Columna: Nouvelles Images d’Oxyde de Graphène et de micro-bulles dans le vaccin d’Astra-Zeneca

Nouvelles découvertes du Dr. Daniel Nagase, en microscopie électronique . Vaccins Moderna et Pfizer: Graphène, Silice, Thulium, etc…

Nouvelles observations des vaccins Pfizer et Moderna sur AgoraTV News

Séquence du film “Hold-Out” mettant en exergue les découvertes microscopiques, du pharmacien Suisse Jacques Bauer, dans les vaccins CoqueVide/19 

Commentaires de Mik Andersen portant sur les images microscopiques, des vaccins CoqueVide, du documentaire Hold-out

Nouvelles découvertes du Dr Shimon Yanowitz, en Israël. Graphène, et auto-assemblage, dans les Vaccins Moderna, Pfizer, Astra-Zeneca et Janssen

Nouvelle vidéo Française du contenu d’une injection Pfizer: oxyde de graphène, micro-technologies, etc.

Vaccins Covid basés sur le graphène, le nano-réseau et l’Internet des nano-technologies

Nouvelle vidéo du contenu d’une injection CoqueVide/19 de Pfizer. 

Interview. Selon le Dr. Laurent Aventin: l’oxyde de graphène dans les vaccins se retrouve dans le placenta 15 min après l’injection

La Quinta Columna: Nouvelles photographies des nano-routeurs dans le vaccin CoqueVide de Pfizer

Quinta Columna. Nouvelles photographies de Graphène et de Micro-Technologies dans un vaccin Pfizer

Photographies et Vidéos HALLUCINANTES des vaccins CoqueVide Pfizer, et du sang des injectés, en Nouvelle-Zélande. A faire circuler absolument. Ames sensibles s’abstenir

Auto-Assemblages de structures artificielles dans un vaccin Pfizer

La Quinta Columna: Nouvelles images microscopiques d’un vaccin Pfizer 

Vidéo de la Quinta Columna filmant, pendant 25 mn, le contenu d’une fiole de vaccin CoqueVide de Pfizer. C’est une séquence époustouflante d’objets à base de graphène, de nano-routeurs, etc, qui défilent devant la caméra pendant 25 mn

Des nano-routeurs à base de graphène, dans une injection de Pfizer, dans cette vidéo spectaculaire? 

Commentaire de la Quinta Columna afférent à leur dernière vidéo filmant le contenu d’une fiole CoqueVide de Pfizer: Identification du graphène, des auto-assemblages et de la microtechnologie

Commentaire des photographies microscopiques par Ricardo Delgado de la Quinta Columna.  Auto-assemblage de la micro-technologie dans les injections de Pfizer 

Quinta Columna: une nouvelle vidéo de 19 mn filmant le contenu d’une fiole CoqueVide de Pfizer  

Une soixantaine de photographies du Docteur Campra illustrant la présence de graphène dans les vaccins CoqueVide de Big Pharma 

La Quinta Columna: Nouvelles images microscopiques d’un vaccin Pfizer

Nouvelles photographies hallucinantes de micro-routeurs, découverts par la Quinta Columna, dans une fiole d’injection CoqueVide de Pfizer

Découvertes de graphène dans des analyses de sang et de fioles d’injections par la Dr. Zandrée Botha en Afrique du Sud

Vidéo d’Armin Koroknay, un chercheur suisse spécialiste en toxicologie, immunobiologie, microbiologie

Nouvelle vidéo de la Quinta Columna, de 11 mn 35′, filmant le contenu d’une injection Pfizer 

Seconde vidéo avec de nouvelles photographies hallucinantes de micro-routeurs, découverts par la Quinta Columna, dans une fiole d’injection CoqueVide de Pfizer 

Quinta Columna. Nouvelles photographies de Graphène et de Micro-Technologies dans un vaccin Pfizer

Nouvelle Vidéo de la Quinta Columna filmant le contenu d’un vaccin CoqueVide de Pfizer

Traduction en Anglais  de la présentation vidéo, par le Professeur Campra, de son rapport technique sur la présence de graphène dans les injections CoqueVide 

Seconde découverte d’Oxyde de Graphène en Argentine, dans les vaccins CoqueVide, par le Dr. Marcelo Dignani

Nouvelles analyses, au Chili, prouvant la présence d’Oxyde de Graphène dans les vaccins CoqueVide de Pfizer, d’Astra-Zeneca et de Sinovac

Nouvelles découvertes de Graphène, par l’ingénieur Allemand, Holger Reißner, dans les vaccins CoqueVide Cet interview de plus d’une heure est en Allemand. Alexander Kühn anime cet échange avec l’ingénieur Allemand, Holger Reißner, sur les impuretés qu’il a découvertes dans les vaccins CoqueVide – dont le graphène

Du Fer et du Chrome dans les vaccins CoqueVide d’Astra-Zeneca, de BioNtech-Pfizer et de Johnson & Johnson

Argentine: Nouvelles découvertes de Graphène, et de micro-technologies, dans les vaccins Pfizer, Astra-Zeneca, Cansino, Sinopharm et Sputnik V. Voir la vidéo, en Espagnol, à partir de la minute 15

Photographies d’un flacon de Moderna en microscopie électronique

Nouvelles découvertes de graphène dans des vaccins CoqueVide par un infirmier, Salvador Pérez Martín

Vidéo présentant de l’oxyde de graphène et des micro-technologies dans un vaccin Astra-Zeneca

Breaking News. Nouvelles Découvertes, par un laboratoire Britannique,  de Graphène dans les Vaccins CoqueVide Pfizer, Moderna et AstraZeneca 

La Quinta Columna. Nouvelles photographies d’un vaccin Pfizer, au 10 février 2022

Document de 48 pages, en PDF, portant sur les découvertes de graphène, par un laboratoire Britannique, dans les vaccins de Pfizer, Moderna et Astra-Zeneca

La Quinta Columna: nouvelles photographies du contenu d’un vaccin Pfizer, au 18 février 2022

La Quinta Columna: Photographies de “Morgellons” dans le vaccin de Pfizer, au 19 février 2022

Observations dans les produits injectables: une nouvelle vidéo, proposée par Agora TV, sur le contenu des vaccins à ARN messager Pfizer et Moderna – 21 février 2022

Le Dr. Britannique, Philippe van Welbergen, présente une seconde séquence de photographies microscopiques de sang de personnes vaccinées et non vaccinées: destruction des globules et présence de graphène. 12 février 2022

Le Dr. Britannique, Philippe van Welbergen, présente une première séquence de photographies microscopiques de sang de personnes vaccinées et non vaccinées: destruction des globules et présence de graphène. Juillet 2021

Pierre Barnerias : Hold OUT. Nouvelles images de graphène dans les vaccins CoqueVide

La Quinta Columna propose une nouvelle vidéo des analyses microscopiques du sang de deux personnes vaccinées CoqueVide

Commentaires du Dr. Jose Luis Sevillano portant sur les formes tentaculaires en croissance dans un vaccin CoqueVide de Pfizer

Quinta Columna: Nouvelles images microscopiques d’un vaccin Pfizer. 7 mars 2022

Nouvelle-Zélande: Nouvelle vidéo présentant des structures dans une fiole de booster de Pfizer. 7 mars 2022

Nouvelles découvertes du Dr Laurent Montesino dans les vaccins CoqueVide de Janssen et de Pfizer. 9 mars 2022

Le Dr Jose Luis Sevillano commente ses dernières découvertes microscopiques dans les vaccins CoqueVide de Pfizer

Interview, en Anglais, d’un expert en technologie des nano-émulsions, le Dr. Robin Wakely, qui a examiné les injections de Pfizer au microscope en Nouvelle-Zélande

Second Interview, en Anglais, par la Dr. Sam Bailey, d’un micro-biologiste, le Dr. Robin Wakeling, qui a examiné les injections de Pfizer au microscope en Nouvelle-Zélande

 

11 Rapport de Corono inspect – mik Anderson

https://www.orwell.city/

Morgellons in calima dust adhered to surfaces

 

Morgellons dans la poussière de calima adhérant aux surfaces 19 mars 2022 La poussière de calima qui a touché l’Espagne et les pays voisins cette semaine, en plus d’être magnétique et de contenir des matériaux et des métaux qui augmentent les niveaux de rayonnement électromagnétique environnemental, contient ce qui semble être des Morgellons.

Une vétérinaire a envoyé à La Quinta Columna un dossier très intéressant dans lequel, avec son microscope optique, elle a réussi à voir les parasites.

Dr. Sevillano discovers new strange ‘life forms’ in Pfizer vaccine samples

 

Le Dr José Luis Sevillano mène des recherches basées sur l’observation et l’évolution de différentes formes de vie non identifiées possibles de la manière la plus détaillée possible. Il a passé plusieurs jours à identifier différentes structures : des filaments qui se forment à base de cristaux d’ADN, des Morgellons, et d’étranges formes de vie. Dans une émission récente, j’ai identifié certaines structures qui ressemblent à de longues feuilles et d’autres qui sont plus vermiformes et effrayantes. Orwell City apporte les observations et les théories du Dr Sevillano à l’anglais.

12 Effets indésirables Vaccins Covid 19

Dans ma publication « Des personnes ont écris des Livres contre les vaccin(s) »  j’apporte des preuves sur les effets indésirables. Dans le chapitre 8, je vous en apporte d’autres, à partir de vidéos et de conférences.

 

13 Le site de Pigeon pige tout sur le graphène

( explosif)

Ci-dessous, je vous redirige les recherches que pigeon pige tout.fr à fait aux sujets du graphene et des vaccins.

 

 

$

Son site internet

$

Sa chaine de productions

"

Ses vidéos

$

suite 6 - 7 - 8 - 9 -10 sur sa chaîne odysee *

14 Applications à venir

 

 

15 Entreprises de recherches NBIC

 

Je vous liste ici, les entreprises qui ont des projets en cours (validé). Pour le moment je ne dissocie pas celles qui existent déjà :

 

 

 

 

 

 

Praesent elementum est sit amet

N

In tincidunt at nulla at rutrum

Praesent elementum est sit amet

N

In tincidunt at nulla at rutrum

Praesent elementum est sit amet

N

In tincidunt at nulla at rutrum

Des technologies dans les vaccins covid19

PAR Eveil-delaconscience.com

EDITEUR DE SAVOIRS

Créer par Rémi Patouillard en 2013/2022

Pays : France

Vous avez des recherches à me partager ?

Envoyez moi un mail via le formulaire de contact ci-dessous.

12 + 9 =

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
%d blogueurs aiment cette page :