Matérialiser des objets dans du sable grâce à l’énergie solaire

Cette imprimante 3D révolutionnaire matérialise des objets dans du sable grâce à l’énergie solaire !

L’impression 3D ou impression tridimensionnelle

désigne les procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Bien que d’autres existents, trois technologies principales coexistent : le FDM (Fuse Deposition Modeling : modelage par dépôt de matière en fusion), la SLA (Stéréolithographie : une lumière UV solidifie une couche de plastique liquide) et le frittage sélectif par laser (un laser agglomère une couche de poudre).

L’impression tri-dimensionnelle permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l’objet sur un écran en utilisant un outil de Conception assistée par ordinateur (CAO).

Le fichier 3D obtenu est envoyé vers une imprimante spécifique qui le découpe en tranches et dépose ou solidifie de la matière couche par couche pour obtenir la pièce finale. Le principe est donc assez proche de celui d’une imprimante 2D classique : les buses utilisées, qui déposent de la colle, sont d’ailleurs identiques à celles des imprimantes de bureau. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume.

Selon le procédé une panoplie de matériaux peut être utilisée : le plastique (ABS), la cire, le métal, le plâtre de Paris et d’autres encore.

Les applications vont de l’industrie – la production de voitures, d’avions, de bien de consommation, etc., à la visualisation de projets, de vérification d’ergonomie pour l’architecture ou les études de design.

Depuis son invention, l’impression 3D ne cesse de repousser les limites de la technologie et fait désormais partie intégrante de notre quotidien.

Cela dit, celle que Markus a mise au point se différencie de ses semblables :

Elle fonctionne à l’énergie solaire et permet de créer des objets à partir du sable. Bluffant !Si certains impriment des objets 3D en chocolat, Markus Kayser, lui, préfère le sable. En effet, cet artiste allemand originaire d’Hambourg a mis au point un concept d’imprimante 3D écologique alimentée par l’énergie solaire : SolarSinter.

De la même façon qu’on se sert d’une loupe pour réfléchir les rayons du soleil et générer une source de chaleur, l’énorme lentille de Fresnel dont est équipée l’imprimante solaire de Markus génère assez d’énergie pour donner vie à des structures faites de sable.

De plus, contrairement aux imprimantes 3D traditionnelles qui utilisent la technologie laser pour créer des objets 3D à partir de variété de plastiques en poudre, de résines ou de métaux, la SolarSinter ne fonctionne qu’à l’aide d’éléments naturels.

Ainsi, les rayons du soleil remplacent le laser, de même que le sable prend la place des résines. Ainsi, dans la vidéo ci-dessus, on peut voir Markus mettre à l’épreuve son « jouet » high-tech dans le désert du Sahara, dont il utilise le sable pour imprimer divers objets en 3D.

Après deux semaines de tests dans la partie égyptienne du Sahara, la machine et les résultats obtenus ont permis à Markus de conclure que sa SolarSinter incarnait un grand pas en avant vers une nouvelle façon de produire des outils performants.

En effet, il devrait donc bientôt être possible de confectionner des outils performants grâce à deux éléments naturels : le soleil et le sable. Wait & see, comme on dit !

Cette imprimante 3D est vraiment révolutionnaire ! Au bureau, tout le monde salue l’initiative de Markus qui est de concevoir une imprimante 3D éco-responsable.

De plus, on trouve ça fou de pouvoir imprimer toutes sortes d’objets avec un peu de sable et de lumière solaire ! Est-ce que vous pensez qu’un jour nous parviendrons à produire des objets d’une façon 100 % écologique ?

VIDÉO ↓

Partagez ce savoir en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paix et sincérité à tous !

Eveil-delaconscience